Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le Gabon : Une générosité pour l'UNESCO malavisée ?

Le président du Gabon, Ali Bongo, a offert 2 millions de dollars à l'UNESCO qui a annoncé, en clôture de sa Conférence Générale le 10 novembre, la création d'un fonds multi-donateurs. Ce fonds veut compenser le trou de 65 millions de dollars laissé par le retrait de leur quote-part au financement de l'UNESCO par les Etats-Unis et Israël en représailles à l'adhésion de la Palestine.

Cette libéralité du Gabon pourrait passer pour un acte de solidarité avec l'institution onusienne, mais des contestataires de ce pays d'Afrique Centrale riche en pétrole invitent l'opinion à creuser au-delà des apparences.

Une lettre ouverte à Irina Bokova

Une école primaire à Mefoupe, Woleu Ntem, Nord du Gabon – cc http://jp-rougou.blogspot.com/

Dans une lettre ouverte à Irina Bokova, la Directrice Générale de l'UNESCO, Ça suffit comme ça, la plus vaste organisation de la société civile du Gabon explique pourquoi le don du Gabon doit être refusé :

En temps normal, une telle contribution à l’effort scientifique et culturel, ne poserait aucun problème mais, au regard de la paupérisation galopante dans notre pays actuellement, le Peuple Gabonais, poussé par l'instinct de survie, vient plutôt lancer un appel à votre organisme pour qu’il refuse le don de 2 millions de dollars US que voudrait lui offrir l’Etat gabonais.

Ali Bongo justifie son offre dans un entretien à la radio de l'ONU :

Nous avons fait connaître notre souhait, le même que celui de beaucoup d'autres pays, de la création d'un Etat palestinien, aux côtés de l'Etat d'Israël. (…) Le peuple palestinien a le même droit à ses aspirations que le reste d'entre nous.

Le Gabon a reconnu l'existence de la Palestine en 1989.

Commentaire signé ‘le gabonais’ sous un article publié par Jeune Afrique :

Contrairement aux uns, je pense que l'aide apporter à l'UNESCO est normale. car cette institution apporte beaucoup au monde et au peuple gabonais en particulier. l'Unesco soutient nos programmes et surtout ceux de la société civile au Gabon depuis ces dernier temps. laisser l'Unesco dans la boue faute d'avoir accueilli la Palestine est inadmissible. Merci Mr le Président d'avoir fait le geste.

La lettre à Irina Bokova de Ça suffit comme ça cite des cas de violations alléguées de droits humains par le régime actuel :

Plusieurs illustrations peuvent être apportées à la corruption et à la privation de libertés fondamentales : plusieurs responsables de médias privés écrits et audiovisuels sont régulièrement emprisonnés et leurs médias illégalement suspendus, des leaders syndicaux de l'éducation nationale et d'autres fonctionnaires de ce secteur d'activité se sont vus suspendre leurs salaires pour avoir exercé leurs droits civiques ; des partis politiques dissouts (exemple de l’Union Nationale, principal parti de l’opposition gabonaise) (…)

Violation de droits humains documentée en vidéo ?

Les membres de Ça suffit comme ça ont diffusé une vidéo qui illustre ce qu'ils considèrent comme une des violations par le régime d'Ali Bongo, à savoir du droit à une éducation décente. Le 14 novembre, l'utilisateur de Tube Miguel Yalban a publié une vidéo des forces de l'ordre chargeant les élèves en grève du lycée Thuriaf Bantsantsa  de Port-Gentil, deuxième ville  et centre pétrolier du Gabon. Une élève explique qu'il y a eu des blessés :

Des internautes ont mis en doute la véracité de l'incident. Un autre utilisateur de YouYube, mpsi91, a commenté :

Ohh qu'est ce qu'ils revendiquent même? Certains font la grève là juste pour ne pas avoir cours (à sourire au caméra pendant que les autres essayent d'expliquer le problème)!

Elie Gbg Jeremie, un usager de Facebook qui apparaît comme un élève du lycée explique :

ns eleves de BANTSANTSA ns n avons pas accepter la decision du conseil de ministre d la semaine derniere qi a nommé notre proviseur a un autre poste (…). Notr Lycée a 1e tres mauvaise renomée dans la vill e de Pog M.Mihindou vient et veux chang cette image de nous,on ns l enleve. (…) cette scene fut vraiment ecoeurente lorsq ses gens ns ont prit d assaut.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site