Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte : La bataille de Tahrir, troisième jour

Ce billet fait partie du dossier spécial de Global Voices sur la Révolution égyptienne 2011.

[liens en anglais] La bataille pour la place Tahrir est entrée dans son troisième jour. Les protestataires qui campaient sur la place Tahrir, l'épicentre de la révolution égyptienne au centre du Caire, s'affrontent à la police dans leur tentative de reconquérir la place, et font pression à coup de manifestations pour que soient concrétisées les revendications de la révolution. Avec parmi les principales, le remplacement par un gouvernement civil du Conseil Supérieur des Forces Armées, l'institution militaire qui s'est installée comme pouvoir de fait en Egypte après le renversement du président Hosni Moubarak en février.

Les informations indiquent que pas moins de 20 personnes ont été tuées ces trois derniers jours. L'agitation et les heurts avec la police ont aussi débordé du Caire vers les provinces, avec des revendications qui font écho à celles de Tahrir. Les blessés se comptent par centaines, et il se dit que les révolutionnaires seraient particulièrement ciblés, au milieu de craintes que les élections législatives, qui doivent débuter le 28 novembre, ne soient interrompues si les affrontements se poursuivent.

L'atmosphère se crispe chez les partisans de la révolution. La journaliste et activiste Nora Younis vient de tweeter :

@NoraYounis: Déposé mon fils à la crèche. Vais à #tahrir . Ne supporterai plus l'injustice. La mort n'a jamais été aussi près de moi.

Quelques minutes plus tard elle tweete :

@NoraYounis: 2 qui étaient en première ligne rue Mohamed Mahmoud  tombés sous des tirs de grenaille et emmenés à l'hôpital mobile #tahrir #martyrstreet http://pic.twitter.com/GhL6KkWK

Nora Younis publie cette photo de manifestants emmenés à la clinique après avoir été touchés par des tirs de grenaille

Les hôpitaux de fortune de la place sont bondés, et redoublent sur les réseaux sociaux d'appels à médicaments et volontaires pour dispenser les premiers soins aux blessés dans les affrontements.

Mohamed Abdelfattah, sur Twitter, était à l'un de ces hôpitaux de fortune de la place Tahrir il y a quelques minutes et il décrit ce qu'il a vu.

@mfatta7: Clinique mobile de Tahrir en ce moment
http://twitpic.com/7hai0r

Une scène à l'un des hôpitaux de fortune de la place Tahrir. Photo de Mohamed Abdelfattah sur Twitter

@mfatta7: Les blessés continuent d'arriver à l'hôpital de fortune de tahrir après qu'on a entendu un barrage de gaz lacrymogènes http://twitpic.com/7hajec

On amène de nouvelles victimes à l'hôpital de fortune. Photo Mohamed Abdelfattah

@mfatta7: Nuages de gaz lacrymogène http://t.co/kULwr9A1

Des nuages de gaz lacrymogène s'élèvent au-dessus de Tahrir pendant que la police poursuit l'assaut. Photo Mohamed Abdelfattah

Il ajoute :

@mfatta7: Les victimes continuent à arriver. On parle de tirs à balles réelles

Egalement sur Twitter, Occupy Tahrir publie une photo de médecin en pleurs. Il commente :

@Occupy_Tahrir: Cette photo est d'un médecin à #TahrirHospital pleurant une vie qu'il n'a pu sauver. #Tahrir #NoSCAF #Occupy http://t.co/JFbjkQyt

Occupy Tahrir partage cette photo d'un médecin en pleurs à l'un des hôpitaux de plein air installés pour soigner les blessés

Cette vidéo, mise en ligne sur YouTube par le quotidien égyptien Al Masry Al Youm, montre les forces de sécurité et l'armée à l'oeuvre : tabassant sans pitié les manifestants :

L'activiste Ramy Raoof partage lui aussi une vidéo sur le service de streaming Bambuser, montrant comment les policiers visent pour les disperser les manifestants au haut du corps et non aux pieds ou au sol. Il tweete:

@RamyRaoof: sur cette vidéo de 0:38 – 0:47 on voit les policiers cibler les manifestants  au haut du corps http://bambuser.com/v/2140945 #Egypt #Tahrir

Les événements place Tahrir vont vite, et les internautes sur place s'activent à tenir le monde informé à mesure des développements.

Restez à l'écoute de Global Voices pour la suite de ces événements.

Ce billet fait partie du dossier spécial de Global Voices sur la Révolution égyptienne 2011.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site