Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Langues : Produire des films en langues africaines

(Liens en anglais)

Encourager la production de films en langues africaines est une façon efficace de préserver ces langues et d'en éviter l'extinction complète. Le 5ème Festival du Film en Langues Africaines s'est tenu du 2 au 5 octobre 2010 à Akure, au Nigeria. Plus de trois cent réalisateurs, scénaristes, metteurs en scène, actionnaires et agents de l'industrie cinématographique y ont participé. Mme Biodun Ibitola, directrice du festival, s'est exprimée ainsi :

La création de films en langues africaines va réactiver ces langues, les réorganiser, les repositionner et en éviter l'extinction, cela va aussi permettre de développer leur codification, leur documentation et leur champ de communication. La production de films en langues africaines va aider les Africains de la diaspora à renouer avec leurs racines et mettre en évidence le riche potentiel touristique de l'Afrique.

Capture d'écran du site web du FIAF 2011

Selon le gouverneur Olusegun Mimiko, qui a inauguré le festival : “Il est impossible de bâtir notre développement social si celui-ci n'est pas ancré dans notre culture”.

 

Le Professeur Wole Ogundele, directeur général du Centre pour la Culture et pour l'Entente Internationale d'Osogbo dans l'état d'Osun a fait la remarque suivante :

De nombreuses langues africaines, dont le Yoruba qui est parlé par des millions de gens le long de la côte ouest de l'Afrique, sont d'ores et déjà en danger et menacées d'extinction. Si ce sont les films en langues africaines qui peuvent sauver nos langues de la tragédie de l'extinction définitive, et bien, au lieu de pourfendre les réalisateurs, nous ferions mieux de les féliciter.

Capture d'écran de la couverture d'une vidéo d'un film en langue africaine

Harris Chuma, président de l'Igbo Film Forum (IFF, Forum du Film Igbo), une organisation non gouvernementale se consacrant à la revitalisation des films en langue Igbo – qui furent pendant un temps l'essentiel de la production de Nollywood – explique lors d'une interview :

Il y a quelques années, je me suis rendu compte qu'il nous fallait assurer notre place au sein des réalisateurs de films en langues africaines. Ce qui a déclenché mon engagement, c'est de constater que la langue Igbo avait disparu de nos écrans et de nos salles de cinéma. Prenez la plupart des chaines câblées : il y a des chaines en Hausa et en Yoruba mais aucune en Igbo, et pourtant ce sont des réalisateurs Igbo qui financent la plupart des films produits actuellement au Nigeria. Mon engagement est né d'un profond désir de faire entendre les films en langue Igbo.

Il reste à voir comment ces films en langues africaines seront reçus sur les portails de médias citoyens tels que YouTube, Vimeo, etc. et sur les sites commerciaux ou semi-commerciaux tels que AfricaFilms.tv et AFNEX entre autres. Les outils multimédia à l'instar de la vidéo sur téléphone mobile peuvent être mis à profit pour produire et distribuer des films locaux à moindre coût. Voici un court-métrage en langue Twi trouvé sur YouTube : The Volcano (Le volcan), diffusé par Scenarios Africa.

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site