Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte : Le pays vote

Ce billet fait partie de notre dossier central en anglais sur les élections de 2011.

[Liens en anglais] Les Égyptiens votent pour élire leurs députés les 28 et 29 novembre, et malgré les appels au boycott, il semble que la plupart des citoyens aient décidé de se rendre aux urnes.

Toute l'Egypte ne votera pas à ces dates : les élections sont ventilées en trois phases, chacune concernant neuf gouvernorats. La première phase concerne les villes du Caire et d'Alexandrie.

Certains ne voteront pas par principe, comme la blogueuse et journaliste Sarah Carr, qui écrit :

Au cas où vous vous le demanderiez, je ne voterai pas. Et plusieurs de mes connaissances non plus. Il y a des arguments sérieux contre un boycott (il peut aider à barrer la route aux forces religieuses conservatrices), mais cela n'entame pas ma conviction que prendre part à l'élection, c'est légitimer un régime qui ne le mérite pas, qui a traité les Égyptiens comme des enfants stupides et dont la seule manifestation de créativité durant ce processus de transition interminable a été ses méthodes pour tuer les gens et construire des murs.

Ismail Naguib a également décidé de ne pas voter :

Pour moi, ne pas voter a peu à voir avec l'apathie. Je crois que les gens devrait exiger qu'un citoyen irréprochable (peut-être sous la forme d'un premier ministre fort) ou un conseil de civils (peut-être sous la forme d'un conseil présidentiel) soit l'autorité qui supervise les ministères chargés de gérer les élections parlementaires. Jusqu'à ce que ce soit le cas, je ne peux pas, en toute conscience, participer à des élections parlementaires qui légitiment une force de dictature, qui place ses intérêts personnels au-dessus de ceux du pays.

Vers la fin du premier jour du vote, Mostafa Hussein n'était toujours pas convaincu :

@moftasa: le vote a été généralement libre, pour un parlement qui ne l'est pas.

Et Sherief Gaber écrit :

@cairocitylimits: quelle que soit la personne pour laquelle vous votez, le régime sera élu.  #Egypt

Malgré tout, un grand nombre d'Égyptiens ont voté, et de longues files d'attente se sont formées dans toutes les régions qui votaient.

En attendant la livraison des listes électorales. Photo de @Selnadeem

Pakinam Amer n'a pas été découragé par les files d'attente :

@pakinamamer: Déjà deux heures, toujours debout dans la file. Vous savez, la démocratie, c'est dur (!) #lol #egyelections

Pas plus que @CokiCoussa :

@CokiCoussa : Quand vous voyez la queue, vous pensez qu'elle est sans fin, mais ce n'est pas si ennuyeux ou si difficile, en fait, c'est motivant  :)

Nada Heggy pose une question :

@NadaHeggy: Pourquoi ne pouvons-nous pas voter en ligne, au lieu d'attendre dans de longues files qui mangent des heures et des heures #Egyelections. #Egypt

File d'attente devant un bureau de vote à Alexandrie. Photo @mfatta7

Mohamed El Dahshan s'est souvenu de qui avait permis ce moment :

@TravellerW: Bon. Je vais voter maintenant, en pensant à nos martyrs, nos manifestants et nos prisonniers innocents. #EgyElections #Tahrir

A Zamalek, dans la banlieue du Caire, Fatenn Mostafa a rencontré d'autres électeurs qui commémoraient ceux qui ont été tués :

@FatennMostafa: Beaucoup de femmes portent du noir dans la file d'attente de zamalek ! Elles ont répondu : en mémoire de nos martyrs d'Égypte #egymartyrs. #egyelections #Egypt

Malgré les longues attentes, un processus électoral compliqué et des accusations de fraudes, il y a avait de l'excitation dans l'air.

Des électeurs à Assiout, photo @LaurenBohn

Le journaliste canadien Firas Al-Atraqchi a parlé à des électeurs au Caire :

@Firas_Atraqchi: A parler avec ceux qui faisaient la queue, j'ai l'impression qu'ils se sont investis dans ces élections. Ils veulent être entendus. #Egypt

Mosa'ab Elshamy est optimiste :

@mosaaberizing: Suis allé dans cinq bureaux de vote différents aujourd'hui. Les gens sont contents de faire la queue et votent avec le sourire. Malgré les irrégularités, jour glorieux.

Mohamed Soliman est lui aussi optimiste :

@msoliman7: Fier de chaque Égyptien qui a fait la queue ou la fait encore pour voter. Le futur est votre main tachée d'encre. #EgyElections

Ce billet fait partie de notre dossier central en anglais sur les élections de 2011.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site