Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte : Une cargaison de lacrymogènes met en cause les USA

Ce billet fait partie du dossier spécial de Global Voices sur la révolution égyptienne 2011.

Plusieurs mois après la chute de l'ex-président égyptien Hosni Moubarak, et à peine quelques jours après que de nombreuses personnes auraient, croit-on, suffoqué et seraient mortes sous l'effet peut-être de nouveaux types de grenades lacrymogènes utilisées par la police égyptienne, une nouvelle cargaison en est arrivée tout récemment dans le port de Suez en provenance des Etats-Unis.

USA Made Tear-Gas

Photo publiée par Shadizm

L'affaire s'est fait jour lorsqu’il a été rapporté [en arabe] dans le quotidien en arabe Al Ahram que les agents des douanes de Suez ont refusé de réceptionner une cargaison de containers de sept tonnes de grenades lacrymogène pièce, déclenchant un tumulte sur les sites de réseaux sociaux. Voici un échantillon de la discussion sur Twitter :

@Psypherize: Un nouvelle cargaison de gaz lacrymogènes de 7 tonnes vient d'arriver au #Caire de #Suez et stocké par le #MOI [ministère de l'Intérieur]. Préparez-vous à une nouvelle répression.

@RashaAbdulla: Et apparemment, l'expédition de 7 tonnes de grenades lacrymogènes des #US vers l'#Egypte n'est que la 1e partie de 3. Au total 21 tonnes !!

@sharifkouddous: Suez est formidable. Les dockers de Suez refusent la cargaison de 7 tonnes de gaz lacrymogène des USA pour reconstituer le stock du Ministère de l'Intérieur

Par la suite, on a su que les employés feront l'objet d'une enquête pour leur refus de réceptionner la cargaison :

احالة موظفي جمرك ميناء السويس للتحقيق الان لرفضهم استلام شحنة غاز مسيل للدموع خاصة بالداخلية
@3alaelhawa: Les agents des douanes de Suez feront l'objet d'une enquête pour avoir refusé la réception de la cargaison de lacrymogène.

Les internautes s'inquiètent également des intentions du pouvoir :

@elkammar: Je paie mon gouvernement pour qu'il acquière un meilleur gaz lacrymogène, une meilleure façon de me tuer, moi et mes frères

Et pour montrer leur solidarité avec les employés, de nombreux utilisateurs de Twitter ont relayé ce message :

أعلن أنا تضامني الكامل مع موظفي جمرك ميناء السويس الذين يتم التحقيق معهم الان لرفضهم استلام شحنة غاز مسيل للدموع للداخلية مصرية
@Ahmed_hosny_s: Je proclame ma totale solidarité avec les agents des douane de Suez qui sont maintenant interrogés sur leur refus de réceptionner la cargaison de gaz lacrymogènes envoyée au ministère égyptien de l'Intérieur

D'autres ont exhorté les agents d'autres ports égyptiens à faire de même :

@AnonyOps: Diffusez le message aux agents des ports égyptiens. Refusez les gaz lacrymogènes dans les ports !

Les grenades lacrymogènes de cette cargaison sont fabriquées aux Etats-Unis, d'où l'étonnement que les USA prétendent appuyer les révolutions du monde arabe tout en continuant à soutenir les tyrannies à travers la région.

@freddydeknatel: Qu'est-ce que ça signifie donc, de voir arriver dans le port de Suez des cargaisons de grenades lacrymogènes étiquetées “Made in the USA” ?

@waleedrashed: Aux gouvernements américains et européens:au lieu de demander comment promouvoir la démocratie en Egypte, cessez donc d'exporter le gaz qu'on emploie contre nous aujourd'hui

@KhaRouBology: Aux #USA .. VOS GUEULES .. cessez d'envoyer les f**ues bombes chimiques à l'#Egypt. Et soutenez ensuite notre Révolution

Pour finir, on a appris que la cargaison a été libérée et a pris la direction du Ministère de l'Intérieur :

من السويس : تراجعت ادارة الجمرك عن التحقيق مع موظفي المينا ..وتم تسليم 3 حاويات قنابل غاز فعلا الي وزارة الداخلية
@sayedfathy2006: De Suez : les autorités portuaires ont décidé de ne pas soumettre à enquête les employés … et les 3 containers ont déjà été remis au Ministère de l'Intérieur à présent.

Ce billet fait partie du dossier spécial de Global Voices sur la révolution égyptienne 2011.

Prince of Razor a réalisé une compilation Storify sur ce sujet, où l'on trouvera plus de réactions. Voici aussi la transcription des explications du Département d'Etat américain [en anglais] sur le gaz lacrymogène utilisé en Egypte.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site