Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Slovaquie : Visualisation des données du registre des entreprises avec Vorsr.sk

Vorsr.sk [en slovaque] est un outil conçu pour l'exploration visuelle des données du registre des entreprises slovaques. Il traite les informations comme un réseau social étendu, en récupérant en temps réel les dernières données de la base des données actuelles du registre et en faisant apparaître les connexions des personnes recherchées. Le registre des entreprises fournit des informations sur l'ensemble des entrepreneurs slovaques, qu'ils soient gérants ou gérants associés ou qu'ils soient membres du conseil d'administration d'une société.

L'entretien ci-après a été réalisé avec Michal Habala, un Slovaque qui, en août 2008, a créé avec un collègue le projet Vorsr.sk. Celui-ci s'appuie sur JUNG, un projet Java open-source créé par deux étudiants de l'Université de Californie.

Visualisation d'un échantillon de données de Vorsr.sk

Visualisation d

Global Voices (GV) : Pendant combien de temps la période de lancement de Vorsr.sk a-t-elle duré avant le coup d'envoi ? Quelles ont été les premières réactions ?

Michal Habala (MH) : Au début, nous pensions qu'il serait prêt au bout de quelques semaines/mois mais lorsque nous nous sommes rendus compte de la qualité des données dans le registre des entreprises, nous avons décidé de travailler plus en profondeur et d'implémenter des algorithmes de nettoyage des données ainsi que d'autres fonctionnalités. Ceci et le fait qu'il ne s'agit pas d'un projet commercial (nous avons toujours mené ce projet de front avec toutes les activités dans notre temps libre) ont fait que la version destinée aux tests publics est sortie 18 mois après la mise en route du projet. Quoi qu'il en soit, je pense que cela en valait la peine ; les réactions sont toujours excellentes, grâce aux résultats que nous pouvons présenter, ce qu'aucun autre projet ou outil n'aurait permis de réaliser.

GV : Comment l'idée a-t-elle évolué depuis le premier jour ? Que pensent vos utilisateurs et comment vous adaptez-vous à leurs besoins ?

MH : Le développement de cet outil est continu et est piloté par nos utilisateurs. Chaque fois que nous recevons de nos utilisateurs une proposition pour ajouter une nouvelle fonctionnalité, nous commençons par analyser cette demande et nous essayons de lui donner corps.

GV : Quels sont vos projets pour l'avenir proche et lointain ?

MH : L'outil évolue dans le temps et nous introduisons actuellement une version tchèque (sa version beta est visible ici) ; nous devrions probablement introduire une version tchécoslovaque dans deux mois (en intégrant les deux pays). Nous aurions alors le premier projet européen fournissant des informations couplant les registres des entreprises à l'intention du public (et ceci sera entièrement gratuit).

GV: Quel est ou a été votre principal obstacle dans le développement et la gestion du projet ?

MH : Sans doute la piètre qualité des données issues du registre des entreprises. Nous avons tenté de réaliser cet outil sans télécharger les données dans nos bases de données. Pour le slovaque, l'outil fonctionne à la manière d'une enveloppe logicielle (wrapper) en ligne du registre des entreprises. Cette approche a des avantages (comme l'absence de problèmes avec les limites dans les requêtes et l'accès à des données toujours à jour) mais nous avons découvert récemment que cette approche montre également des limites que nous voulons dépasser. Celles-ci concernent essentiellement le temps de chargement des données et la stabilité du registre des entreprises, qui ne cesse de se dégrader avec le temps. Même si nous aimons le concept d'utiliser des services officiels comme sources de données pour notre outil, nous sommes bien obligés de reconnaître que ces services sont encore loin de pouvoir être utilisés de cette manière.

GV : Votre projet a-t-il suscité des réactions négatives ?

MH : Je pense que les gens n'ont pas encore saisi tout le potentiel de cet outil. La plupart de nos utilisateurs se contentent de consulter leur propre entreprise et ne vont pas plus loin. C'est en partie notre faute car nous n'avons pas encore mis l'accent sur la promotion de nos résultats. Mais nous allons changer cela et nous allons intégrer à notre site Web des vidéos de présentation (sous forme de tutoriels) ainsi que des vidéos montrant des résultats. A partir de là, j'imagine qu'il pourrait y avoir des professionnels qui seraient gênés que l'on utilise leur cas pour présenter notre outil. Mais je pense qu'en général, il n'y a pas de raison de s'inquiéter, toutes les données étant publiques et déjà accessibles depuis le registre public des entreprises.

GV : Qu'avez-vous prévu pour la nouvelle version ?

MH : La nouvelle version a subi une refonte interne complète. Nous avons remis à plat les principaux objets et la structure interne, de manière à améliorer la stabilité, la réactivité de l'applet et à nous permettre d'intégrer aisément de nouveaux pays et d'ajouter de nouvelles sources d'informations. Nous avons également revu l'interface utilisateur graphique et avons ajouté de nouveaux algorithmes d'analyse des graphiques. Il y aura donc certainement une bonne dose de nouveautés au final, mais tout ceci devrait sans doute nous prendre près d'une année.

GV : Je trouve que cet outil est actuellement relativement difficile à utiliser – il y a beaucoup de Java, ce qui ralentit les opérations sur mon navigateur. Ne croyez-vous pas que vous perdez de l'audience à cause de ces problèmes ?

MH : Je sais que Java est gourmand en ressources, ce qui fait que l'outil dans son ensemble est plus lent sur des navigateurs lorsque les données chargées sont volumineuses, mais cet outil n'a jamais été conçu pour être utilisé ainsi. Il a été conçu pour être une petite applet permettant de visualiser de petits graphiques en ligne chargé à partir du registre des entreprises. Lorsque nous avons vu que les cas des grandes entreprises sont réellement volumineux et qu'il est nécessaire de charger des graphiques réellement lourds pour voir le contexte, nous avons décidé de réaliser à partir de ceci un véritable outil. La première étape pour résoudre le problème de la réactivité consistait à autoriser l'installation d'une application de bureau, plus rapide à exécuter. L'autre étape était de sortir une nouvelle version avec des algorithmes optimisés (il s'agit de la version beta dont il vient d'être question). Mais au final, nous n'aurons jamais affaire à un composant cliquable hyper visuel pour le quidam moyen. C'est un outil et si un utilisateur souhaite l'utiliser, il doit accepter ses exigences.

GV : Quels sont vos projets promotionnels ? Les médias et les journalistes l'utilisent-ils ?

MH : Nous n'avons pas d'informations sur l'utilisation qu'en font les médias. Je pense qu'il y a des professionnels des médias parmi nos utilisateurs mais c'est tout ce que je peux dire. Je dois dire que nous avons sous-estimé l'aspect promotion. Nous sommes tout d'abord des programmeurs mais nous sommes bien obligés de reconnaître que tout projet a besoin d'un plan de promotion.

GV : Y a-t-il des hommes d'affaires qui souhaitent promouvoir votre projet ?

MH : Je pense que c'est lié à la question précédente. L'absence de promotion se traduit par l'absence de soutien. D'un autre côté, nous sommes soutenus par la Fair-play Alliance en République slovaque ainsi que par des personnes du portail Kohovolit.eu en République tchèque, que nous tenons à remercier.

Merci beaucoup de nous avoir accordé cet entretien.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site