Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Russie : La fraude électorale n'a pas dérogé

Malgré la cyber-apocalypse [en anglais] qui a rendu muets de nombreux sites internet indépendants en Russie, les blogueurs n'en ont pas moins fait passer l'information sur les fraudes électorales.

L'impression générale des internautes a été résumée [en russe] par @yar0slav:

Фальсификация выборов проходит без серьезных нарушений.

La falsification des élections suit son chemin sans sérieusement déroger.

Achats de voix et stylos à l'encre qui s'évapore

L'association Golos a fourni des liens vers les tableurs Google où elle a consigné les fraudes (12). Des fraudes ont été signalées en nombre par beaucoup de twitteurs (il est à noter que de nombreux blogueurs s'étaient engagés comme observateurs bénévoles, ce qui dément l'affirmation que les blogueurs de Russie ne sont que des cyber-hédonistes passifs).

Un des meilleurs exemples de prévention de la fraude émane du journaliste Konstantin Yankauskas. Voici la vidéo dans laquelle il appelle la police pour empêcher de filer trois personnes impliquées dans l'achat de voix. La vidéo a été mise en ligne par l'utilisateur vbros2011 :

Une autre vidéo [en russe] montrait des stylos avec une encre spéciale qui peut s'effacer par la suite. Ce genre de stylos a été distribué dans une des commissions électorales de Moscou. Mise en ligne par l'utilisateur yupych :

La blogueuse et journaliste Radulova a collationné [en russe] des vidéos de fraudes. @anticarusel [en russe], une équipe spéciale qui a travaillé à stopper la manipulation d'élections, s'est spécialisée sur le vote des électeurs payés d'autres régions. Elle a été créée par deux militants moscovites, Georgiy Albourov and Vadim Korovine.

Arithmétique électorale

Les erreurs dans la présentation des résultats électoraux par Russie 24 (une chaîne de télévision fédérale) ont été matière à de multiples sarcasmes. Dans la région de Rostov, le total des voix de tous les partis annoncé par cette télévision atteignait 146,47 %. Une heure après la publication de la capture d'écran [en russe] de l'émission, des blogueurs ont créé une illustration montrant la présentatrice devant l'écran de télévision et demandaient : “146,47 %, et combien de fois avez-vous voté ?”

146,47 and How Many Times Did You Vote? Demotivator from Demotivators.me

146,47 % et vous avez voté combien de fois ? Demotivator de Demotivators.me

@KermlinRussia a partagé une image similaire à Voronej, avec un total de quelque 128 %. Les sarcasmes sur les erreurs de la télévision ont une triste origine : les habitants de la République de Tchétchénie ont produit un pourcentage suspect de 99,48 en faveur de Russie Unie. D'autres républiques nationales ont aussi renvoyé des chiffres qui ne concordent pas avec les situations politiques extrêmement douteuses qui y règnent, comme le Daguestan, qui a voté à 90 % pour Russie Unie. (Le Daguestan compte le nombre le plus élevé d'actes de terrorisme du pays).

Le faux compte d'Igor Sechine (Vice-premier ministre et le Darth Vader [en anglais] de la politique russe) n'a pas été surpris :

А в законе написано, что проценты обязательно должны складываться в 100?

Est-il écrit dans la loi que les pourcentages doivent forcément faire un total de 100 ?

A la fin de la journée électorale, plusieurs blogueurs crédibles ont rapporté [en russe] que la Commission Electorale Centrale avait désactivé le sysème GAS de vote. @KermlinRussia d’ironiser sur Twitter [en russe]:

Система ГАС-выборы в Петербурге отказалась нарушать законы математики и сломалась.

Le système GAS-Elections [un “système automatisé public”] à St. Petersbourg a refusé d'enfreindre les lois mathématiques et a fini par tomber en panne.

Abasourdis et en pleine confusion

Les sondages de sortie des urnes ont donné à Russie Unie entre 46 et 48,5 %. D'après la Commission Electorale Centrale, après comptage de 89 % des bulletins, les résultats de Russie Unie étaient supérieurs : 50,05 %. Les blogueurs de Moscou étaient particulièrement mécontents, s'interrogeant “Qui a voté pour Russie Unie ? Je ne connais absolument personne qui l'ai fait.”

Les doutes incarnent l'écart entre les réseaux humains basés sur Internet et les téléspectateurs de Russie.

Les sentiments sur la blogosphère de ressentiment, défiance et confusion devant les résultats des élections sont parfaitement illustrées par les répliques [en russe] au tweet du Président Dmitri Medvedev : “Merci de votre soutien à Russie Unie.” Certaines d'entre elles pourraient valoir des poursuites pénales dans de nombreux pays, pour leur langage cru et vulgaire.

En désaccord avec ces résultats, le dirigeant communiste Guennadi Ziouganov a appelé [en russe] à descendre dans la rue pour un rassemblement qui doit débuter place Pouchkine à Moscou à 18 heures. D'autres partis lui ont emboîté le pas : un autre rassemblement, sur Tchistie Proudy, est prévu pour 19 heures.

L'association Golos de surveillance des élections a été laconique [en russe] :

Выборы нелегитимны. Спокойной ночи.

Ces élections sont illégitimes. Bonne nuit.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site