Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Zambie : Les voitures de luxe du fils du président

De nos jours, il  n'y pas pénurie de révélations politiques pour les Zambiens.  Après le débat sur les achats douteux des fils de l'ancien Président Banda avant les élections, le fils du nouveau président Mulenga Sata est à son tour au centre d'une controverse suite aux révélations du directeur exécutif  du Comité des citoyens, Gregory Chifire : il a récemment acquis deux véhicules coûteux d'une valeur de 1,8 milliards de Kwacha zambiens (environ 200.000 dollars).

Les zambiens discutent de la révélation sur le site Zambian Watchdog:

Mpimpa dit:

Fidèle au slogan politique du PF de se mettre de l'argent plein les poches, nous n'avons pas vu cet argent, nous continuons à aller au lit après avoir mangé un repas seulement par jour, et pourtant, nos voisins achètent des voitures de luxe à 1 milliard. Quel exemple Monsieur le Président. S'il vous plaît passez le mot à votre famille proche. Dieu ait pitié de nous !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Le fils du Président Michael Sata (tenant une camera). Photo courtoisie de Zambian Watchdog.

KimZ ajoute :

Mukanwa mukikopo, alors pourquoi nous interrogerons-nous sur les fils RB sachant  qu'ils ont le privilège de pouvoir acquérir des biens en tant qu'enfants du président en exercice? Ou alors c'est normal c'est tout simplement parce qu'il s'agit du fils de l'homme que vous aimez ? En ce moment, les gens diabolisent Liato pour une somme de K2.1 milliards alors que Liato a été ministre pendant longtemps. Mulenga, dont le père n'est même pas resté en fonction pendant 90 jours a dépensé jusqu'ici 1,8 milliard. Vous pouvez imaginer combien il va dépenser lorsque son père aura gouverné ce pays pendant 5 ans.

L'article relève que l'occupation principale de Mulenga était l'importation de chiens pour le marché zambien et pour cela Sipho remarque  avec humour:

naine ndeya muku order ama puppies kuti wa wina!!! [traduction: Peut-être que moi aussi, si je commençais à importer des chiens je vais en gagner / devenir riche]

Sur une note plus sérieuse, Kabanshi se lamente :

C'est triste de voir que juste parce que son père est président, il n'a pas le droit de posséder une telle voiture. Si une personne comme moi en possédait une, personne sur ce blog n'y prendrait garde et certaines des personnes qui publient des commentaires devraient faire preuve de plus de maturité dans la façon dont ils traitent des questions d’intérêt national. Souvent, on lit des commentaires très moches qui n'ont pas de sens du tout et juste parce que les gens ont des lecteurs, n'importe qui pense avoir des informations. Cet homme qui se fait passer pour le chef de cette ONG dont je viens d'entendre parler pour la première fois aujourd'hui,va rapporter juste des histoires dont il avait probablement discuté avec des amis dans un bar et bien sûr le responsable de ce site pense que tout est vrai, sans en vérifier la crédibilité. Honteux!!!

Black Doyo défend le fils du Président Sata :

Les gens vous critiquent ! Mulenga est un ingénieur civil hautement qualifié. Ce mec est bien formé.

Les internautes ont aussi réagi à un évènement sans précédent dans la politique zambienne : le président a invité les autorités judiciaires du pays  à enquêter sur son fils et encouragé M. Chifire à signaler toute activité illégale suspecte de sa famille aux autorités compétentes.

Commentant cela sur Tumfweko.com, Tumbo dit:

Son Excellence  Sata a fait ce que RB et d'autres présidents ne pourront jamais faire. Soumettre son propre fils à la DEC et à la police est louable. Chifire doit être très prudent, tout comme certains blogs qui accusent les autres  sans que ceux qui sont accusés aient la possibilité de répondre ou de se défendre. MULENGA Sata est un gentleman.
J'espère que Chifire a des preuves.

S. E. Sata doit aussi raconter et révéler à la nation ce qui est arrivé au rapport qu'il avait demandé sur le Cabinet et les résultats de l'enquête sur le Dr. MITI, dont la nomination a été révoquée dans les 24 heures suivant sa nomination comme ambassadeur à l'OMS, à Genève. Fournir des explications aux Zambiens est cruciale, tout comme dans le cas de son propre fils, Mulenga. En Sata, nous avons un Président fiable et sans peur. Laissons Miti et MULENGA se faire blanchir par les organes d'instruction publique du GRZ!!! Publiquement!!!

Mulenga, à travers ses avocats, a donné 48 heures à Grégoire Chifire pour s'excuser avant de porter plainte. Chifire a répondu ne pas être inquiet et n'attend que l'appel de la police pour leur confier ce qu'il sait.

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site