Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Pérou : Des vidéos sur l'opposition aux mines d'or (Partie I)

Les récentes manifestations contre les dégâts sur l'environnement causés par l'exploitation minière au Pérou ont produit beaucoup de matériel audiovisuel, notamment deux campagnes de sensibilisation et des vidéos de citoyens filmant les manifestations, leur répression, et plus encore. Cette sélection de vidéos peut aider à comprendre le contexte de ce conflit.
Les grandes sociétés minières ne sont pas à l'abri de la corruption. La vidéo ci-dessous rapporte la façon dont la Newmont Mining Corporation (qui gère la mine d'or de Yanacocha) a demandé l'aide du prisonnier Vladimiro Montesinos pour régler une affaire judiciaire en leur faveur, avec le soutien du département d'État américain et de la CIA. Le documentaire de 2005 FRONTLINE/World, appelée « La malédiction de l'or inca » , a été produit par le journaliste du New York Times, Lowell Bergman.

L'histoire de la vidéo suivante se situe à l'époque de la conquête espagnole et raconte une histoire se déroulant dans la ville de Cajamarca ; un Inca prénommé Atahualpa offrit une salle pleine d'or à un Espagnol en échange de sa liberté ; après avoir eu l'or, l'Espagnol l'assassina. La vidéo évoque également l'événement de Choropampa, où un écoulement de mercure atteignit la population, ainsi que le cas de Cerro Quilish, qui fut le lieu d'une lutte de la population contre l'extension de la mine de Yanacocha.

Le documentaire a une courte troisième et dernière partie.
Bien que le problème actuel à Cajamarca concerne également le site de Yanacocha, il s'agit d'un projet différent de ceux présentés dans les vidéos précédentes. Le cœur du conflit se situe cette fois dans le projet minier de Conga, qui menace de détruire les différents lacs des hauts plateaux de Cajamarca. Un groupe d'associations de Cajamarca a ainsi produit « Non à Conga » (Conga no va), vidéo qui décrit les problèmes menaçant les systèmes écologiques et hydrologiques de la région.

La vidéo « Lamentation d'un peuple sans eau » (Lamento de un Pueblo sin agua) revient sur les débuts des manifestations populaires à Cajamarca il y a un mois, et sur le changement de position du président péruvien Ollanta Humala, de ses déclarations pro-eau durant la campagne électorale à sa récente proposition « De l'or et de l'eau. »

Pour se faire une idée de ce qui arrive à un lac utilisé par une compagnie minière, on peut se reporter à cette vidéo du lac Totoracocha, desséché par la mine de Yanacocha :

La compagnie exploitant Yanacocha a une vision originale de la question de l'eau, comme le montre cette vidéo institutionnelle :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=9SpQs0DKcus

La vidéo suivante est la première partie d'un documentaire intitulé « Le prix de l'or : violations des droits humains non loin de la mine de Yanacocha, Cajamarca, au Pérou », réalisé par Ralph Weihermann.

Les deux autres parties du documentaire sont disponibles ici et ici [en espagnol].

Un autre documentaire, avec un nom similaire, « Choropampa, le prix de l'or », illustre le problème de la pollution par le mercure dans la ville de Choropampa, il y a 11 ans.
http://www.youtube.com/watch?v=dW7zn0SbrV4

Le billet de la seconde partie de ce diptyque portera sur les vidéos des citoyens tournées lors des manifestations.

Billet original publié sur le blog personnel de Juan Arellano le 7 décembre 2011 [en espagnol].

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site