Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Iran : Lancement de chaussure sur le président Ahmadinejad par un ouvrier non payé

Plusieurs blogueurs iraniens ont réagi par des sarcasmes en apprenant que Mahmoud Ahamadinejad, le président de l'Iran, a été la cible d'un lanceur de chaussure outré pendant une allocution prononcée à Sari, une ville du Nord du pays, le 12 décembre 2011.

Le lanceur de chaussure, un ancien ouvrier du textile du nom de Rachid S., aurait manqué [en anglais] sa cible, mais l'assistance se serait jetée sur lui et l'aurait roué de coups en attendant l'intervention des forces de l'ordre. Les médias iraniens se sont efforcés de présenter  l'incident sous un aspect négatif, prétendant que l'homme aurait déjà lancé des objets sur un président précédent. Les blogueurs, quant à eux, ont tenté de faire la part de la fiction et de la réalité.

Cartoon: "The future of the presidency"

"L'avenir de la présidence" par Nikahang Kowsar, un éminent caricaturiste et blogueur iranien (Roozonline)

Sur Google Plus, Bahman Daroshafaei se réfère [en farsi] à un témoin de 16 ans envoyé par son école écouter le discours d'Ahmadinejad :

Contrairement à la version officielle, l'auditoire n'a pas battu le lanceur de chaussure, seulement deux ou trois l'ont frappé et la police est venue à sa rescousse. Les médias iraniens n'ont pas rapporté l'histoire en son entier. Au milieu du discours d'Ahmadinejad,  est entré un groupe d'ouvriers du textile dont l'usine avait été fermée sans que leurs salaires leur aient été payés. Ils ont brandi une banderole et ont exigé le versement de leurs salaires. La réunion a failli être interrompue et pour finir le lanceur de chaussure est entré en scène. Les slogans étaient contre Ahmadinejad, et non pour lui.

Sur son blog, Afkar Mazyar écrit [en farsi] que selon les informations cet ouvrier n'avait pas été payé pendant un an, et les forces de l'ordre l'ont escorté aussitôt hors des lieux. Le blogueur précise :

Les médias d'Iran n'ont pas publié beaucoup de détails sur l'incident, mais ceux favorables au pouvoir veulent jeter la suspicion sur le comportement du lanceur de chaussure. Ces médias pro-gouvernementaux voulaient dénigrer l'acte de protestation, et ont prétendu que de nombreux présents ont scandé des slogans en soutien au président. Ils ont aussi écrit qu'il avait fait la même chose [le lancer d'objets] sur un prédécesseur, le réformiste Mohammad Khatami.

Azarak écrit [en farsi] que lorsque les dirigeants iraniens avait fait du lancer d'une chaussure sur le président George W. Bush par un journaliste irakien en 2008, les grands titres de la presse, ils n'imaginaient pas voir le même procédé être utilisé contre eux. Le blogueur ajoute que les coûteux déplacements d'Ahmadinejad en province sont présentés comme un moyen d'action contre les problèmes des pauvres, mais que cet acte démontre  que la situation de ceux-ci, loin de s’ être améliorée, est pire que jamais.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site