Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chine : Risque de répression violente dans un village du Guangdong

[liens en chinois, sauf mention contraire] Depuis le mois de septembre 2011 [en anglais], des centaines d’habitants de Wukan, village situé dans le district de la ville de Lufeng, province de Guangdong, ont commencé à protester contre l’acquisition illégale de terrains. La semaine dernière, des policiers armés ont investi le village et arrêté plusieurs organisateurs des manifestations.

On apprenait ensuite qu’un meneur des protestations, Xue Jinbo, avait été retrouvé mort dans un centre de détention de la police trois jours après son arrestation. La police prétend qu’il est décédé d’une crise cardiaque, mais la famille de Xue pense qu’il a été torturé à mort. Tandis que les villageois, indignés par le meurtre présumé de Xue, sont prêts à continuer la lutte contre les autorités locales, de nombreux internautes, affectés par ce drame, redoutent une répression sanglante.

Selon certains journaux hongkongais, le terrain en propriété collective qui est au cœur des protestations vaut plus de 700 millions de yuans. Le 22 septembre, le promoteur hongkongais Chan Man Ching et plusieurs membres de la pègre locale sont entrés de force dans le village et s’en sont pris aux manifestants. Le 21 novembre,  des milliers de villageois ont encerclé les bureaux de l’administration régionale de Lufeng [en anglais]. Les responsables locaux ont promis aux villageois que le conflit serait réglé et que les représentants locaux seraient réélus dans les 15 prochains jours. Ci-dessous un reportage réalisé par China Sun TV sur la révolte des villageois de Wukan :

Au terme des deux semaines, les autorités locales n’ont pas tenu leur promesse, mais elles ont pris les mesures nécessaires pour faire arrêter les meneurs de la révolte dès le 3 décembre. En représailles, les villageois ont occupé les locaux du Comité du Parti Communiste le 5 décembre. Le 10 décembre, après avoir appris que la police s’apprêtait à lancer une vaste campagne d’arrestations, des milliers de villageois ont bloqué la route menant au village.

Des policiers armés ont encerclé le village

Photo de Xue Jinbo via le site Chinese Human Rights Defenders

L’utilisateur de Twitter @milpitas95035 a fait le point sur la situation :

广东陆丰乌坎村于今天(12月11日)凌晨四点半左右,一千多名全副武装的警察准备再次进村抓捕。村民闻讯敲响铜锣,五千多村民拿起棍棒、农具把守村口,与警察对峙。期间警察发射五十多枚催泪弹和其它弹药,上午7点左右村民被迫撤离村口,之后警察全部撒离。据说同一时间,其他镇发生了游行示威。

Vers 4h30 ce matin (11 décembre), dans le village de Wukan, district de Lufeng, province de Guangdong, plus d’un millier de policiers armés ont tenté d’entrer dans le village pour procéder à des arrestations. Se prévenant les uns les autres, plus de 5000 villageois s’armèrent de bâtons et firent face à la police. Lors de l’affrontement, la police tira une cinquantaine de bombes lacrymogènes. Les villageois furent contraints de battre en retraite vers 7 heures du matin, à la suite de quoi la police quitta également les lieux. Le bruit courrait que d’autres manifestations avaient lieu dans des villes avoisinantes.

L’annonce de la mort de Xue Jinbo a été faite à ce moment-là. L’utilisateur @fumanduo a aidé les villageois à répandre la nouvelle sur Twitter :

:【关注乌坎】村民消息:目前薛锦波遗体在海丰殡仪馆,村民看到薛身上多处被打到皮开肉绽,家属希望领回遗体遭到拒绝.目前村外大批警察集结,进出不便.村民正在开会,准备下午冲出乌坎,再次上#访

[Situation préoccupante à Wukan] D’après les villageois : Le corps de Xue Jinbo se trouve maintenant au funérarium de Hai Feng. Les villageois ont constaté que le corps de Xue portait de nombreuses blessures. De plus, les autorités ont refusé que le corps soit remis à la famille de Xue.  Un grand nombre de policiers sont maintenant en stationnement à l’extérieur du village et il est très difficile pour les habitants de circuler. Les villageois se réunissent en ce moment. Ils ont l’intention de briser le blocus de la police et de faire à nouveau entendre leurs revendications.

Après la réunion, les villageois ont vivement encouragé leurs amis et tous les membres de leur famille vivant actuellement à Lufeng à revenir et protéger leur village natal. @fumanduo écrit :

乌坎人正排队等公安来抓。村民在网上发出紧急通告,呼吁所有陆丰人速回当地保卫家乡http://pic.twitter.com/BON71kH0

Les habitants de Wukan s’attendent maintenant à ce que la police procède à des arrestations. Les villageois encouragent vivement tous ceux vivant à Lufeng à revenir et protéger les membres de leur famille. http://pic.twitter.com/BON71kH0

Les villageois ont également redécoré les locaux du comité du village en funérarium (via @yoke1007):

Le meurtre présumé de Xue rend Liu Xiannan, journaliste à Pékin, très pessimiste quant aux conséquences de l’incident de Wukan :

薛锦波之死,标志着乌坎理性维权模式的失败与破产。理性与非理性,在强权面前,已皆为绝途。

La mort de Xue Jinbo marque l’échec total de la contestation rationnelle et de la défense des droits du peuple. Que l’on soit rationnel ou pas, face à un dictateur, il n’y a aucune issue.

Encore une théorie de complot étranger !

En effet, d'une part les médias locaux minimisent l’incident de Wukan, de l'autre, ils y voient une conspiration étrangère. Sur le réseau social chinois Sina Weibo, un paysan, rempli d’amertume, s’exclame :

陸丰政府先斷我們網絡再斷我們糧食。。我們做錯了什麼?要在我們烏坎村貪48億省政府你們就眼睜睜看着一万多人餓死?在外做事的人有家回不得這社會還有天理。。媒體全部听汕尾一句宣告就胡亂報導。記者請用職業道德去現場了解吧。南都,廣州日报,羊城晚报,今日一线们不要用假新闻去迷惑百姓吧

Les autorités de Lufeng ont coupé l’accès à internet et l’approvisionnement en nourriture… Qu’avons-nous fait pour mériter cela ? Les autorités de Wukan ont pris 4,8 milliards de yuans aux habitants, tandis que le gouvernement de la province reste les bras croisés à ne rien faire et laisse dix milles personnes mourir de faim. Ceux qui sont partis chercher du travail ailleurs ne peuvent pas revenir. Dans quel genre de société vivons-nous ? Les médias ne prêtent l’oreille qu’aux communiqués de presse du gouvernement de Shanwei. Venez donc à Wukan pour vous rendre compte de la situation. Southern Metropolis Daily, Guangzhou Daily, Yangcheng Evening News, s’il vous plaît, ne trompez pas les gens en leur donnant de fausses informations.

L’utilisateur de Twitter @pangjiaoming est très en colère contre les autorités du Guangdong qui ont qualifié l’incident de conspiration étrangère :

还没起床拿IPAD看新闻,惊闻广东当局指责乌坎事件有境外势力参与。什么境外势力?不就是浩浩荡荡的民主潮流么!孙文先生之三民诉求,民主、民权、民生一个都没落实好!求求双头鹰老毛子,把中国的领土还回来,把境外势力共产党带回去!

Suis allongé dans mon lit en train de lire les informations sur mon iPad. Suis très surpris de découvrir que les autorités du Guangdong prétendent que des forces étrangères sont intervenues dans l’incident de Wukan. De quelle intervention étrangère parlent-ils ? La démocratie est une tendance ! Les trois principes Démocratie, Justice et Bien-être énoncés par Sun Yatsen n’ont toujours pas été mis en pratique. Rendez la Chine à son peuple et flanquez dehors la seule vraie puissance étrangère qui soit : les communistes.

Sur Sina Weibo, He Sanwei écrit :

就算是“境外反动势力插手”了,也不是原罪,还要看做的什么知道吗?今天的中国不是还派出部队去插手外国,还称为维和不是吗?今天的中国政府不就是境外反动势力插手建立的吗?今天的联合国人权公约和政治公约,不都是由境外反动势力发起,中国作为联合国成员国最后承认和签署的吗?郑雁雄书记你说呢?

Même s’il y a eu intervention étrangère, ce n’est pas un péché impardonnable. Nous devons nous interroger sur la nature de l’incident. Nous aussi, n’envoyons-nous pas nos troupes à l’étranger pour défendre la paix ? Notre gouvernement actuel n’est-il pas également l’émanation d’une puissance étrangère ? Aujourd’hui, les conventions des Nations Unies relatives aux Droits de l’Homme et aux Droits Politiques sont toutes instaurées par des puissances étrangères, et la Chine n’est-elle pas membre des Nations Unies ? Qu’avez-vous à répondre à cela, Monsieur Zhen Yanxiong, Secrétaire du Parti de Shanwei ?

Zhu Zhiyong, journaliste politique, souligne avec justesse que l’expression “intervention étrangère” est utilisée pour justifier le recours à des mesures de répression violentes :

广东陆丰群体事件公开打出反对独裁口号,为大陆群体事件历史上第一次,无疑有深刻政治背景。目前在阴谋论定调下抓捕行动正在进行中。汕尾市委书记郑雁雄特别强调,有境外势力插手。既然如此,中国公众需要真相,不得含糊其辞,是哪个国家,什么势力!怎样插手?用了什么手段?请郑雁雄书记明白交代!!

Lors des conflits sociaux de Lufeng, les manifestants ont ouvertement appelé à la fin de la dictature. Ce sont les premiers conflits sociaux à mettre en avant un programme politique. La théorie du complot sert à justifier les arrestations. Le Secrétaire du Parti de la ville de Shanwei, Zheng Yanxiong, fait remarquer que des puissances étrangères sont intervenues dans l’incident. Les Chinois devraient exiger la vérité et des explications claires. Quels pays est intervenu ? Quelles forces ont été envoyées ? Comment ? Avec quels moyens ? Monsieur Zheng Yanxiong, donnez nous des réponses !

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site