Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Philippines : Le typhon Sendong et les médias sociaux

Aux Philippines, les victimes du typhon Sendong [en français] –  connu internationalement sous le nom de Typhon Washi –  leurs familles et amis ont utilisé les médias sociaux pour rechercher les personnes disparues, pour coordonner et décrire les efforts de secours ainsi que pour relater via des photos et des récits les dégâts causés par ce typhon.

Les inondations causées par le typhon dans les villes de Cagayan de Oro et d'Iligan dans le nord de Mindanao et dans la province de Negros Oriental ont fait 1257 morts selon les données gouvernementales. Plus de  45 000  foyers ont été endommagés, faisant des milliers de sans abris.

Les victimes des inondations ont utilisé Facebook pour rechercher  leurs proches disparus. Des photos et des profils de parents et amis disparus continuent d'être postés sur les pages Facebook  Sendong Missing Persons (Personnes disparues suite au typhon Sendong)  et  Missing Persons of CDO and Iligan (Personnes disparues de Cagayan de Oro et d'Iligan).

Au moment de la rédaction de ce billet, la page des personnes disparues suite au typhon Sendong avait rassemblé 1787 sympathisants et enregistré 5341 conversations. Les administrateurs ont toutefois conseillé aux utilisateurs de la page d'agir en coordination avec les autorités et de ne pas compter uniquement sur Facebook pour retrouver leurs proches .

Comme nous l'avions signalé sur  Global Voices Online, les  blogs et les réseaux  sociaux ont aussi été utilisés pour mobiliser l'aide en vue des opérations de secours en faveur des victimes du typhon Sendong. Les comptes-rendus de ces efforts commencent aussi à être  postés en ligne:

@mindanaoan @IamPinkEm Mon mari m'a raconté une histoire tandis qu'ils distribuaient de la nourriture à Canitoan tôt aujourd'hui. Lorsque les évacués recevaient de la nourriture, ils disaient: “Salamat au sir ha [Merci beaucoup, Monsieur!], Joyeux Noël!”. Mon mari m'a dit que cela faisait chaud au coeur d'être accueilli par ce “Joyeux Noël” de gens qui avaient tout perdu.

Les photos et les récits des dégâts se sont succédés sur Internet. Dans la ville de  Dumaguete, dans la province de Negros Oriental, le responsable vidéo de la Fondation universitaire, Mark Anthony Besario, a pu filmer les dégâts provoqués par les inondations qui se sont déchaînées et a posté cette vidéo sur  Youtube.

Pinoy Dog-Lover fait part d'histoires sur la manière dont des chiens ont sauvé des hommes durant la catastrophe. L'un des récits se passe dans la ville d'Iligan :

Avant que les flots furieux ne balaient leur village, [les chiens] Aspins Loloy et Jackie ont immédiatement réveillé leurs maîtres  — grattant à la porte et aboyant fortement. Grâce aux avertissements des chiens, Marrietta et sa famille ont pu se mettre en sécurité. Ils ont perdu leur maison mais contrairement à la plupart des familles touchées par les inondations, leur famille est encore au complet.

Ryan Chua a chargé une photo des dégâts dans un des districts de la ville de Cagayan de Oro: le quartier de  Macasandig:

LiaAndanarYu fait des commentaires sur une photo de cette même communauté: “Il y avait une maison ici. C'est Kennedy Pacana de Tibasak, dans la ville de Cagayan de Oro qui en était le propriétaire. Mais le typhon Sendong est passé par là.”

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site