Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

États-Unis : Deux propositions de loi menacent Internet

[Liens en anglais, sauf mention contraire]

Chez Global Voices, nous considérons que les internautes forment, collectivement, Internet. La participation de chacun fait d’Internet une discussion mondiale d’une étonnante profondeur et diversité, qui ne repose que sur la liberté de sa structure en termes techniques et juridiques. Malheureusement, des entreprises et des forces influentes auprès du gouvernement américain souhaitent que cette liberté et l’accessibilité faisant la force du web soient restreintes. Elles cherchent à faire recours à la censure et à la surveillance au nom de la défense des droits d’auteur, en employant les mêmes outils que des pays autoritaires tels que la Chine, l’Iran et la Syrie.

Ignorant les avertissements des citoyens et des technologues, les législateurs étasuniens envisagent d’avaliser deux projets de loi, le Stop Online Piracy Act (SOPA) [lien en français] et le Protect IP Act (PIPA), qui représentent une réelle menace pour la liberté du web, dans le monde entier. Se joignant à l’action de nombreux autres sites, tels que WikipediaReddit et BoingBoing, Global Voices placera un rideau noir sur son site Global Voices Advocacy aujourd’hui, 18 janvier, et une bannière offrant des explications à ce sujet sur ses autres sites.

 

Stop SOPA/PIPA

Notre communauté, composée de bénévoles du monde entier, a pour objectif de diffuser des informations provenant de médias citoyens aux quatre coins de la planète. En 6 ans, Global Voices a publié plus de 75 000 billets redirigeant vers des blogs et d’autres contenus citoyens dans plus de 20 langues. Les informations que nous publions sont utilisables gratuitement et peuvent être partagées sans frais. Notre mission, qui repose sur la liberté propre à Internet, est possible grâce à des médias sociaux et citoyens qui offrent la possibilité de publier et de partager du contenu aisément. Des plateformes telles que WordPress, Wikipédia, Twitter, YouTube, Flickr, Reddit, Tumbr et de nombreuses autres communautés en ligne hébergent du contenu nécessaire à notre travail.

Si SOPA et PIPA sont acceptées par le Congrès et le Sénat des États-Unis, ces plateformes et bien d’autres sites web hébergeant du contenu généré par leurs utilisateurs se verraient dans l’obligation de surveiller et de censurer ces derniers, de manière proactive, afin de les empêcher de publier des textes ou des images pouvant violer des droits d’auteur. Ce scénario augmenterait le coût d’utilisation de ces sites pour tous les internautes et pourrait forcer de nombreux projets liés aux médias sociaux, en particulier les petits sites web et entreprises, à mettre fin à leurs activités.

Nous craignons que ces lois portent largement atteinte au travail mené par les militants en ligne vivant dans des régimes répressifs et à la liberté d’expression dans le monde entier. Aux États-Unis,  les lois relatives aux droits d’auteur sont parfois utilisées à mauvais escient, donnant lieu de facto à des restrictions de la liberté d’expression. Dans certains pays où le système juridique ne dispose pas d’une réelle autonomie, le recours abusif à de telles lois dans le but de réprimer le militantisme est aisé et fréquent.

Dans de nombreux pays, les collaborateurs de Global Voices font face à une surveillance et une censure âpre. Plusieurs sont emprisonnés ou se sont vu contraints à l’exil à cause de leurs activités en ligne. L’approbation de ces lois serait un message clair indiquant que le gouvernement étasunien considère acceptable de surveiller et de censurer des citoyens pour identifier des « infractions » qui trop souvent correspondent à des contestations politiques ou religieuses. En outre, ces lois donneraient aux États-Unis une influence disproportionnée quant aux décisions concernant l’évolution d’Internet. Le monde serait plus dangereux pour les blogueurs et les militants et la liberté d’expression se réduirait pour tous.

Bien que la version actuelle du SOPA ait été  indéfiniment suspendue cette semaine , PIPA, la version du Sénat de cette proposition de loi est toujours d’actualité. De plus, les questions et les forces défendant leur approbation sont bien réelles. Voilà pourquoi Global Voices joint ses forces à l’action en ligne déployée ce 18 janvier 2012.

Billets publiés récemment sur Global Voices Advocacy à propos du SOPA/PIPA :

Autres ressources pour comprendre les répercussions du SOPA/PIPA :

Comment pouvez-vous agir :

  • Si vous êtes citoyen des États-Unis, Americancensorship.org vous permet de communiquer facilement avec vos représentants ou de rejoindre les actions menées. Pour en savoir plus, consultez le site www.sopastrike.com.

3 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site