Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Ségou Villages : La croisière d'Internet sur le fleuve Niger

Le projet Ségou Villages Connection au Mali prend un tournant intéressant en partenariat avec un programme de préservation du patrimoine de l'UNESCO. Boukary Konaté, titulaire d'un financement de Rising Voices en 2011, remonte en ce moment le fleuve Niger à bord d'une péniche malienne traditionnelle, qui s'amarre chaque jour dans un nouveau village pour former écoliers et villageois à l'utilisation d'Internet.

La péniche du programme UNESCO Loire-Niger

Le programme Loire-Niger soutenu par UNESCO-France et le Conseil Régional des Pays de Loire, documente et préserve le patrimoine culturel du fleuve Niger, avec la participation des pêcheurs et villageois. Une tournée de deux semaines des villages, à bord d'une péniche traditionnelle malienne, a été organisée pour montrer une exposition de photos itinérante. Ségou Villages Connection a été invité à se joindre à l'équipe pour élargir cette action de sensibilisation en formant chemin faisant les écoliers à l'Internet. Boukary Konaté se trouve en ce moment à bord de l'embarcation qui remonte le fleuve et il publie des photos et des dépêches sur l'opération.

A Sekoro, un village de pêcheurs et capitale de l'ancien royaume Bambara de Ségou, personne n'avait jamais entendu parler d'Internet ni vu d'ordinateur. D'ailleurs, l'électricité y est absente. Boukary Konaté a appris aux enfants à naviguer sur la Toile sur son ordinateur portable alimenté à l'énergie solaire et son smartphone. “Ils ont été perplexes qu'on puisse accéder à la connaissance sans se déplacer : il voyage à votre place, via Internet” dit-il. Une petite fille (photographiée ci-dessous) n'a pas eu une seconde d'hésitation quand on lui a demandé sur quoi elle voulait de l'information : “C.A.N.” (La coupe d'Afrique des nations de football 2012).

Une écolière presse pour la première fois la touche "entrée", à Sekoro, Mali

Plus en amont sur le Niger, dans la capitale régionale Ségou, Boukary Konaté a fait une présentation sur le potentiel de connaissance et de collaboration d'Internet, au lycée Bandjougou Bouaré, devant une centaine d'élèves. Il leur a ensuite été demandé de faire leur propre recherche sur Google à propos d'un sujet d'intérêt personnel. Voici quelques requêtes, enregistrées par Boukary : “Comment trouver la racine carrée des nombres premiers”, “Vie et faits de Keita, roi de l'empire du Mali“, “Livres écrits par l'écrivain malien Issa Baba Traoré” ; “Biographie de Chaka Zulu, le guerrier le plus brave d'Afrique du Sud.” “(La pop star) Rihanna“. L'un des professeurs a recherché la série télé “Prison Break“.

Boukary entraîne les lycéens de Ségou aux recherches sur la Toile

Instruit par les précédentes sessions de formations dans le département de Ségou organisées par Ségou Villages Connection, Boukary voyage équipé d'une clé internet mobile USB pour accéder au Web, et d'une cellule solaire portable pour recharger son ordinateur et son smartphone. Il trouve que c'est une solution poids-plume et tout à fait satisfaisante pour se connecter dans les endroits reculés, et il se prend même à bloguer en plein fleuve ! Vous pouvez suivre les mises à jour quotidiennes et les photos de Boukary Konaté sur Facebook.

Bloguer sur le pont du bateau, sur le fleuve Niger

Toutes les photos de Boukary Konaté et son équipe, hébergées sur le compte de Briconcella, sont reproduites avec permission sous licence Creative Commons.

3 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site