Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Yémen : Saleh obtient finalement l'impunité

Cet article fait partie de notre dossier spécial en anglais sur les manifestations  au Yémen en 2011

Après avoir retardé 5 fois le débat sur la loi controversée sur l'immunité de l'ex-président, le parlement a approuvé  la loi qui accorde au Président sortant du Yémen Ali Abdullah Saleh, l'immunité totale de poursuites juridiques et judiciaires. La loi accorde une immunité complète a Saleh pour tout crime commis quand il était au pouvoir, notamment pour les meurtres de manifestants qui ont eu lieu depuis le début du soulèvement populaire contre son régime en février 2011. La loi – avant sa version modifiée – donnait aussi l'immunité totale a toute personne ayant servi dans les gouvernements de Saleh durant tout son règne ,mais elle a été amendée  pour leur accorder l'immunité pour des crimes “à motif politique”uniquement, ce qui ne couvre pas les accusations de corruption. Le militant de longue date @alguneid a tweeté :

“#Dernières nouvelles par téléphone depuis l'intérieur de parlement de  #Sanaa. L'atmosphère est si électrique, les députés pro et anti-Saleh sont tellement heureux de se débarrasser de Saleh # Yemen”

@alguneid a ajouté :

“#Dernières nouvelles par téléphone depuis l'intérieur de parlement de  #Sanaa,de nombreux députés ont pleuré, y compris le premier ministre. C'est terminé. Saleh est fini juridiquement et constitutionnellement. # Yemen”

La blogueuse yéménite @Afrahnasser a tweeté :

“Le Premier Ministre du Yémen a pleuré au parlement,demandant d'accorder l'immunité a #Saleh youtu.be/P4xNls91pRc” La vidéo du Premier Ministre a été posté par KareemoS et a suscité des réactions diverses :

Le journaliste présent sur place  @ mohammedalqadh a tweeté se réaction :

J'ai eu envie d'éclater en sanglots quand j'ai vu les pleurs du Premier Ministre au parlement faisant appel au Yémen pour trancher son dilemme!”

@ ichamza a tweeté sarcastiquement :

Vous avez besoin de faire passer un projet de loi dans une assemblée politique ? pas de besoin de bonnes raisons, de logique, ou toute autre merde de ce genre ! Il vous suffit de pleurer devant le parlement! #Yemen #Waa”

Un journaliste yéménite, lauréat du prix International de la liberté de la presse, @KhaledHammadi, a tweeté :

Le premier ministre du Yémen pleure au parlement en demandant aux députés de faire passer le projet de loi sur l'immunité  en tant qu'outil pour éviter une crise.

Il a ajouté :

@KhalidHammadi:  “Le parlement du Yémen approuve la désignation de vice-président Hadi Abdu Raboo comme candidat présidentiel unique de tous les partis à la prochaine élection du 21 février .”

La journaliste indépendante @ionacraig, qui est actuellement au Yémen, a ajouté :

Le parlement a décidé aujourd'hui de faire adopter la loi modifiée de l'immunité. Il ne manque plus que l'approbation finale du Vice-président Hadi pour que ça devienne une loi.”

Elle a rappelé les crimes pour lesquels Saleh n'a pas d'immunité :

@ionacraig: “D'après L'ONU,L'immunité ne couvre  pas : les crimes contre l'humanité, les génocides ,les crimes de guerre, les violations flagrantes des droits de l'homme et la violence sexuelle.

La journaliste Jane Novak a critiqué le plan du Conseil de coopération du Golfe (CCG) sur son blog  Armies of Liberation :

“C'est stupéfiant que le dispositif du CCG légitime le parlement, dont le mandat a expiré en 2009, pour accorder l'immunité a Saleh, mais n'exige pas de ceux qui ont une immunité qu'ils prennent leur retraite. L'élection incontestée est une perte de temps et d'argent, comme la communauté internationale qui compromet le concept de droit à l'autodétermination des Yéménites en ignorant totalement leurs demandes .C'est un vernis de démocratie sur un processus totalement antidémocratique. Le dispositif du CCG habilite les partis politiques existants et les élites à un niveau qui dépassent leur crédibilité auprès des citoyens.”

J'ai moi même tweeté ma déception :

@NoonArabia:  “Comment une nouvelle ère pour le Yémen # peut démarrer en toute impunité ?! Moi et de nombreux Yéménites sommes déçus, comme le sont les familles des martyrs.

@Amal_Nasser répondu :

@NoonArabia Une nouvelle ère pour Saleh mais pas pour le Yemen. Le pays n'en a pas fini avec la misère que Saleh a causée.”

Et @HatemRushdi répondu en faisant référence à l'ancien président égyptien Hosni Moubarak :

Est-ce mieux ou pire que la parodie de procès que nous avons ici ? Je n'en suis pas sûr, il est peut-être préférable de passer l'éponge, peut-être pas.”

@abdullaht a tweeté pragmatiquement :

Aujourd'hui le parlement a approuvé la loi yéménite d'immunité complète pour Saleh, un jour sombre dans l'histoire de la justice, mais il est temps d'avancer et de reconstruire le pays!”

Et @SummerNasser a conclu :

“Saleh est parti impunément, mais je ne suis pas du tout inquiète , il va obtenir son châtiment de Dieu. Que ce soit sur ​​cette terre ou après.”

Malcolm X a dit :

“Je suis pour la vérité, peu importe qui la raconte. Je suis pour la justice, peu importe qui il est pour ou contre. “Nous avons été témoins du sort des despotes du printemps arabe qui sont tombés.En Tunisie, Zine Al Abedeen Ben Ali s'est rapidement enfuit en Arabie Saoudite, le Libyen  Mouammar Kadhafi a été confronté a une mort très violente, Moubarak fait face a un procès, et aujourd'hui Saleh a obtenu le meilleur prix jamais donné à un dictateur avec du sang sur les mains : l'impunité. Les Yéménites ont manifesté par millions pendant des mois, rejetant la loi de l'immunité offerte à Saleh et son régime par l'accord du CCG, qui a finalement été adoptée par le parlement au mépris du droit international et de la demande populaire. L'adoption de cette loi a sans doute été une journée noire pour la justice qui a mis fin aux 33 ans de règne de Saleh. Nous pouvons être en accord ou désaccord avec la maniére dont ça a été fait, mais une nouvelle page a été tournée dans l'histoire du Yémen.

Cet article fait partie de notre dossier central en anglais sur les manifestations au Yémen en 2011

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site