Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Taïwan : les élections de 2012, un modèle pour la démocratisation de la Chine continentale ?

Les élections présidentielles et législatives ont eu lieu à Taïwan ce 14 janvier. Le président sortant Ma Ying-jeou, du parti du Kuomintang (KMT) est réélu avec 51,6% des votes. Son opposante du Parti Démocrate Progressiste (DPP), Tsai Ing-wen, a démissionné de son poste de directrice du DPP suite à sa défaite à l'élection présidentielle.

Les communautés chinoises du monde entier ont suivi avec attention cette élection, Taïwan étant la première des sociétés chinoises à passer d'un gouvernement autoritaire à une démocratie. De nombreux Chinois du continent et de Hong Kong se sont rendus à Taïwan afin d'observer le processus politique, se demandant si Taïwan pourrait servir d'exemple pour la future démocratisation de la Chine continentale.

Ma Ying-jeou and his winning team giving the victory speech after the 2012 Taiwan elections.  Image by Craig Ferguson, copyright © Demotix (14/01/12).

Ma Ying-jeou et son équipe lors de son discours d'investiture après les élections de Taïwan en 2012.
Photo de Craig Ferguson, copyright © Demotix (14/01/12).

Le journaliste Mark MacKinnon, basé à Pékin, était surpris de l'engouement des Taïwanais pour la politique :

En tant que correspondant à Pékin, il était très surprenant pour moi de voir et d'entendre des gens parler et crier en chinois à propos de politique.

Selon le site de la commission centrale des élections [en chinois], 74.38% des personnes ayant le droit de voter se sont rendues aux urnes en 2012. Ma Ying-jeou a été réélu avec 51.60% du total des votes, et Tsai Ing-wen a réuni 45,63% des votes.

La souveraineté taïwanaise

Contrairement aux précédentes élections, l'antagonisme habituel entre les bleus (KMT) et les verts (DDP) semblait absent cette fois-ci, bien que la question de la souveraineté de Taïwan soit restée la pierre angulaire des débats.

Karlatheo expressed [en chinois] exprime ses préoccupations après les élections :

1月14日,平靜地去投票。與朋友相聚。其實大家並不特別在意哪一黨得勝,但是很在意台灣的主體性是否會失落。…知道中國的因素主宰著這次的選舉,經濟的問題是所有的人都得面對的。…馬總統,請記得您是我們僕人

Le 14 janvier, je suis allée voter tranquillement. J'ai ensuite retrouvé des amis. Notre souci n'était pas de savoir qui gagnerait, mais plutôt de savoir si Taïwan conserverait ou non sa souveraineté nationale… Nous savions que la question des relations avec la Chine avait été déterminante dans cette élection, et tout le monde doit faire face aux problèmes économiques… Président Ma, n'oubliez pas que vous êtes à notre service.

Nathan Batto s'inquiète également [en anglais] de l'évolution des relations entre la Chine et Taïwan après cette élection :

Avec une large majorité de 70 pour 43 aux législatives, Ma Ying-jeou ne risque pas de devenir un “canard boiteux”. Cependant, il a probablement assez de pouvoir pour mettre en place la prochaine étape de l'ECFA, et il n'est pas impossible qu'il fasse passer l'accord de paix mentionné durant la campagne.

Le chercheur aux Centre d'Études Asiatiques de la Fondation Héritage, aux États-Unis, Dean Cheng, souligne [en anglais]:

Un gouvernement taïwanais fort et confiant dans ses relations avec les États-Unis est la clé de la paix et de la sécurité dans la région. Dans les semaines précédant l'élection, l'administration américaine avait soudainement envoyé plusieurs hauts fonctionnaires à Taïwan. La dernière visite d'un ministre américain datant de presque 12 ans, le président Ma devrait prendre ceci comme une opportunité de montrer que ce manque d'attention n'est plus à l'ordre du jour.

Un exemple pour la Chine continentale

Ceux qui ne pouvaient se rendre à Taïwan pour assister aux élections ont suivi attentivement les informations. Lele vient de Chine continentale [en chinois], mais elle a été attentive aux élections taïwanaises depuis plus de 10 ans :

尽管不是长在台湾生在台湾,也不是亲哪个党派的政治狂热分子,但台湾四年一次的总统大选开票直播,我一定会观看。这已是第四次看到台湾总统大选了。…台湾民主大选制度逐渐走向成熟,不知大陆何时也能向台湾一样走上这一条路?大陆老百姓也有选举国家领导人的权利?

Bien que je ne sois pas née ni n'aie jamais vécu à Taïwan, et bien que je ne sois fanatique d'aucun parti, j'ai regardé tous les quatre ans la retransmission en direct des élections taïwanaises. C'est la quatrième fois que je les suis… Le système d'élections à Taïwan s'est développé progressivement. Quand la Chine continentale pourra-t'elle suivre le même chemin ? Quand les chinois du continent auront-ils eux aussi le droit de choisir leurs dirigeants ?

@darkillzhou [en chinois] (sur Weibo), de Chine, plaisante sur les élections chinoises avec ses amis de Taïwan :

刚一台湾朋友结束聊天时对我说,“明天早上我們要去投票了﹐晚上就知道總統是誰了”,我顿时不知如何答复。虽然我们之间的交流没有任何障碍,但在他面前真觉得无地自容。我只好说,“你们太落后了,我们如果明天早上投票的话,今天晚上就知道谁会当选了。。。”

Un ami taïwanais vient juste de me dire qu'il allait voter demain matin, et qu'ils sauraient demain soir qui serait leur président. Je n'ai pas su quoi répondre. Bien que nous n'ayons aucun problème de communication, j'avais honte en face de lui. J'ai fini par dire : “vous, les taïwanais, vous n'êtes pas efficaces. Ici en Chine continentale, si nous devions aller voter demain matin, nous saurions déjà ce soir qui va être élu…”

À Hong Kong, le journaliste 練乙錚 (Lian Yi-Zheng) parle [en chinois] de la manière dont cette élection pourrait changer le futur de la Chine :

台灣的故事,如果只看到七八十年代,那是和大陸到目前為止差不多的,但到了八十年代,故事出現政治拐點,五千年文明古國民主化了。其後發展,大家清楚,要點是:台灣經驗是一個近乎完整的立國經驗。政治上,從極權到民主、從專制到自由;經濟上,從落後到富足,從漁農到包含大量高科技。

台灣在國際上沒有話語權,在全球華人當中的政治比重也很低,但一個內容豐富的「台灣論述」正在積聚力量,吸引着全世界大小角落裏正在徬徨焦慮地尋找精神家園的華人;這次到台灣觀選的陸人港客,便是這個論述的吸收者、傳播者。

Jusque dans les années 80, l'histoire de Taïwan et celle du continent sont assez similaires. Dans les années 80 s'est produit un tournant politique, Taïwan devint une démocratie, après 5000 ans d'histoire. Ce qui suit, nous le connaissons tous. L'expérience de Taïwan est celle de la construction presque intégrale d'un état. Politiquement, on passe du totalitarisme à la démocratie,  de la dictature à la liberté. Économiquement, on passe d'un pays sous-développé à un pays riche, on passe de l'agriculture et de la pêche aux technologies de pointe.

Taïwan peine à se faire entendre sur le plan international, et ne joue qu'un rôle restreint au sein des communautés chinoises dans le monde. Cependant, les “propositions de Taïwan”, au contenu riche,  gagnent en force, attirant les communautés chinoises du monde entier, à la recherche de leur patrie spirituelle. Les chinois du continent et de Hong Kong qui sont venus à Taïwan assister à ces élections vont assimiler ces propositions et les diffuser.

En Chine, 水木丁 fait remarquer [en chinois] que c'est là une opportunité pour les chinois de s'interroger sur les raisons pour les quelles ils ne pensent pas que la démocratie soit une possibilité pour la Chine :

我看蔡英文的演讲时,一直在想这个问题,不知道那些持如此论调的人,看到这一场总统选举,会有什么样的说辞,所以美国人英国人可以讲民主,我们不配讲民主?所以连一衣带水的台湾人都可以讲民主,我们不配讲民主吗?全世界都素质高,只有我们素质低,不配讲民主吗?

我看到台湾大选的井然有序,内心感慨,因为我知道这些和我们一样的黄皮肤黑眼睛的同胞们正在学习,他们也曾选错人,也曾走过弯路,发生过闹剧,陷入过绝望,但是他们还是继续选择了这条路,不问自己配不配。我看到他们站在大雨中,胜利的人们和失败的人们,因为有信念,知道自己想要一个怎样的世界,所以也就有希望。我突然想到这个配不配的问题,这世界上貌似没有那个国家的人民,是要先证明自己配民主和自由,才被施舍民主和自由的,想到此岸的人们竟然要怀疑自己到底配不配,这真是羞辱。民主的确是要慢慢来,但绝对不是从证明自己配不配开始。

Lorsque j'ai regardé le discours de Tsai Ing-Wen, je n'arrêtais pas de réfléchir à cette question : quelle excuse pourront trouver les gens qui soutiennent ce genre d'arguments, quand ils vont voir cette élection ? Donc les américains et les anglais peuvent parler de démocratie, mais nous, nous n'en serions pas capables ? Maintenant, même les taïwanais peuvent parler de démocratie, et nous ne le pouvons toujours pas ? Les autres peuples du monde ont-ils réellement des qualités que nous seuls n'avons pas ? Est-ce pour cela que nous n'avons pas le droit de parler de démocratie ?
J'ai été impressionné en voyant que les élections à Taïwan se déroulaient parfaitement bien, car je sais que ces compatriotes à la peau jaune et aux yeux noirs tout comme nous sont en train d'apprendre. Ils ont fait de mauvais choix. Ils ont pris des détours, il leur est arrivé de trébucher. Ils ont perdu espoir. Mais ils ont continué dans cette voie, sans se demander s'ils en étaient capables ou non. Je les ai vus se tenir droits dans la tempête, les sympathisants du parti élu comme ceux du parti adverse, parce qu'ils y croyaient. Ils savaient dans quel type de monde ils voulaient vivre, et cela leur donnait de l'espoir. J'ai alors pensé à cette question, savoir si nous sommes ou non capables. Aucun citoyen d'aucun pays dans ce monde n'a eu à prouver qu'il méritait la démocratie et la liberté, pour se les voir offrir sur un plateau. En pensant que beaucoup d'entre nous doutons de nos capacités à vivre en démocratie, j'ai honte. La démocratie se construit petit à petit, et nous n'avons pas à prouver que nous sommes qualifiés pour commencer ce processus.
 

Encouragé par les observateurs à Hong Kong, en Chine continentale et dans le monde, old cat pense [en chinois] que les taïwanais doivent être forts et soutenir le mouvement démocratique en Chine :

在這一次大選中,許多同胞憂慮中國透過讓利、市場力量,軟性影響台灣的選舉,而選前大批企業老闆公開支持九二共識,被視為中國影響的證明。這些憂慮當然很合理,但我們只能單向憂慮嗎?我們不能反向送出我們的魅力嗎?

這是台灣的機會…如果台灣對中國的民主化有貢獻,未來我們才有機會贏得十三億人的同理認同…台灣雖小,卻占有舉足輕重的位置,我們不應該再用逃離中國的心態思考未來。

無論幸或不幸,我們就是站在這個奇異的歷史高點上了,華人的民主典範,也許不是我們設定的目標,但卻是我們實實在在擁有的力量。

不應該辜負這樣的力量。

Lors de cette élection, de nombreux taïwanais avaient peur que le pouvoir économique de la Chine influence les résultats. Avant les élections, de nombreux chefs de grandes entreprises taïwanaises soutenaient publiquement le consensus de 1992, considéré comme la preuve de l'influence de la Chine. Ces inquiétudes sont raisonnables, mais sont-elles vraiment unilatérales ? Ne pouvons-nous pas nous aussi influencer la Chine ?
Ceci est une opportunité pour Taïwan… Si Taïwan peut apporter sa contribution à la démocratisation de la Chine, nous gagnerons le coeur d'1,3 milliards de personnes en Chine… Taïwan est certes un petit état, mais notre position est stratégique. Nous devons arrêter de vouloir ignorer la Chine lorsque nous envisageons notre futur. 

Que ce soit une chance ou non, nous nous tenons à un point particulier de l'histoire. Être une démocratie que les chinois pourront prendre pour modèle n'est peut être pas notre but, mais c'est un pouvoir qui est entre nos mains.

Ce pouvoir, nous ne devons pas le gâcher.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site