Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le président des Maldives démissionne après une mutinerie

Cet article a été traduit par Pauline Foucart, Elodie Pestiaux, Amélie Hennecker et Anne-Sophie Schwindenhammer, étudiantes FTSK Germersheim, sous la direction de Catherine Chabasse dans le cadre du projet « Global Voices ».

Mohamed Nasheed, président des Maldives, plus connu comme fervent défenseur de l’environnement, a rendu publique sa démission [en anglais, comme tous les liens de ce billet] le 7 février 2012 après que l’armée s’est ralliée à la mutinerie menée par la police.
Mohamed Nasheed, entré en fonction en novembre 2008 après les premières élections démocratiques du pays, se trouvait dans le quartier général de l’armée lorsque celle-ci remit sa loyauté en question. Il fut ensuite conduit dans le bureau présidentiel situé à proximité de la base militaire, d’où il annonça sa démission officielle lors d’une conférence de presse en direct à la télévision.
Quelques citoyens étaient préoccupés par la sécurité du président. Maeed s’exprime à ce sujet et lance un appel sincère :

NE VOUS EN PRENEZ PAS AU PRÉSIDENT DES MALDIVES : GARDEZ VOTRE DIGNITÉ ET NE LAISSEZ PAS L’HISTOIRE SE RÉPÉTER: PROTÉGEZ-LE.

La foule devant Bandaara Koshi, quartier général des forces de défense des Maldives (MNDF), où le Président Nasheed fut emmené. Photo de MUHA publiée avec autorisation.

Maheed poursuit son commentaire :

En 2008, nous sommes passés d’une dictature à une démocratie et avons alors montré l’exemple au monde entier. J’exhorte les forces de sécurité à montrer à nouveau l’exemple.

Plus tôt dans la journée, les tensions se sont envenimées car la police s’est rebellée contre des ordres qui, selon elle, étaient illégaux. Après un blocage total de la situation entre l’armée et la police, l’armée s’est repliée dans son quartier général. Les protestations de la police ont été précédées par trois semaines de manifestation à Male, capitale des Maldives, organisées par l’opposition après que le gouvernement a chargé l’armée d’arrêter un juge haut placé.
Mohamed Waheed Hassan, vice-président du gouvernement de Mohamed Nasheed, a prêté serment comme nouveau président. Bien que Mohamed Hassan ait appelé au calme lors de son investiture, la question de savoir si le pays est en mesure de rétablir rapidement la stabilité après de longues semaines de protestations, de destruction de biens et d’attaques contre les journalistes et les médias, reste sans réponse.

Des soldats qui ont participé à la mutinerie serrent des mains. Photo de MUHA. publiée avec autorisation.

Au vu des tensions persistantes, l’avenir de la démocratie est remis en question. Les partisans du président déchu qualifient le changement de pouvoir de coup d’État, tandis que ses opposants, eux, décrivent les évènements de mardi comme étant la volonté du peuple.
Les opinions divergent et les sentiments sur les réseaux sociaux sont partagés, pendant que les Maldiviens essaient de s’accommoder du fait que le gouvernement a changé près de deux ans avant les prochaines élections prévues. Le Hashtag #Maldives est aujourd’hui en tête des sujets les plus discutés.
Dhaanish a posté sur Twitter:

@Dhaaanish: @JeelAli @yaittey Les gens se rendront bien compte à quel point Mohamed Masheed était normal comparé aux fous de l’opposition! Souvenez-vous-en!

Hum_Don a twitté :

@Hum_Don: Je suis désolé et triste de la démission du président car on s’est tant battu pour son élection.

Epicloser exprime son point de vue :

@epicloser: Tu n’as pas tenu compte de nos protestations du 23 décembre, Nasheed. Tu t’es foutu de nous et nous a traités de terroristes. Tu n’as que ce que tu mérites. Peace.

Haumaldives déclare à propos de la mutinerie :

@haumaldives: @CNN Mohamed Nasheed a fait procéder à des arrestations arbitraires avec l’aide des militaires, ce qui a conduit à des protestations. L’intervention violente de l’armée a causé la révolte de la police.

La population montre le drapeau maldivien après que les tensions ont cessé. Photo de MUHA publiée avec autorisation.

Limmto a twitté:

@Limmto: Les citoyens ont battu Nasheed à son propre jeu. #muzaaharaa. #Maldives #MVrevolution

profEuLOGist a posté un tweetaprès que la police a repris le contrôle, la chaîne de télévision nationale change d'image :

@profEuLOGist: C’est le changement de média et d’image le plus rapide que j’ai jamais vu. Le passage de TVM à MNBC1 a duré des mois, mais pour revenir sur TVM, cela a pris moins de 10 minutes!

Mashafeeg s’exprime au sujet des évènements

@mashafeeg: Nouvelle ère démocratique aux Maldives. La population montre son pouvoir et le président fait preuve de courage en donnant sa démission.

Maldives11 répond au tweet de Mashafeeg :

@Maldives11: @mashafeeg Je doute que ce soit la population. Désolé mais je n’y crois vraiment pas.

Mashafeeg pense aussi à l’avenir:

@mashafeeg: Au moins, le rêve tant espéré du Dr. Waheed s’est réalisé. Ne me demandez pas comment les gens vont accepter sa présidence. Attendez d’abord un peu pour voir! #Maldives

Hilmy7007, nourrit de grands espoirs quant au nouveau gouvernement :

@Hilmy7007: Le président Waheed devrait s’assurer que son gouvernement n’est pas corrompu. Nous attendons de lui la gestion totalement transparente de tous les projets.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site