Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Italie: Volunia, un nouveau site de recherche, enflamme la blogosphère

Volunia est un nouveau moteur de recherche qui encourage l'interactivité entre des personnes recherchant les mêmes thèmes dans des langues différentes. Sa naissance a été portée au public seulement le 6 février, mais Volunia provoque bien des remous sur la blogosphère qui vont de l’enthousiasme à la déception dans de nombreuses langues. Ce nouveau-né a été mis au point par un professeur italien.

Le logo de Volunia sur Wikipedia 

Jean-Marie  s’étonne sur presse-citron.net que le projet ait pu voir le jour, et ce en plus dans les murs d’une université :

Créer un moteur de recherche ! En 2012 ? Dans un marché planétaire phagocyté par des monopolistes géants qu’on peut compter sur les doigts de la main. L’imaginer, au plan conceptuel, en développer toute la technique, extrêmement sophistiquée, pour le plus dans un contexte académique, en impliquant des étudiants dans ce beau projet, ambitieux, trouver des fonds, puis tenter de le déployer au niveau mondial, d’emblée en 12 langues (allemand, anglais, espagnol, français, italien, portugais, polonais, arabe, russe, japonais, chinois, coréen), tel est le défi accompli par Massimo Marchiori, professeur  à l’Université de Padoue.

Smriti Jha sur le blog crazyengineers.com explique:

Deriving from the Italian words volo (flying) and luna (moon), Volunia is the fruitful result of three years of hard work put in by Marchiori.

Issu des mots italiens volo (le vol) et Luna (la lune), Volunia est le résultat fructueux de trois ans de travail acharné de Marchiori.

Sur le blog abondance.com Olivier Andrieu, après une revue des performances de ce nouveau moteur de recherche conclut

 –       Que nos premiers pas semblent prometteurs : le site est rapide (encore heureux en version bêta, ceci dit…), les résultats de recherche sont plutôt pertinents à première vue, bref, l'outil semble bien né…

- Volunia transformera-t-il l'essai ? Sans parler de véritable révolution, ce nouveau moteur de recherche est agréable sans réellement changer nos habitudes. Il a en tout cas l'avantage de proposer une alternative à Google. Quant à dire s'il va le concurrencer dans les mois qui viennent, c'est une autre question. C'est en tout cas ce que l'avenir dira lorsqu'il s'ouvrira de façon plus large à ses utilisateurs. Ce sont eux qui jugeront. Mais nos premiers tests semblent plutôt positifs…

Ce billet a déclenché une vague déferlante de  commentaires, par exemple :

Kershin a dit :

Personnellement, je suis aussi un power user et, bien que l'idée soit sympa, je trouve l'interface ultra lourde. Il y a trop de barres partout, trop de fonctions. Quand on vient de Google et son style épuré, on est vite surchargé par l'interface. A mon avis, ils gagneraient à laisser l'utilisateur activer ou désactiver certaines fonctionnalités..

Marre de se faire balader sur le net a dit :

@Baptiste REY L'index de Volunia ne souffre pas (encore) la comparaison avec de plus gros moteurs, et les SERPS n'affichent pour l'instant que des sites ayant une certaine autorité. Les discussions entre power users sur le chat font état d'un certain manque de pertinence sur les recherches de personnes (ahhhhh… les premières requêtes d'ego surfing pour s'admirer dans le miroir virtuel ;-)

andy a dit :

Je disais qu'on déloge un grand concurrent, non pas en l'attaquant de face, mais en introduisant des petites améliorations “pas menaçantes”. Sur ce plan Volunia a aussi des points positifs : l'idée de créer une sorte de “réseau social” entre personnes qui se sont intéressées au même sujet, et de les inviter à communiquer entre elles (et sans doute à donner aussi des informations à Volunia, de manière nettement plus intelligente que Knowl), est une bonne idée. Elle a ces caractéristiques : amélioration, sans attaque de front. En ce qui concerne les résultats des requêtes, pour l'instant c'est ridicule. Il vaut mieux que Volunia signe tant que c'est possible un accord avec “un des grands moteurs”. (Si je veux inventer un nouveau moyen de transport avec des roues, je ne vais pas mettre une équipe d'ingénieurs sur la réinvention de la roue…)

Bobbie Johnson dans un billet sous le titre “Is Volunia Italy’s answer to Google — or just hot air? » (Est-ce Volunia la réponse italienne à Google … ou seulement une bulle d'air?) publié sur le blog gigaom.com écrit:

 To me, everything from Volunia so far seems to suggest it’s trying to solve a problem that nobody needs to solve right now. I can’t wait to see it open up and find out whether I’m right or wrong.

Pour moi, tout dans Volunia semble suggérer jusqu'ici qu’on semble vouloir résoudre un problème que personne n'a besoin de résoudre pour le moment. Je suis impatient de l’essayer pour voir si j'ai raison ou tort.

Cette opinion est partagée aussi par  Jian qui a posté son commentaire à la suite du billet :

 I am a power user too and tried it.

You said well, it does look like it is trying to solve a problem that doesn’t exist yet.

But anyway, I hope it could make an impact, since we don’t want to have just a Google to take over the whole market…

Je suis un power user aussi et je l’ai essayé.
Vous avez dit bien, il donne l’impression de tenter de résoudre un problème qui n'existe pas encore.
Mais de toute façon, j'espère qu’il va avoir un impact, car nous ne voulons pas avoir juste un Google prendre l'ensemble du marché …

Par contre un autre lecteur de ce billet Nebil Kriedi ne partageant pas ce jugement, a répondu :

A problem which doesn’t exists?

Do you really think that searching for something on the web ends up on showing a dozen of links like most search engine does?
I personally think that your search ends when you find the CONTENT you’re looking for, not just a stupid and chaotic html.

For what I saw, volunia seems to be be designed for that kind of search, a search which brings you straight on the content by following your navigation inside the website.

The idea behind its design (awful) it’s brilliant to me and I hope the execution would be fine too.

Un problème qui n'existe pas?
Pensez-vous vraiment que la recherche de quelque chose sur le web se termine en montrant une douzaine de liens comme la plupart des moteurs de recherche le font?
Personnellement, je pense que votre recherche se termine lorsque vous trouvez le CONTENU que vous recherchez, pas seulement un html stupide et chaotique.
Pour ce que j'ai vu, Volunia semble être conçu pour être ce genre de recherche, une recherche qui vous amène directement sur ​​le contenu en suivant votre navigation à l'intérieur du site.
L'idée derrière sa conception (affreuse) est géniale pour moi et j'espère que l'application sera très bien aussi.

Liz  a dit:

 I like the idea of a way to interact with other visitors on a page. Question is how would it be monitored for security and safety reasons?

I’m always curious who will rival G. The bigger you are the harder you fall… eventually…

J'aime l'idée d'un moyen d'interagir avec d'autres visiteurs sur une page. La question est de savoir comment ça sera surveillé pour des raisons de sécurité et la sécurité?
Je suis toujours curieuse de savoir qui va rivaliser avec G. Plus grand vous êtes plus dure  sera votre chute … finalement …

Après avoir analysé les différents aspects de ce nouveau moteur de recherche soulignant en quoi il constituait une nouveauté, sur son blog pandemia.info, la blogueuse Paola Bonomo ne semble pas vraiment impressionnée :

 Ha veramente senso commentare una pagina con gli altri utenti che la visitano? Se cerco informazioni, sono più interessato ai contenuti della pagina o ai commenti lasciati da altri pochi utenti? Forse più i primi che i secondi. Non necessariamente deve essere social ogni momento passato in rete, soprattutto se siamo già abituati a commentare con un tweet su Twitter o con una segnalazione su Facebook o usando uno dei plugin social di Facebook. Perché cambiare? Qui l’integrazione con Facebook e Twitter dovrà essere spinta per far cambiare comportamento agli utenti.

Y-t-il vraiment un sens de commenter sur une page avec d'autres utilisateurs qui la visitent? Si je cherche des informations, suis-je plus intéressée par le contenu de cette page ou par les commentaires laissés par d'autres utilisateurs? Peut-être plus par les premiers que les seconds. Ce n’est pas nécessairement social tout le temps passé dans les réseaux sociaux, surtout si nous sommes déjà habitués à des commentaires sur un tweet sur ​​Twitter ou Facebook ou en utilisant un des plug-in sociaux de Facebook. Pourquoi changer? Ici l'intégration avec Facebook et Twitter doivent être poussés pour changer le comportement des utilisateurs.

Après l'avoir essayé danilodellaquila.com livre son jugement:

Volunia adds new concepts and ideas about the web, also it adds the “Social” concept to the search engine. Also Google is doing it, with its +1 and G+ but I prefer the Volunia way, it feels closest to real life.

Volunia ajoute de nouveaux concepts et idées sur le Web, il ajoute aussi le concept “social” au moteur de recherche.  Google aussi le fait, avec son +1 et G+, mais je préfère la manière de Volunia,on se sent plus proche de la vraie vie.

Le blog smm-promo.ru avertit :

 Итак начинается тестирование новой поисковой системы Volunia, представленной на 12 языках. Mail.ru и Яндекс берегитесь.

Ainsi commence l'essai d'un nouveau moteur de recherche Volunia, présenté en 12 langues. Mail.ru et Yandex méfiez-vous

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site