Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Monde Arabe : Hommages au journaliste décédé Anthony Shadid

Note: tous les liens sont en anglais

Le 17 févier 2012 est arrivée la nouvelle tragique que le correspondant du quotidien américain New York Times pour le Moyen Orient Anthony Shadid était décédé en Syrie à l'âge de 43 ans à la suite d'une sévère crise d'asthme  provoquée par une allergie aux chevaux [en anglais], qui a attristé ses lecteurs dans le monde entier. Anthony Shadid, Américain d'origine libanaise, était très respecté pour sa couverture équilibrée des événements dans la région. Il s'est vu décerner à deux reprises, en 2004 et en 2010, le prix Pulitzer pour sa couverture de l'invasion américaine en Iraq et le conflit en cours. L'année dernière, soit en 2011, il s'était rendu en Egypte, en Libye (ou il avait été retenu en captivité avec trois autres collègues du Times), et dernièrement en Syrie.

Habib Haddad, un entrepreneur libanais tweete :

We mourn the loss of a genius today! RIP #AnthonyShadid http://bit.ly/zohXFW

Nous pleurons la perte d'un génie aujourd'hui ! Repose en paix #AnthonyShadid http://bit.ly/zohXFW

Anissa Helou exprime sa désolation en disant :

très très triste pour anthony shadid.  Ses articles étaient vraiment superbes et il a compris à la fois les gens et les situations. Repose en paix

Le journaliste Ahmed Shihab-Eldin, qui avait aupravant confessé son admiration pour Shadid, fait part de sa sympathie à la famille du défunt :

Ce soir, je dormirais en pensant à l'épouse d'Anthony, Nada Bakri et leurs enfants ainsi que l'incroyable héritage qu'#AnthonyShadid laisse derrière lui.

Photo par Terissa Schor (CC-BY-SA 2.0)

Muna AbuSulayman, une philantrope saoudienne, partage les mêmes sentiments :

Mes plus sincères condoléances. M. Shadid était un exemple pour les journalistes. Votre deuil est partagé par nous tous les arabes-américains @nadabakri

Le journaliste Tamer El-Ghobashy s'exprime également au nom de la communauté arabo-américaine en soulignant a effectué un travail difficile. Il ajoute:

Anthony était la personnalité arabo-américaine la plus éminente de notre génération et il a réalisé cela sans en faire une histoire. Il est grand par son mérite uniquement.

Evoquant  Shadid, Ashraf Khalil, un écrivain qui vit au Caire indique :

Nous avons tous voulu être comme lui, mais sans jalousie ou rancoeur car il était si gentil et méritant.

Le Palestinien @Falasteeni dit de Shadid:

Très triste de savoir qu'Anthony Shadid est mort. Il était toujours un cran au dessus des autres dans le journalisme traditionnel, de même qu'il était un brillant auteur.

Depuis la Syrie, lieu de la mission finale de Shadid, @BSyria dit les choses simplement :

Je ne sais vraiment pas quoi dire. Merci @anthonyshadid.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site