Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Tunisie : La visite de John McCain attise l'anti-américanisme

La visite en Tunisie du sénateur John McCain le jeudi 23 février 2012 a rendu furieux les internautes tunisiens contre ce qu'ils appellent “les deux poids deux mesures de Ennahda”. Des centaines de commentaires sur Facebook, des dizaines de tweets et de nombreuses images ont envahi les réseaux sociaux tunisiens après la sortie d'une photo controversée du Premier ministre tunisien Hamadi Jebali (qui était le secrétaire général du parti Ennahda) donnant l'accolade au Sénateur.

Il semble que le comportement des représentants du gouvernement ait contrarié de nombreux Tunisiens contrariés en raison du sionisme prêté à M. McCain,  le sionisme étant mal vu en Tunisie comme dans les autres pays arabo-musulmans. McCain était en Tunisie en tant que participant d'une délégation sénatoriale à la conférence des Amis de la Syrie tenue à Tunis et qui sollicitait les soutiens pour l'opposition syrienne.

Sur YouTube, les internautes Tunisiens ont mis en ligne une vidéo de l'accueil chaleureux  réservé à John McCain :

 Cette vidéo a généré un véritable buzz médiatique et de nombreux Tunisiens ont trouvé que Jebali a accueilli McCain plus chaleureusement qu'il n'aurait dû.

De nombreux commentaires satiriques ont été laissés sur la page Facebook  “Faits cachés“.  La plupart d'entre eux expriment leur indignation envers ce qu'ils appellent « l'hypocrisie » du premier ministre, qui est une figure importante du parti islamiste Ennahda.

L'un des commentaires sur la page dit [arabe] :

أما النهضة فهي تبحث عن النصر بلعق أحذية اليساريين وأعداء الدين وتتهافت اليوم جاهدة لإرضاء حفنة من السفلة الذين أترفع عن ذكرهم حتى ولو كان سلبا…!!!
النهضة بعدما تجلت للأعين والقلوب عوراتها، صارت منقصة حقيقية يجب على من يخشى الله حقاً أن يتملص منها.
النهضة : “الإسلام” المُؤجل .. لحين إشعارٍ آخر!!!
 Ennahda ne fait que de lécher les bottes des gauchistes et des ennemis de l'islam, et fait maintenant de gros efforts pour satisfaire un groupe de personnes méprisables que je ne citerais même pas. La nouvelle devise de Ennahda est « L'islam est reporté jusqu'à nouvel ordre ».

Un autre commentaire :

بان مشروع النهضة العلماني الامريكي ** لاسكوت بعد اليوم ** تونس دولة اسلامية وتسقط الديمقراطية

Le programme de Ennahda (laïque et américain) est maintenant révélé, Plus personne ne peut rester silencieux, La Tunisie est une république islamique, Détruisez la démocratie

La conversation a même dégénéré jusqu'à des commentaires hostiles envers les  États-Unis et Israël.

Cependant, la discussion a également inclus les avis de Tunisiens estimant que le comportement de Jebali était un pur calcul politique :

Il est ou le problème ? la politique c'est ça. Cette photo rassure l'occident et fait voir que les musulmans ne sont pas des terrorristes comme ils le disent et un gouvernement islamique n'est pas dangeureux, et fait ouvrir les portes du tourisme, et pas mal d'autre avantages.

La discussion très animée a généré presque 200 commentaires et plus de 100 « partages »

Une autre page Facebook “Les gags de Ennahda a réagi à la visite du Sénateur avec cette photo :

 

 

La légende de cette photo est une critique de la politique de Ennahda qui, selon de nombreux Tunisiens, manque de clarté et pratique le deux poids deux mesures.

Le commentaire ci-dessous explique la chose :

البارح في الأيام كيف نفس الوفد هذا بقيادة نفس الشخص هذا جاو لتونس و إستقبلهم السبسي ، النهضة و أنصارها عياو يسبوا في السبسي و نعتوه بـ”الصهيوني” فقط لأنو إستقبل وفد الكونغرس هذا. إلا أنو اليوم وقت يستقبلهم حمادي الجبالي ما يصير شي و ما يتّنعتش الجبالي بـ”الصهيوني”.
أتوجه بكلامي لحركة النهضة و قياداتها ، غيروا شعاركم فأنتم أبعد ما يكون عن الصدق
La dernière fois que cette même délégation était venue en Tunisie et fut accueillie par l'ancien gouvernement, Ennahda et ses partisans n'avaient pas cessé de critiquer l'ancien Premier ministre Essebsi et de le qualifier de “sioniste” rien que pour avoir accueilli cette délégation. Désormais ils sont accueillis par Hamadi Jebali mais personne ne le traite de sioniste.
A Ennahda  et ses dirigeants : changez vos  slogans car ils sont loin de la vérité.

Les Tunisiens n'ont pas perdu leurs légendaire sens de l'humour et très vite, sur la même page Facebook est apparue une nouvelle photo de Jebali tenant des frites de la marque Anglaise McCain.

La Twittersphere Tunisienne n'est pas non plus restée neutre, les réactions d'utilisateurs Tunisiens de Twitter ont commencé a arriver dès l'annonce de la visite.

Mohamed Ali Chebaane a tweeté :

@MedAliChebaane: « Le sénateur McCain a visité la Tunisie pour discuter des problèmes de sécurité aux frontières du sud,Nous voillà les gars ! » shar.es/gt1Q7

Le commentaire  « Nous voillà les gars ! » fait référence à une opinion très répandue en Tunisie qui considère que le gouvernement américain utilise le printemps arabe pour réformer sa politique étrangère au Moyen-Orient.

Puis après la diffusion de la vidéo de Jebali et McCain sur la chaine de télévision publique, les utilisateurs tunisiens de Twitter changèrent de ton, [Arabe]:

https://www.facebook.com/photo.php?v=234704163291176‏ الشعب يريد تحرير فلسطين غير ان الوزير يستقبل الصخيوني بالعناق

@Arabicca1: « Les gens veulent la libération de la Palestine mais le Premier ministre accueille avec des étreintes chaleureuses un Sioniste.

Puis @Arabasta1 ajouta un autre commentaire dans ce tweet ironique :

‎@Arabasta1: ‏: بصراحة النهضاوي اللي ما يفيقش على وضعو اليوم ماعادش فيه أمل حتى يوم الدين!”

@Arabsta1: ” Franchement, si les partisans de Ennahda ne sont pas capables d'évaluer la situation du pays, ils sont tous maudits jusqu'au jour du jugement”.

En fait, les tweets ressemblaient à la plupart des commentaires sur Facebook, les utilisateurs de Twitter soulignant leur désaccord avec la visite de la délégation américaine en Tunisie et les deux poids deux mesures de Ennahda avant et après les élections.

@Ooouups:Mais le parti #Ennahdha doit être sympa avec ses maîtres si non ils coupent les robinets !!! #Jbali #McCain

Avec l'escalade de la violence en Syrie, la Tunisie a pris une décision de premier plan dans la politique étrangère au Moyen-Orient, cependant, l'engagement de la Tunisie d'aider les Syriens a déterminer librement le parcours politique de leur nation est sous-représenté dans des médias tunisiens perplexes. Mais comme toujours, les réseaux sociaux restent la principale plate forme pour les Tunisiens où exprimer leurs points de vue et opinions concernant les récentes décisions de leur gouvernement.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site