Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Colombie : Parler espagnol, c'est difficile…c'est une chanson qui le dit

Brothers Juan Andrés and Nicolás Ospina

Les frères Juan Andrés et Nicolás Ospina

La chanson et vidéo Parler espagnol c'est difficile a été vue près de 1,5 million de fois en 6 jours : le succès a été tel, et si inattendu, que les frères chanteurs et compositeurs Juan Andres et Nicolás Ospina ont du lancer un nouveau site web pour répondre à l'intérêt et à la demande pour d'autres chansons et paroles.

La chanson décrit les problèmes que la plupart des hispanophones, même de langue maternelle, rencontrent quand ils changent de région et que les mêmes mots prennent un sens complètement différent selon l'endroit où vous vous trouvez.  Dans la chanson, un étranger décide d'apprendre l'espagnol et devient frustré quand il réalise que quel que soit le mal qu'il se donne à l'étudier, il n'arrive pas à comprendre les choses les plus simples quand il se déplace dans une autre région.  Ainsi par exemple un passage parle du mot pana qui est un type de tissu mais est aussi une façon d'appeler quelqu'un votre ami et du mot porro qui est un rythme musical mais aussi une cigarette de marijuana.  Les paroles sont sur leur site [espagnol]:

En Venezuela compré con mi plata una camisa de pana,
Y mis amigos me decían ‘Ese es mi pana, ese es mi pana!’
Y en Colombia el porro es un ritmo alegre que se canta,
pero todos me miran mal cuando yo digo que me encanta.

Au Vénézuela, avec mon argent j'ai acheté une chemise en pana,
et mes amis disaient “c'est mon pana, c'est mon pana
Et en Colombie, le porro est un rythme entrainant que l'on chante,
mais ils me regardent bizarrement quand je dis que j'aime ça.

La chanson est composée de jeux de mot basés sur la confusion créée par les mots qui se prononcent de la même façon mais ont un sens complètement différent ou les mots complètement différents qui veulent dire la même chose et les différents sens qu'un même mot peut avoir :

En Chile polla es una apuesta colectiva, en cambio en España es el pene. Alguna gente en México al pene le dice pitillo, y pitillo en España es un cigarrillo y en Venezuela un cilindro de plástico para tomar las bebidas. El mismo cilindro en Bolivia se conoce como pajita, pero pajita en algunos países significa masturbacioncita, y masturbación en México puede decirse chaqueta, que a la vez es una especie de abrigo en Colombia, país en el que a propósito una gorra con visera es una cachucha, y cachucha en Argentina es una vagina, pero allá a la Vagina también le dicen Concha, y Conchudo en Colombia es alguien descarado o alguien fresco, y un fresco en Cuba es un irrespetuoso! YA ESTOY MAMADO!

Au Chili, polla est un pari de groupe, mais en Espagne c'est un pénis. Certains mexicains appellent le pénis un pitillo, et un pitillo est une cigarette en Espagne et une paille en plastique pour boire au Vénézuela.  En Bolivie, la même paille est appelée pajita, mais dans certains pays, pajita est une petite masturbation et la masturbation s'appelle caqueta au Mexique, ce qui est aussi un type de manteau en Colombie, pays où une casquette est une cachucha, ce qui est un vagin en Argentine où ils appellent aussi un vagin une concha, alors que conchudo en Colombie est quelqu'un d'audacieux ou fresco ce qui à Cuba veut dire irrespectueux. JE SUIS MAMADO ! [Je n'en peux plus]

La vidéo avec sous-titres en espagnol est disponible sur Universal Subtitles pour ceux qui veulent participer et ajouter leurs propres traductions.  Et voici le refrain de la chanson :

Que difícil es hablar el español,
porque todo lo que dices tiene otra definición.
Que difícil entender el español,
yo ya me doy por vencido “para mi país me voy.”

Parler espagnol, c'est très difficile,
parce que tout ce que vous dites à un autre sens,
Comprendre l'espagnol c'est très difficile,
j'abandonne, “je retourne dans mon pays”.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site