Uruguay : Images du plus long Carnaval du monde

[Liens en anglais ou en espagnol] Les percussionnistes et les danseurs en costumes colorés ont marqué le début du carnaval au cours de la traditionnelle parade inaugurale le 26 janvier 2012, mais le carnaval en Uruguay n'est pas encore terminé. Les performances et les concours qui composent le plus long carnaval du monde se poursuivront en mars.

C'est en partie parce que le carnaval en Uruguay comporte beaucoup plus que des défilés. Sur les scènes, appelées tablados, les interprètes concourent dans différentes catégories musicales et théâtrales, comme le murga, les Negros y lubolos [es] (jouant du candombe ), les travestis [es] et les humoristes [es].

Comme nous l'indiquions il y a deux ans, les blogs et sites web dédiés au carnaval permettent aux internautes du monde entier de voir ce qu'est exactement le carnaval uruguayen. Au cours de cette période de l'année, ces sites montent en puissance pour suivre les événements qui se déroulent quotidiennement dans le pays. Cette année n'a pas fait exception.

Le site Carnaval del Uruguay [es], par exemple, possède des forums [es] et un chat [es] où les utilisateurs peuvent discuter des différents aspects du carnaval. Le site est aussi présent sur Facebook [es] et Twitter [es]. Les blogs comme l'Uruguay Carnavalero [es] couvrent les défilés et les concours, re-publient des informations, et partagent les annonces importantes et les calendriers d'événements. Des étrangers et des Uruguayens dédient des pages de leur blog à l'événement, partagent des photos, des vidéos et messages sur le plus long carnaval du monde.

Parade Llamadase, Montevideo, Uruguay. Photo de carnaval.com (CC BY 2.0)

Cette année, Solange Gonzalez Henott écrit sur ​​le carnaval uruguayen dans El Blog de ​​la Ruta [es], un blog de ​​carnets de voyage du site d'information Otramérica.

Cada verano, en medio del Carnaval de Montevideo, el más largo del mundo, el país se envuelve en un torbellino de colores, de humor ácido y del otro, de música, de expresiones culturales propias de los uruguayos y de comparsas de negros y lubolos -blancos disfrazados de negros- en dichas Llamadas.

Chaque été, pendant le carnaval de Montevideo, le plus long du monde, le pays est enveloppé par un tourbillon de couleurs, pimenté d'humour acide envers «l'autre», de musique, d'expressions culturelles uruguayennes,  de comparsas, groupes de danseurs Noirs et de lubolos- des Blancs habillés comme les Noirs dans ces Llamadas.

Solange y a participé, pour pouvoir expliquer le Llamadas, un défilé où les racines africaines de l'Uruguay sont célébrées au rythme du candombe :

Pero de seguro, el momento más esperado son las dos jornadas de competencia que tiran a las calles de los barrios Palermo y Sur, los pasos lentos del esclavo simulado por la cuerda de tambores de las Llamadas, el grupo de músicos que candombean tocando el tambor chico, repique y piano, que guían el baile de el resto de la comparsa en competencia y de todo el público que fielmente, llega cada año a vibrar con los sonidos y el regocijo de ver a las bailarinas y personajes que dan vida a esta gran fiesta del pueblo uruguayo.

Mais de façon certaine, les moments les plus attendus sont les deux concours qui précipitent dans les rues des quartiers de Palerme et des alentours de Sur, des groupes qui simulent les pas lents des esclaves, rythmés par la cadence des Llamadas, des groupe musicaux qui interprètent le Candombe, avec les tambours chico tambor, le repique, et le piano [les trois tambours utilisés dans le Candombe, représentés ici], qui mènent la danse des groupes restants en compétition et des spectateurs qui, fidèlement, arrivent, chaque année, pour vibrer au son de la musique et de la joie des danseurs et des personnages qui donnent vie à cette grande fête du peuple uruguayen.

Sfmission, un utilisateur de Flickr sur carnaval.com consacre une série de photos  sous licence Creative Commons, à la parade Llamadas :

Llamadas signifie «appels», c'était la façon dont les Noirs de Montevideo se réunissaient pour le Candombe. Ces appels pouvaient être chantés ou tapés des mains, mais il s'agissait le plus souvent de battements de tambour et cela signifiait que le Candombe était sur le point de commencer.

De nombreux Uruguayens suivent le carnaval de l'étranger, comme Leo Bar sur le blog Pix in Motion. Il écrit :

C'est à ce moment de l'année, que je m'ennuie le plus de Montevideo. La joie de la fête – le Carnaval – la façon dont les gens oublient leurs soucis, les soirées, profiter de la vie … Les couleurs et les sons présents dans tous les quartiers. Une véritable célébration de la culture, des racines, de l'amitié et de l'intégration.

Leo a produit une vidéo intitulée “Candombe et Llamadas – Carnaval en Uruguay” avec des images vidéo des défilés et des photos prises par l'utilisatrice de Flickr Adriana Esteve Cabrera.

Vous pouvez voir de nombreuses photos du carnaval sur la page Facebook du Carnaval del Uruguay.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Global Voices par e-mails

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français.

Non merci, je veux accéder au site