Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Timor oriental : La nation perd un vétéran politique précieux

Francisco Xavier do Amaral, connu affectueusement comme “Avó Xavier” ou “Avó Xavi” (Grand-Père Xavier), est décédé des suites de sa maladie mardi matin à l'hôpital national de Dili. Il avait 75 ans. Xavier do Amaral était un des membres fondateurs du Fretilin, le parti politique au nom duquel il a lu la déclaration unilatérale d'indépendance en novembre 1975 à la veille de l'invasion indonésienne (Les Archives et Musée de la Résistance Timoraise possède le document original en ligne.)

À l'annonce de sa mort, des utilisateurs de Facebook ont reposté cette vidéo de son interview de 1975 auprès des médias australiens – ici nous avons une idée de l'âge et de l'expérience de Xavier do Amaral à cette époque, plus âgé que la plupart des autres passionnés, jeunes étudiants nationalistes qui formaient leFretilin.

Xavier do Amaral a pris part à la résistance dans les montagnes contre l'Indonésie jusqu'à ce que lui et ses sympathisants, provenant principalement des régions montagneuses de Turiscai et Maubisse, soient accusés de trahison par le Fretilin en 1977. (Ecouter les accusations ici sur “East Timor Calling” archive radio de septembre 1977 diffusée sur le blog Timor Archives.)

Xavier do Amaral a été emprisonné dans les montagnes avant d'être capturé plus tard par des soldats indonésiens et emporté comme trophée à Jakarta. Il retournera dans le Timor oriental après la politique indonésienne de la terre brûlée en 1999.

En 2011, il a été élu à la première Assemblée Constituante avec son parti ASDT, principalement grâce au dévouement du peuple des montagnes du Timor central.

Vue de la région d'origine de Xavier do Amaral, Timor central. Photo Janet Gunter

Bien que généralement modéré, son influence sur les politiques de coalition de ces dernières années n'est pas à sous-estimer. Au moment de sa mort, il était candidat aux prochaines élections présidentielles, pour la troisième fois consécutive.

Immédiatement après l'annonce de sa mort, l'utilisateur de Facebook Baumali Quintao a posté une photo publique de Xavier do Amaral sur son lit de mort, générant plus d'une centaine de commentaires. Adeza Freitas a posté une photo du convoi funéraire reconduisant Xavier do Amaral dans son quartier résidentiel en bord de mer à Dili.

Hommages au Grand-Père de la nation

Des hommages en provenance du Cambodge, des Philippines, d'Australie, d'Indonésie, du Japon et du Portugal ont afflué sur Facebook, Twitter, sur des blogs ainsi qu'en commentaires sur YouTube.

Beaucoup de commentaires souhaitent à Xavier do Amaral un “bon voyage” vers l'au-delà, en plusieurs langues, principalement en Tétoum, langue officielle du Timor oriental.

Justin Amaral a écrit publiquement sur Facebook :

Husu ba Timor oan sira iha nebe deit atu reza ba ita nia avo francisco Xavier do Amaral nebe fila hikas ona ba aman maromak nia kuana.Francisco Xavier Do Amaral nudar ema ida nebe fo nia vida tomak ba rai Timor Leste […]

Je demande au peuple timorais de prier pour notre grand-père Francisco Xavier do Amaral qui est retourné au côté de Dieu. Francisco Xavier do Amaral était une personne qui a donné sa vie entière pour les terres du Timor Leste […]

Alzira Mota Pereira a commenté un hommage posté par le Timorese Rede Feto (Réseau des Femmes) 

Francisco Xavier do Amaral, nrn nebe Uniku no ema nebe brani tebes hodi kaer no ukun TL iha tempu Krize 75. “Francisco Xavier do Amaral” ita nia naran morin no Sagrada tebes mai ami Timor oan!!! Viva Proklamador, Viva avo Xavier

Francisco Xavier do Amaral, un nom unique et une personne qui était suffisamment courageuse pour prendre la direction en TL (Timor Oriental) durant la Crise de 75 “Francisco Xavier do Amaral” ton nom est doux et très Sacré pour nous peuple timorais. Longue Vie au Proclamateur de l'Indépendance, Longue Vie Grand-Père Xavier.

Nailorotiris a commenté sur Youtube

Son charisme, sa gentillesse, son honnêteté et son caractère modeste vont manquer parmi les chefs d'Etat.

Nug Katjasungkana a écrit en indonésien sur Facebook

Berdukacita atas meninggalnya Francisco Xavier do Amaral (pejuang pembebasan rakyat Maubere, Ketua Fretilin pertama, Presiden Republik Demokratik Timor-Leste pertama, tawanan politik Pemerintan Republik Indonesia)…

Pleure le décès de Francisco Xavier do Amaral (le combattant pour la liberté du peuple maubere, premier leader de Fretilin, premier président de la République Démocratique du Timor Leste, le prisonnier politique de la République d'Indonésie)…

NGO Fundasun Mahein a écrit sur son blog en anglais

Notre jeune nation a perdu un de ses grands vétérans. […] depuis la restauration de l'indépendance, son rôle dans notre combat pour l'indépendance n'a jamais été réellement ni correctement reconnu et évalué.

Les sympathisants de Xavier do Amaral sont connus pour se rassembler dans sa résidence de Dili. La journaliste indépendante Meagan Weymes décrit sur son blog la scène s'y déroulant aujourd'hui : “famille et sympathisants se sont rassemblés autour de la maison pour exprimer leur respect, en chantant des hymnes et en pleurant”.

Alors que le gouvernement timorais a déclaré un deuil national jusqu'à jeudi, il y aura sans aucun doute des images de chagrin dans les heures et les jours à venir, tant en provenance de la capitale que de ses montagnes d'origine.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site