Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chine : Une initiative en ligne pour aider les malades de la pneumoconiose

La pneumoconiose [en français] est une pathologie pulmonaire professionnelle causée par l'inhalation de poussières. Selon les statistiques officielles du gouvernement chinois, en 2010, on a comptabilisé 676 541 personnes souffrant de pneumoconiose dont 149 110 sont décédées des suites de cette maladie. Au total, le taux de mortalité s'élevait à 22,04%.

L'incidence réelle de la maladie est probablement beaucoup plus élevée car les travailleurs migrants ruraux sont systématiquement exclus des statistiques des les maladies professionnelles et ne sont pas, par ailleurs, couverts par le système de sécurité sociale.

Un projet caritatif initiée par des internautes, “Que l'amour sauve de la pneumoconiose”,  a été lancé à la mi 2011 et le groupe qui l'anime a récemment réalisé une vidéo  afin d'expliquer la situation des ruraux souffrant de pneumoconiose en Chine (voir ci-dessous).

Acopy.net a traduit  les sous-titres de la vidéo. Voici ci-dessous la traduction de la présentation d'ouverture de la vidéo :

Un groupe spécial de travailleurs migrants ruraux : des mineurs, des ouvriers du bâtiment, des ouvriers travaillant à la construction de tunnels et des travailleurs sociaux en psychiatrie.

Travail et poussière. Ils ont contribué à la prospérité de la ville à la sueur de leur front. Ils paient de leur jeunesse nos belles maisons. Ils devraient être récompensés en étant heureux mais finalement leur plus grand  rêve c'est de pouvoir respirer.

Ils rêvaient de nourrir leurs familles. Pour poursuivre ce rêve, ils ont quitté leur terre d'origine et sont allés sur les chantiers de construction et dans les mines…

“大爱清尘”宣传片:数百万尘肺病农民被死亡威胁 from A Copy Workshop on Vimeo.

Un célèbre reporter d'investigation, Wang Keqin, de Pékin est le responsable du projet. Il a expliqué  [chinois] le contexte de son engagement dans son blog en décembre 2011 :

A pneumoconiosis patient in Gansu. Photo taken from Li Keqin's blog.

Un malade de pneumoconiose à Gansu. Photo du blog de Li Keqin.

许多人都在问,王老师,你为什么那么热衷救援中国尘肺病农民工?我的回答很简单:如果没有高考制度,我可能就是一个在煤窑打工的矿工,我也许就会成为一个在死亡线上苦苦挣扎的尘肺农民。
对于我的死活!当用工企业拒不负责、当相关部门置若罔闻、当债台高筑无力救治的时候,作为个体的生命,我想活下去——我渴望有人拉我一把,从死神那里把我抢回来!

De nombreuses personnes me demandent, Professeur Wang, pourquoi êtes-vous mettez vous tant d'enthousiasme à sauver les travailleurs migrants ruraux souffrant de pneumoconiose ? Ma réponse est très simple : si le système  universitaire n'avait pas existé, je serais devenu un mineur et je serais devenu moi aussi une victime de la pneumoconiose, en lutte pour sa survie.
Lorsque les entreprises refusent d'assumer leurs responsabilités, les services gouvernementaux prétendent qu'ils ne voient pas où est le problème et pendant ce temps, il est quelqu'un, quelque part, qui n'a pas les moyens de se payer le traitement mais veut vivre  — Si j'étais dans cette situation, j'espérerais que quelqu'un m'aide et me tire de cet enfer.

作为一个新闻记者,我最早对尘肺病这三个字的了解,源于自己的一次采访。上世纪九十年代中期,作为《甘肃经济日报》的记者我在采访一乡村煤矿的产权纠纷时,认识了这里负责挖煤的副矿长老黄。和他在一起的时候,看到他常常咳嗽的上气不接下气,后来得知他是因长期在煤矿挖煤,接触了大量煤矿粉尘患了职业病,就是现在说的尘肺病。
没几年,他的工友来电,老黄死了,被尘肺病活活憋死了。
一个阶段,老黄的笑容总是出现在我的眼前,挥之不去。

En tant que journaliste, j'ai pris connaissance de la “pneumoconiose” alors que je faisais un reportage dans les années 90. Je travaillais alors pour le Quotidien économique de Gansu. Il s'agissait d'un conflit relatif à la propriété d'une mine de charbon. J'avais interviewé le Directeur adjoint de la mine de charbon, Old Huang. Il ne cessait de tousser durant l'interview et m'a dit qu'il souffrait d'une maladie professionnelle provoquée par la poussière de la mine de charbon, maladie connue à présent comme étant la pneumoconiose.  Quelques années plus tard, son collègue m'a appelé pour me dire qu'Old Huang était mort d'asphyxie en raison de la pneumoconiose. Pendant longtemps, le visage souriant d'Old Huang m'a hanté.

此后比较集中的关注尘肺病源于2009年。这年12月,当时在甘肃工作的当地媒体记者火兴才打来电话,说甘肃省古浪县有一百多个农民集体患上尘肺病,已有数人死亡,其他人的情况也很糟糕。农民求助媒体,地方媒体不让报道,期望我能关注。

Puis en 2009, la pneumoconiose a attiré de nouveau mon attention. En décembre, j'ai reçu un appel téléphonique d'un reporter de Gansuqui m'a raconté qu'il y avait plus de 100 travailleurs migrants ruraux qui souffraient de pneumoconiose. Certains étaient morts et d'autres étaient dans un état critique. Les travailleurs migrants cherchaient à attirer l'attention des médias mais les médias locaux ne pouvaient pas faire de compte-rendu sur cette affaire. Ils espéraient que je pourrais les aider.

Wang a envoyé un reporter à Gansu pour rendre compte de la situation. Cependant, le reportage ne pouvait rien pour ceux qui étaient mourants. Les personnes interviewées sont décédées l'une après l'autre en 2010. Wang a décidé en décembre 2010 de placer son reportage sur le forum du média social Weibo afin d'attirer l'attention du public et un certain nombre d'internautes sont immédiatement passés à l'action pour leur venir en aide:

12月25日,“北京厨子”等人到达古浪,通过微博呼吁,更多的网友也紧随前往。一场【拯救121位古浪尘肺病农民兄弟大行动】启幕。

Le 25 décembre 2010, des internautes dont le ‘responsable de Pékin” se sont rendus à Gulang. De nombreux autres internautes les ont suivis . Ensemble, ils ont commencé cette ction  ‘Action pour la pneumoconiose des frères ruraux”‘.

“北京厨子”等志愿者开始通过网络筹款,并组织几位患者到北戴河医院进行洗肺救治。
在媒体在强大压力下,甘肃省社保厅在接受焦点访谈采访时,表态要启动600万紧急救助。
接着,甘肃省武威市开始动员干部群众捐款数百万元。春节后,甘肃政府在强大的舆论压力下,正式决定由政府筹集专项基金1108万元,接盘古浪全体尘肺病农民的救治。

Le responsable de Pékin et d'autres volontaires ont mis en place un compte en ligne pour récolter des dons et se sont débrouillés pour qu'un patient aille à l'hôpital He de Beidai afin qu'il bénéficie d'un  “lavage complet des poumons”.

Sous la pression de l'opinion publique, le Bureau de sécurité sociale de la province de Gansu a promis dans une interview qu'il utiliserait les 6 millions de yuans de fonds d'urgence pour aider les malades. La ville de Wuwei dans la province de Gansu a aussi lancé une campagne de collecte de dons auprès des cadres du gouvernement et a collecté quelques millions de yuans. Après la Fête du Printemps, pressé par l'opinion publique, le gouvernement de  Gansu  a mis en place un fond de 11 millions de yuans pour le financement du traitement des malades de la pneumoconiose à Gansu.
Adopté par la  Fondation chinoise d'aide sociale en juin 2011, le projet intitulé en anglais “Love Save Pneumoconiosis” vient en soutien des démarches spontanées des internautes pour venir en aide aux malades de la pneumoconiose en Chine. Le projet [chinois] utilise le site de microblogging Weibo tant pour collecter des informations sur les victimes de la pneumoconiose dans les zones rurales que pour rendre compte des actions menées et des dépenses effectuées dans le cadre du projet.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site