Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Maroc : Suicide d'une mineure après son mariage forcé avec son violeur

Amina, une jeune fille de 16 ans, originaire de Larache, au Nord du Maroc, et qui avait été mariée de force avec son violeur, a décidé de mettre fin à son existence en avalant de la mort aux rats, samedi passé. D'après le journal al-Masa'a [en arabe], Amina avait été violée par un homme de 10 ans plus âgé qu'elle, alors qu'elle avait à peine 15 ans. Afin de préserver  “l'honneur de la famille”, le mariage d'Amina avec son violeur avait été arrangé. Ce mariage avait été approuvé par un juge.

Le même journal rapporte qu'Amina a avalé de la mort aux rats alors qu'elle se trouvait dans la maison de son mari (et donc de son violeur). Lorsque celui-ci s'est rendu compte que son état de santé se dégradait, il l'a traînée jusqu'à la maison de la famille de la jeune fille. Sur le chemin, il n'avait pas cessé de la battre, aurait confié Amina à sa famille, quelques heures avant de mourir.

L'histoire d'Amina a profondément touché et blessé les net-citoyens marocais, qui ont utilisé sur Twitter le hashtag #RIPAmina pour exprimer leurs condoléances après le décès de la jeune fille. Voici quelques-unes de ces réactions :

@marihaep : @Un_Marocain Ne prenons pas nos rêves pour D réalités, personne ne sera jugé, personne ne payera pour son viol, encore – pr sa vie #RIPAmina

@Un_Marocain : En tant que marocain, je me sens plus coupable que triste pour ce qui est arrivé à cette petite fille. #RIPAmina #Maroc

@nadalouis : Je refuse de vivre dans un monde où une fille est obligée de choisir entre être mariée à son violeur et mettre fin à ses jours #RIPAmina

@mahamiou : Combien y a-t-il d'autres Amina ? Forcée à épouser leur violeur ? #Morocco #RIPAmina

@mahi_elbarrad : عندما ينظر العالم العربى للمراة على انها مخلوق مثل الرجل له كافة الحقوق وكامل الاحترام هنا فقط تنجح ثورته ‎‬#RIPAMINA‪

@mahi_elbarrad : Le jour où le monde arabe commencera à considérer les femmes comme des créatures égales à l'homme, avec tous leurs droits, et méritant tout le respect, ce jour là seulement, la révolution aura gagné.

@citizenkayen : La famille, la société et la justice ont donné au violeur un véritable RIP: Rape In Peace [Viole en paix]:( #RIPAmina

@Tindars : Et puis comme d'habitude nos tweets ne changeront absolument rien dans cette histoire. #RipAmina

Amina est mon Bouazizi 

En hommage à Amina, le blogueur marocain Mehdi B. Idrissi a écrit un billet intitulé Amina est mon Bouazizi. Il fait ainsi référence à Mohammed Bouazizi, le vendeur ambulant de Sidi Bouzid, en Tunisie, qui s'est immolé afin de protester contre les abus de la police, déclenchant ainsi une vague de manifestations qui a donné lieu à la révolution tunisienne et a provoqué la chute du régime Ben Ali.

L'acte désespéré de Bouazizi s'auto-immolant a changé la Tunisie, mais le suicide d'Amina changera-t-il la culture machiste au Maroc et chez ses voisins arabes ?

Mehdi écrit :

Bouazizi a certes déclenché la révolution politique ; mais Amina a réveillé l'esprit humanitaire qui était enfoui si longtemps en moi. Des milliers de jeunes filles comme elle ont surgi sous nos pieds, la plupart réduites au silence sous la contrainte et la menace. Pendant que vous autres vous préoccupez de mettre la main sur Joseph Kony au fin fond de la forêt en Ouganda, vos enfants vous sont soustraits sous vos yeux. Je pourrais rester assis ici pendant toute la journée à me reprocher mon désespoir, pleurer la mort de celle qui aurait pu un jour [être] ma fille ou mon amie, cela ne changera pas grand chose. Si nous ne faisons pas cela ensemble, si nous ne nous battons pas avec énergie pour changer cette mentalité marocaine nous serons bloqués sans pouvoir faire de progrès.

De nombreuses autres réactions sur les médias citoyens sont disponibles en anglais, français et en arabe sur ce lien Storify créé par Hisham Almiraat, auteur pour Global Voices Maroc.

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site