Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Corée du Sud : Importantes manifestations contre la base navale de Jeju

Cela fait déjà plusieurs années que les habitants de Gangjeong, en Corée du Sud, protestent contre la construction d'une base navale sur l'île de  Jeju [it]. Il paraîtrait que le projet militaire aurait un important impact sur l'écosystème de l'un des sites inscrits au patrimoine de l’UNESCO. Lors d'un référendum,  94% des habitants de  Jeju ont voté contre la construction de cette base.

En dépit de cela, le gouvernement sud-coréen a poursuivi les travaux. Le 7 mars 2012, la Marine sud-coréenne  a commencé avec l'entreprise de construction Samsung Corporation à faire exploser les roches de la façade côtière  [en anglais, comme tous les autres liens sauf mention contraire]. Le lendemain, des centaines d'activistes se sont rassemblés sur l'île pour s'opposer aux travaux de la Marine. Beaucoup d'entre eux ont été arrêtés.

Voici une vidéo de la campagne menée par les opposants donnant à voir les “méthodes de destruction” de la Marine ainsi que la manifestationdes militants et des habitants.

National Campaign to End the Korean War  (Campagne nationale pour mettre fin à la guerre coréenne) explique  le 7 mars sur Facebook la situation :

Attivisti contro l’esplosione della fascia costiera di Jeju. Foto di National Campaign to End the Korean War su Facebook.

Des activistes opposés à l'explosion de la façade côtière de Jeju. Photo de la Campagne nationale pour mettre fin à la guerre coréenne sur Facebook.

Bien que le gouverneur Woo ait demandé à la Marine d'interrompre la destruction de la côte volcanique de Gureombi, considérée comme sacrée par toute l'île de Jeju,  celle-ci tout comme la compagnie Samsung Corporation a refusé d'accéder à sa demande, faisant sauter  800 kilos d'explosifs sur le littoral.  On estime que les explosions dureront encore cinq mois et que 43 tonnes d'explosifs seront utilisés.

Selon les analystes locaux, le comportement irréfléchi du Président  Lee Myungbak est la résultante d'une unique préoccupation : la construction de la base navale pourrait être mise en péril si jamais le parti dominant perdait la majorité parlementaire lors des élections d'avril. Une telle manoeuvre a toutefois choqué de nombreux citoyens.

Sur la page Facebook  Save Jeju (Sauvez Jeju), les citoyens et les activistes continuent d'exprimer leurs opinions. Environ vingt activistes ont envahi  Gureombi, brisant le périmètre de la clôture avec des pierres .  Su Lee écrit ceci –  les dernières informations remontant au 9 mars:

Dennis de Californie et neuf autres activistes en provenance d'autres pays ont été arrêtés tout comme cinq habitants de Jeju.

Imok Cha a décrit ce dont il a été témoin le 7 mars :

Polizia allineata contro la protesta. Di Imok Cha su Facebook.

Policiers alignés faisant barrage aux manifestants. Photo d' Imok Cha sur Facebook.

Gangjung est complètement bloqué par trois rangées de policiers.  L'explosion aura lieu bientôt,  à midi, c'est-à-dire dans deux heures. L'autorisation d'utiliser les explosifs est valable cinq mois. Il paraît que le processus de démolition se fera par phases. Huit tonnes seront utilisées pour les accès et trente-cinq pour les zones plus à l'ouest. Pour cette explosion, ils ont creusé un trou de 4,5 mètres de profondeur. Comment en sommes-nous arrivés à tout cela ?

Haein Lee a exprimé toute sa frustration:

Ce projet n'a aucun sens ! Pourquoi devons-nous f aire des choses irréparables dont nous nous repentirons dans le futur ? Je vous en prie, arrêtez-vous !

Et Sung Hee Myoung de surenchérir :

C'est comme perdre une partie du monde. Nous devons nous intéresser à ce qui est en train de se passer. Ce n'est pas un problème insignifiant comme l'herbe verte du voisin, nous sommes en train de parler d'une île qui se trouve sur la terre, cette terre qui appartient à tous !

Erin Kang souligne l'absurdité du choix du gouvernement à la veille même du Congrès pour la Sauvegarde de la Terre qui se tiendra à Jeju :

En septembre 2012, Jeju accueillera le Congrès pour la Sauvegarde de la Terre, ce qui est totalement ridicule au vu de ce qui est en train de se passer à  Gangjeong  en ce moment. Les organisateurs de l'évènement et les agences  de presse devraient être mis au courant de cette hypocrisie. Je vous prie d'envoyer un courriel aux organisateurs et d'en aviser les médias. Nous devons utiliser tous les moyens disponibles pour que les gens parlent le plus possible de cette chose affreuse qui est en train de se produire à Gangjeong.

En plus des inquiétudes pour l'environnement, les militants pour la paix internationale pensent que la construction rentre dans la stratégie militaire régionale pour encercler la Chine. Ceci mettrait les habitants en première ligne des tensions régionales. Comme ceci est expliqué sur la pétition  Save Jeju Island — No Naval Base (Sauvez l'île de Jeju — Non à la base navale) :

Etant donné que le projet de construction de la base navale a été annoncé il y a cinq ans, 95% des habitants de Jeju ont voté contre et ont employé tous les moyens démocratiques possibles pour bloquer sa construction. Mais leurs protestations n'ont pourtant pas été entendues du gouvernement.

Nous partageons l'indignation des citoyens vis-à-vis du gouvernement sud-coréen qui préfère sacrifier la sécurité de l'île pour construire une base de missiles et de défense américaine dans le cadre d'une stratégie provocatrice pour encercler la Chine. Les habitants de Jeju se refusent à croire que cette base navale améliorera la sécurité du peuple coréen. Ils savent bien en effet que cette manoeuvre déstabilisera après-coup la région Asie-Pacifique  et fera de l'île la cible première des représailles militaires.

En réponse à cette situation, les pacifistes du monde entier se sont rassemblés sur l'île pour réclamer un soutien international relativement à ce problème local. Imok Cha traduit le compte-rendu de pressian.com:

Angie Zelter, candidate au Prix Nobel de la Paix, restera à Gangjung deux semaines. Ces derniers jours, elle s'est rendue sur la côte de Gureombi et s’ est jetée à l'eau. Elle a déclaré qu'en ce moment il y aurait besoin de beaucoup plus de pacifistes  et qu'elle a été choquée d'entendre les mensonges éhontés du gouvernement à propos de l'environnement. Toutefois, elle a été très frappée par le combat que mènent les Coréens pour sauvegarder la Nature.

Sur son blog, Bruce Gagnon, en première ligne dans la manifestation contre la construction de la base, explique l'importance d'une participation internationale à cette cause :

Envoyer de nouveaux ambassadeurs de la paix sur l'île de Jeju serait un signal pour tous ceux qui se sont impliqués dans cette cause. Cela mettrait en évidence en effet que le mouvement mondial pour la paix est parfaitement conscient de la nature stratégique de ce combat local. Le tant annoncé ” “pivot” d'Obama vis-à-vis de la région Asie-Pacifique représente un redoublement virtuel des opérations militaires américaines dans cette région. C'est pour cela que la Marine a besoin de nouveaux appuis dans les environs des côtes chinoise et que le choix de la petite localité de Gangjeong, distante de celle-ci de 300 milles seulement, n'est pas un hasard.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site