Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Congo (RDC) : Les vidéos qui ont aidé à faire condamner Thomas Lubanga pour crimes de guerre

Ce billet a d'abord été publié sur le site partenaire  WITNESS.

Le 14 mars 2012, la Cour pénale internationale a reconnu Thomas Lubanga, un ancien chef rebelle dans l'est du Congo, coupable d'avoir utilisé des enfants dans les conflits armés, ce qui constitue un crime de guerre. Il s'agit d'un jalon important pour la justice internationale, pour les victimes en République démocratique du Congo (RDC) et pour le changement.

En République démocratique du Congo, où la guerre civile aurait coûté plus de quatre millions de vies, des enfants de six ans sont régulièrement recrutés par des milices et entrainés à tuer. Il est estimé que les mineurs, dont la plupart ont entre 8 et 16 ans, représentent 60% des combattants dans la région.

Une vidéo de 5 minutes éditée par WITNESS intitulée « A Duty to Protect » [en anglais] (Un devoir de protection) a été projetée au début du procès, et a été créditée par le juge pour avoir joué un rôle dans l'issue de celui-ci ainsi que d'autres preuves visuelles. La vidéo  raconte l'histoire de Mafille et January, deux jeunes filles qui ont été recrutées dans l'armée. La vidéo se penche sur les effets du recrutement d'enfants sur les familles et les communautés en général.

Bukeni Waruzi, un membre du personnel de WITNESS originaire de la RDC et un défenseur de longue date des droits humains, était à La Haye pour entendre le verdict. Il est apparu dans une conférence de presse [en anglais] après le verdict le 14 mars expliquant entre autres l'importance de la vidéo dans ce procès.

Dans la vidéo ci-dessous téléchargée par WITNESS sur YouTube le 13 mars, à la veille du procès, Bukeni parle avec Madeleine, une ancienne petite soldate de l'Est de la RDC qu'il a secouru quand elle avait 15 ans et a ensuite adoptée. En 2007, elle a témoigné à l'ONU pour partager son témoignage d'enfant soldat.

Bukeni et Madeleine parlaient ici de leurs espoirs pour l'issue du procès Lubanga et espèrent que justice sera rendue aux enfants soldats partout dans le monde.

Plus d'informations sur le travail de Bukeni et WITNESS pour les enfants soldats sont disponibles ici [en anglais]. 

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site