Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Turquie : La police s'en prend aux Kurdes qui célèbrent Newroz

En Turquie, des milliers de Kurdes se sont retrouvés dans la rue pour célébrer la fête de Newroz. L'événement était prévu, mais dans tout le pays les participants ont été dispersés par des canons à eau et des gaz lacrymogènes. Malgré la brutalité qu'ils ont dû affronter à Diyar Bakir, les Kurdes ont poursuivi leur marche vers la place où se déroulent les célébrations de Newroz, qui marque le premier jour du printemps. Par le passé, cette fête était interdite car les Kurdes ne devaient pas faire état de leur identité publiquement. Depuis 1980, la célébration de Newroz est devenu un symbole de la culture et de l'identité kurdes.

La date officielle de la fête de Newroz est le 21 mars, mais elle est généralement célébrée  entre le 18 et le 21 mars. Pendant Newroz les Kurdes s'habillent en costumes traditionnels et se retrouvent pour des danses folkloriques. Aujourd'hui malheureusement, la présence de brigades de police anti-émeute turques et la fermeture des accès à la place ont provoqué une escalade de violence.

 

Une femme kurde célèbre Newroz à Ankara, capitale de la Turquie. Crédit photo : Jiyan Amezadi sur Twitter

Un tweet de Yekbun Alp à Amed (Diyarbakir) nous informe :

@YekbunAlp:la police turque a bouclé Amed et ne laisse personne sortir de la ville pour célébrer Newroz

Dans sa tentative ratée de disperser les Kurdes qui se dirigeaient vers la place pour célébrer Newroz, la police anti-émeute turque a employé une force disproportionnée. Alp explique :

@YekbunAlp: La police turque utilise des gaz lacrymogènes contre les participants !

La violence s'est poursuivie et un dirigeant du parti de la Paix et de la Démocratie (BDP) à Istanbul est décédé. Gültan Kisanak, vice-président du BDP a confirmé la mort de Haci Zengin sur son compte twitter.

L'agence Reuters signale l'incident :

La police turque a utilisé des canons à eau, des gaz lacrymogènes et a chargé avec des matraques pour disperser des manifestations kurdes dans tout le pays dimanche. Un politicien local qui participait à la manifestation a été tué. C'est la preuve d'une tension croissante quelques jours avant la célébration du Nouvel An kurde la semaine prochaine.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site