Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Cuba : Évacuation d'une église occupée quelques jours avant la visite du pape

[Liens en anglais et espagnol] Les blogueurs cubains de l’île ou de la diaspora sont proches du point d'ébullition sur le sujet de la  répression politique / religieuse qui a actuellement lieu à Cuba alors que le pape n'est même pas encore arrivé. Le dernier point de controverse en date est une demande de déloger des manifestants d'une église , qui serait venue du Cardinal Jaime Ortega, archevêque de La Havane, qui “considère leur occupation comme ‘illégale‘. Les occupants exigeaient, entre autres choses, la libération des prisonniers politiques et la fin de la persécution des opposants au régime.

Uncommon Sense s'est connecté aux sites des médias traditionnels et y ajoute  son propre commentaire :

À la demande du Cardinal Jaime Ortega, la police cubaine … a expulsé 13 dissidents qui avaient occupé une église de La Havane exigeant que le Pape Benoît XVI entende leurs doléances lors de sa visite dans l'île la semaine dernière.

C'est vrai – au lieu de les rencontrer en les aider par sa stature et sa voix, le Cardinal Ortega a appelé la police et lui a demandé  d'expulser les protestataires.

La principale préoccupation de la communauté en ligne a été résumée dans ce billet de Dariela Aquique, dans lequel elle décrit les préparatifs  pour la visite du souverain pontife et leurs conséquences pour ​​les Cubains :

La visite du Pape a déjà signifié des sacrifices de notre part. Lui, le berger de bonne foi, est venu partager sa grâce et demander la paix spirituelle pour tous les Cubains. Il vient bénir la vierge, mais il ne sait pas ce que cela a à voir avec les manipulations de l'énergie et les autres ‘manipulations’ du pouvoir.

Cette occupation d'une église et les nombreuses tentatives de Las Damas de Blanco [espagnol] ainsi que les tentatives d'autres groupes de dissidents de rencontrer le Pape pour donner au Vatican une image plus claire de la vie à Cuba, en commençant par la situation des droits humains, et la fin de non recevoir reçue rendent babalu perplexe :

Le Vatican s'obstine dans son refus d'organiser une rencontre avec des dissidents cubains en raison du programme incroyablement chargé du Pape et des contraintes de temps. Toutefois, le très occupé Vatican, qui n'arrive pas à trouver le temps de rencontrer les Dames en blanc qui sont attaquées et réprimées toutes les semaines quand elles essaient d'assister à la messe, a le temps d'organiser une cérémonie officielle d'adieu au crocodile offert en cadeau au pape par le régime  dictatorial de Castro.

Dans un autre billet, il fait un lien entre église et état cubain, avec cette image sous-titrée qu'il a rééditée et traduite :

Le partenariat entre la dictature de Castro et la hiérarchie de l'église catholique cubaine est devenu douloureusement évident hier pour treize dissidents qui occupaient une église à La Havane. Le Cardinal Jaime Ortega a demandé l'aide du régime cubain qui a utilisé ses forces de sécurité pour expulser les occupants.

Babalu a également traduit le communiqué de presse de l'archidiocèse de La Havane sur l'incident, en y ajoutant:

La seule chose qui saute aux yeux est le choix des mots. On ne “demandait” pas aux occupants de l'église de partir, on ne leur “ordonnait” pas ni on les “priait” non plus de quitter les lieux. Dans un exemple classique du style orwellien, les occupants étaient “invités” à quitter le sanctuaire.

Capitol Hill Cubans (Les cubains de Capitol Hill) était tout aussi franc au sujet de la politique qu'ils ont vu pénétrer dans le domaine religieux:

En réponse aux dissidents qui avaient occupé une église de La Havane pour demander que le Pape Benoît XVI intercède en faveur des droits de l'homme pour le peuple cubain, l'archidiocèse de La Havane a déclaré dans un communiqué :

‘Personne n'a le droit de transformer des temples en tranchées politiques.’

Pourtant, la semaine dernière, le Cardinal cubain Jaime Ortega a tenu une messe de soutien à M. Hugo Chavez, le président vénézuélien.

Alors peut-être l’archevêché devrait-il clarifier sa déclaration :

‘Seul le cardinal a le droit d'utiliser le temple à des fins politiques.’

Le débat en ligne a également eu lieu sur Twitter ; Translating Cuba (Traduire Cuba) a fait un travail remarquable de traduction des tweets de l'une des blogueuses les plus connues du pays, Yoani Sanchez, qui a publié une pétition en ligne pour le pape et résumé sa réaction sur la situation dans ce tweet:

#cuba Aunque tengo muchas criticas sobre acto de ocupar Iglesia, tengo peor opinion de la nota del Arzobispado publicada en Granma #PapaCuba

#cuba  Bien que j'aie de nombreuses critiques à formuler sur  l'occupation d'une église, j'ai la pire opinion de la note de l'archevêque parue dans  Granma #PopeCuba

The Cuban Triangle (Le Triangle cubain), en totale opposition, a déclaré :

Je n'ai aucune opinion sur ce mouvement ‘occupy’ à Cuba et  sa journée de protestations initiée à Miami ou par des militants à Cuba. Mais mon souhait est que les opposants au gouvernement cubain se tiennent à distance.  Les manifestants ont le droit de demander au Vatican ce qu'ils veulent. Mais le pape, l'église de Cuba et les laïcs catholiques de Cuba ont également le droit de célébrer une visite pastorale comme ils le souhaitent. Les protestations accentuent l'image d'un mouvement manipulé davantage par des acteurs à l'extérieur de Cuba qu'à l'intérieur, et ils ne rendent pas justice à la cause de l'opposition au gouvernement cubain.

The blogger (Le blogueur) a également semblé rassuré par la déclaration de “l’archevêché, sonnant la fin de la saga” et par le fait que “les autorités gouvernementales ont donné l'assurance qu'aucune accusation ne sera retenue contre aucun des manifestants.” A en juger par le débat en ligne sur le sujet, il peut être l'un des rares internautes à le croire.

La vignette utilisée dans ce billet est la photo de la Virgen de la Caridad del Cobre, patronne de Cuba.

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site