Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Brésil : Une marche de solidarité avec la révolution syrienne

Ce billet fait partie du dossier spécial sur le soulèvement en Syrie 2011/12 (Syria Protests 2011/12).

Le soutien à la révolution syrienne a atteint Sao Paulo, au Brésil, le 18 mars 2012. Des centaines d'activistes de Sao Paulo se sont ralliés pour exprimer leur solidarité envers le soulèvement syrien qui a débuté il y a un an exactement. L'évènement a pris place dans le cadre de la Marche mondiale contre le dictateur syrien  (Global March Against the Syrian Dictator) et pour soutenir la Palestine contre l'occupation israélienne.

Les activistes ont partagé des photos et des vidéos sur Twitter et sur YouTube, par exemple Nadine Beckdache‏ (@NadineBek [portugais])  a posté :

Photos de la marche d'aujourd'hui à #SaoPaulo soutenant#la révolution syrienne – # la Palestine était dans tous les discours.

Brazilian committee to support Syrian Revolution. Via @NadineBek on Twitter (used with permission)

Comité brésilien de soutien à la révolution syrienne. Via @NadineBek sur Twitter (utilisé avec permission)

Même si le nombre de manifestants n'a pas reflété l'importance de la communauté arabe qui vit à Sao Paulo, des personnes de cultures, d'origines et de parcours différents se sont réunies pour manifester : Syriens, Libanais, Palestiniens,Brésiliens, activistes, et un représentant  d'un parti argentin de gauche. La marche a commencé devant le centre commercial Shopping Paulista et s'est rendue jusqu'au musée d'art MASP, en passant par l'avenue Paulista.

Une vidéo postée sur YouTube [arabe] décrit la protestation :

واحد واحد واحد الشعب السورية واحد، بعد هذا الهتاف تأتي هذه الكلمة الذي يقول فيها المتكلم أن في سورية هدف واحد وهو إسقاط النظام ونحن هنا نتعلم من الثورة ورغم الصعوبات سنعمل كي نبقى موحدين. بإختصار: ثم يعتذر عن إنفعاله ويقول أن قضيته هي فلسطين وبأن ثورات كل البلدان العربية هي من شأنه وبإنه يؤمن أن من خلال حرية العالم العربي نقضي على إسرائيل. وينتظر أن يتغير النظام في الأردن أيضا ويحيي المغرب على حراكهم

Un, un, un, le peuple syrien est un. Après avoir scandé ces mots, l'intervenant a déclaré qu'en Syrie, il n'y a qu'un but : faire tomber le régime alors qu'ici, les manifestants sont présents pour apprendre de la révolution, et malgré les difficultés, ils travailleront à rester unis. En résumé : l'intervenant s'est excusé des troubles causés, disant que sa préoccupation était la Palestine et qu'il prêtait attention aux révolutions arabes parce qu'il croyait qu'à travers la liberté du monde arabe, ils pourront vaincre Israël. Il s'attendait à changer le gouvernement en Jordanie et acclamait les Marocains de s'être mobilisés.

La marche s'est terminée devant les consulats syrien et libanais (qui étaient fermés) et a demandé aux représentants du Liban de traiter les réfugiés syriens avec respect, de leur fournir ce dont ils ont besoin et d'ouvrir les frontières aux Syriens qui ont fui la tyrannie du régime syrien.

"Absolute Support to Syrian Revolution."  Via @NadineBek  on Twitter (used with permission)

"Soutien absolu à la révolution syrienne." Via @NadineBek sur Twitter (utilisé avec permission)

Les discours ont surtout été consacrés à la Palestine, à  la Syrie libre, au Plateau du Golan (Golan heights) et ont appelé à une Syrie unie, rejetant toute intervention étrangère.

"For a united nation, secular and democratic. Palestine will be free." Via @NadineBek  on Twitter (used with permission)

"Pour une nation unie, séculaire et démocratique. La Palestine sera libre." Via @NadineBek sur Twitter (utilisée avec permission)

Ce billet fait partie du dossier spécial sur le soulèvement en Syrie 2011/12 (Syria Protests 2011/12).

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site