Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Corée du Sud : Trois grandes chaînes de télévision réclament une information impartiale

La télévision sud-coréenne est en ébullition : depuis la tentative de la rédaction d'un des plus grands réseaux de télévision de faire limoger son directeur pour couverture biaisée de l’information et soupçons de corruption, les deux autres principales chaines de télévisions nationales se sont jointes au mouvement en se soulevant contre leur équipes de direction, qui s'étaient rangées du côté du gouvernement et ont censuré des informations  critiques envers lui.

Depuis janvier 2012, MBC s’est déclarée en grève illimitée. Certains programmes ont été mis entre parenthèse depuis plus de deux mois désormais, plusieurs journalistes ont été licenciés par le président de la chaîne, certains de leurs collègues ont remis leur lettre de démission en signe de protestation.

Dorénavant, KBS, le plus important diffuseur public du pays, et YTN, la première chaine coréenne d’information en continu sur le câble, se sont joint à la contestation contre la censure exercée par leur propre direction et soutiennent la grève de la MBC.

Vidéos de la protestation

La vidéo ci-dessous est intitulée « Célébration des (futurs) licenciements des parachutés des médias » et commence par une image des trois présidents de chacune des chaînes descendant du ciel en parachute. Dans le monde de l’entreprise sud-coréen, le « parachuté » (ou « personnel parachuté ») désigne une personne qui occupe un poste grâce à la décision de quelqu’un « d’en-haut », en général parce qu’il connaît des politiques ou des cadres supérieurs de l’entreprise qui ne tiennent pas compte de ses compétences. La vidéo explique ensuite  comment les dirigeants ont déformé l’information, au profit du gouvernement (plus d'informations sur la grève dans cet  article de Global Voices [en anglais]).

Plusieurs vidéos postées par mbcunion2012 montrent le sens de la grève de manière efficace et créative. Celle que vous pouvez voir ci-dessous ressemble à une vidéo promotionnelle d’une chanson, empruntant le même air que la chanson Liberté Itaewon dont les paroles sont modifiées, qui a été renommée Liberté MBC.

La scène se déroule dans les locaux de la MBC et ce sont les équipes de la MBC qui interprètent, chantent et dansent, ce qui est très rare dans le journalisme coréen, où les présentateurs sont censés être sérieux et présenter une image autoritaire. Vous pouvez avoir un aperçu de l’ampleur de la manifestation après 2 minutes 15, où l’on voit de nombreux employés de la MBC manifester.

On peut comprendre les paroles ainsi :

0 min 20 sec: 요즘 MBC는 안봐 나꼼수면 충분 시청자 왜 눈돌렸나, 정권 비판 뉴스 실종, 누가 MBC 망쳤나. 1 min 비판 실종 MBC, 막장 인사 MBC, 징계 남발 MBC, MB 방송 MBC. 1 min 45 sec 정권엔 충성, 진실 눈감아, 어이가 없어, 더 이상 못 참아.

0 min 20 : personne ne regarde MBC désormais. Ils en ont assez de voir Naggomsu. Pourquoi les téléspectateurs se sont détournés de nous ? La critique contre le gouvernement a disparu des JT. Qui a détruit notre MBC ? [Naggomsu est le premier diffuseur de podcasts qui raille le Président et le parti au pouvoir]

1 min : Il n’existe plus de critique sur la MBC ! Recrutement épouvantable au sein de la MBC ! Les blâmes [à cause de rancunes personnelles] sont monnaie courante à la MBC ! MB diffuse la MBC ! [MB sont les initiales du Président coréen Lee Myung-bak]

1 min 45 : [La direction] est loyale au régime. Les Yeux de la Vérité sont clos. C’est plus que ridicule. On ne peut plus rester les bras croisés.

Les équipes de la MBC ont repris la même chanson et la même chorégraphie dans la gare de métro de Séoul [en anglais], l’une des gares les plus empruntées de Corée du Sud lors d'un flash mob. Vous pouvez constater les réactions des passants sur la vidéo ci-dessous, des personnes âgées incrédules aux jeunes enthousiasmés en passant par les quadra-quinquagénaires captivés par le message.

Même le présentateur vedette du prime-time de la MBC, Choi Il-gu, a démissionné la semaine dernière, en signe de soutien à ses collègues. Dans la vidéo Youtube ci-dessous, Mr Choi, crie à ses collègues, les larmes aux yeux : « cela devrait être le moment le plus chargé de la journée pour les équipes en charge des informations. Pourquoi [avoir] fait cela [à propos de la manifestation] à ce moment ? » (0 min 12).

Puis Choi déplore tristement que la liberté d’expression en Corée du Sud « a reculé au point où elle était en 1987 ou est même pire que par le passé ». La fin des années 80 fut marquée par la prise du pouvoir d’un régime militaire autoritaire, réprimant durement les manifestants et muselant les médias.

En soutien à la MBC, la KBS a posté à son tour une vidéo créative de membres de la KBS effectuant le « Sambo Ilbae (三步一拜), une façon traditionnelle d’exprimer ses profonds regrets, ses plus plates excuses, et sa grande détermination en « se prosternant en faisant toucher au sol genoux et coudes tous les trois pas ».

La vidéo reprend les reportages de la KBS qui avait ouvertement humanisé et fait l’éloge du Président, et attaqué injustement  ses opposants politiques ; elle montre ensuite les scènes où les membres de la KBS effectuent le « Sambo Ilbae » en signe d’excuse pour leur couverture biaisée de l’information.

Cette vidéo intitulée Remettre KBS à zéro montre des employés de KBS venant de divers antennes locales faire un appel pour un journalisme transparent, soulignant que le premier pas à franchir est de remplacer la direction qui craint non pas les citoyens mais l’élite.

Les employés de la chaîne d’information cablée YTN se sont joints à la contestation en publiant la vidéo  YTN en colère, qui est un entretien avec Benjamin Ismail, chef du bureau Asie-Pacifique de Reporters Sans Frontières à Paris. Dans cet entretien en français et sous-titré en coréen, Benjamin Ismail appelle à soutenir la grève à l'international.

Les syndicalistes de l’agence de presse Yonhap, la plus importante agence de presse de Corée du Sud, ont également publié une vidéo sur Youtube [en coréen] présentant leurs excuses pour leur couverture médiatique politiquement orientée. Mais l’ampleur de la contestation au sein de Yonhap reste marginalisée pour le moment.

Voici d’autres vidéos de la MBC autour de la grève. La vidéo ci-dessous est une parodie du documentaire de la MBC sur l’extinction des manchots empereurs, comparant la situation des manchots à celle des employés de la MBC. Ils doivent se battre contre les températures négatives pour leur survie.

La vidéo ci-dessous est une vidéo promotionnelle de la magnifique chanson Baleine Bleue, interprété par les producteurs, journalistes et présentateurs les plus populaires de la MBC. Les paroles louent les courageux qui se battent dans des conditions difficiles. La chanson a été adaptée par l’une des plus grandes stars du rock sud-coréen, Yoon Do-hyun.

1 commentaire

  • Pingback: Asie | Pearltrees

    […] Corée du Sud : Trois grandes chaînes de télévision réclament une information impartiale · Glob… […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site