Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Palestine: Pénurie de carburant et d'électricité à Gaza

Au cours de la dernière décennie, les mots « Gaza » et « crise » sont devenus quasiment complémentaires. Les crises sont passées de la guerre et des raids armés à l'occupation militaire, et, dans le cas présent, à une pénurie d'électricité et de carburant [en anglais].

En plus d'un blocus permanent imposé par Israel, la bande de Gaza souffre d'une nouvelle crise de carburant [en français], le seul actuellement disponible étant fourni par Israel en quantités limitées et à un prix très élevé. La pénurie de carburant est venue aggraver celle d'électricité, dans la mesure où il est utilisé pour alimenter les principaux générateurs de la compagnie électrique, les générateurs alternatifs des hôpitaux, des boulangeries et les pompes à eaux usées, en plus des générateurs utilisés dans les habitations privées.

Des palestiniens attendent pour remplir leurs bidons d'essence. Image par Majdi Fathi, copyright Demotix (21/03/2012).

Des Palestiniens attendent pour remplir leurs bidons d'essence. Image par Majdi Fathi, copyright Demotix (21/03/2012).

Les internautes de Gaza ont commenté la situation (quand ils avaient de l'électricité pour le faire) :

@Omar_Gaza: Gaza vit des heures sombres et dangereuses à cause de la pénurie d'essence ! Les boulangeries, les écoles, les magasins, les voitures, les taxis et la vie vont s'arrêter bientôt !!!

La première victime de ces coupures de courant sur la bande de Gaza fut un bébé de sept mois, Mohammed Al Helou [en anglais], qui succomba après que le générateur qui alimentait son respirateur tomba en panne de carburant.

@LeilZahra: Alors que nous gâchons notre électricité en tweets, les hôpitaux de #Gaza se voient refuser une énergie qui est vitale à leurs patients #Gas4Gaza

@LuluDeRaven:تخيلوا لو اسرائيل ضربت غزة الان في هاد الوضع؟ لا المستشفيات تقدر تتحمل ولا في وقود لسيارات الاسعاف ولا المطافي ولا اشي !!!
Imaginez qu'Israël décide d'attaquer Gaza dans ce contexte ? Les hôpitaux ne pourraient pas faire face et il n'y a pas d'essence pour les ambulances, les camions de pompiers ou quoique ce soit d'autre !

Sur les plates-formes des médias sociaux, la pénurie d'électricité et/ou de carburant est devenue un des sujets de discussion les plus en vogue entre Palestiniens. Des statuts de profils Facebook se plaignant de la pénurie d'électricité ou encore des tweets joyeux indiquant que le courant est revenu sont devenus monnaie courante.

@Ibtihal4Gaza: ما في أحلى انك تصحى تلاقي في كهربا في البيت‏ #غزة #أشياء_نادرة
C'est tellement agréable de se réveiller avec le courant qui fonctionne à la maison #gaza #RareThings

La compagnie électrique a divisé la bade de Gaza en plusieurs zones et quartiers, et chacun d'entre eux bénéficie à tour de rôle de six heures d'alimentation électrique par jour.

Le blogueur Randa Abu Ramadan a rédigé un article sur son blog [en arabe] qui analyse votre personnalité en fonction des horaires auxquels votre maison a accès au courant électrique :

إذا بتيجي عندك من 12 بالليل لـ 6 الصبح: انت شخص طيب ومضحوك عليك, وبتصدق أي كلمة بحكوهالك, لأنو في ناس تانية بتيجي عندهم الكهربا في مواعيد أحسن من هيك, وانت يا ويلي عليك معطيينك موعد عاطل بنفعش لإشي
Si on vous fournit du courant de minuit à six heures du matin, vous êtes une bonne personne, mais vous êtes également quelqu'un de naïf et facile à tromper. D'autres ont accès à l'électricité à des heures bien meilleures, mais quel dommage, vous, vous en bénéficiez à une heure où vous n'en avez pas besoin !

Qui plus est, il faut que les gens s'organisent en fonction des horaires de fourniture d'électricité. Yousef Abu Watfa, journaliste pour Al Jazeera Talk, a raconté [en arabe] comment la mère de son ami est affectée dans ses tâches ménagères quotidiennes :

أما والدته فتضطر إلى أن تؤجل جميع أعمالها المنزلية إلى ما بعد منتصف الليل حتى تقوم بغسيل ملابس العائلة، حتى تتحول في ذات الوقت إلى طهي الطعام الذي يتطلب استخدام بعض الأدوات الكهربائية.
Sa mère doit remettre à plus tard ses tâches ménagères, ne pouvant laver son linge et cuisiner qu'après minuit, ces activités nécessitant l'utilisation d'appareils électriques.
Alors que la crise du carburant s'aggrave, de nombreuses bonbonnes de gaz s'accumulent dans les stations de la bande de Gaza. Image by Ahmed Deeb, copyright Demotix (05/03/2012).

Les bidons d'essence s'accumulent dans les stations-services de la bande de Gaza, à mesure que s'aggrave la crise des carburants. Photo Ahmed Deeb, copyright Demotix (05/03/2012).

Un tweet écrit par Fady illustre bien la situation :

@chefadi90: تويتر بعلمنا نختصر افكارنا في 140 حرف , وغزة علمتنا كيف تختصر كل حياتك في 6 ساعات بتيجي فيهم الكهرباء كل يوم
Twitter nous apprend à résumer nos pensées en 140 charactères, tandis que Gaza nous apprend à réduire nos vies aux six heures de courant qui nous sont fournies chaque jour.

Nour Abed, instituteur, tweete :

@NourGaza: أطفالي في المدرسة: أجدُّ على كراستهم المهترئة آثاراَ من الشمع المنسكب, كتبوا واجبهم على ضوء الشمعة!
Mes élèves à l'école : quand je trouve des traces de cire fondue sur leurs cahiers, je me rends compte qu'ils ont fait leurs devoirs à la bougie !

Comme le montre un récent sondage, 48 pour cent des Gazaouis [en anglais] estiment que leur gouvernement local est responsable de la crise de carburant sur Gaza. Izz Shawa a écrit sur Twitter:

@izzshawa:الحكومة التي يتطلع لها الشعب في غزة هي التي لا تصدر الأزمات الى غيرها ولكن تبذل قصارى جهدها لحلها وان لم تقدر تعمل على تخفيف حدتها
Les habitants de Gaza attendent de leur gouvernement qu'il ne jette pas la faute sur les autres pour leurs problèmes, mais plutôt qu'il fasse de son mieux pour les résoudre ou en atténuer les conséquences, en attendant de pouvoir faire mieux.

Le blogueur Yasser Ashour a également mis en avant sur son blog [en arabe] le fait que les responsables palestiniens se renvoyaient la balle :

لما يعملوا مقابلة مع مسؤل من الشركة ويسألوه عن السبب بيقول : الاحتلال يشدد حصاره ، ولما نسأل قيادي في حكومة غزة ؟ بيقول : سلطة رام الله محتكرة الأموال وبتعمل على قطع الكهربا عن غزة
Quand nous demandons à un employé de la compagne électrique de nous renseigner sur la cause du blocus, il nous répond que l'occupation [israélienne] de Gaza s'est renforcée. Quand nous posons la question à un membre du gouvernement de Gaza, il nous dit que le gouvernement de Ramallah [l'autorité palestinienne] monopolise l'argent et est responsable des coupures de courant.

Bien que de nombreux représentants officiels du gouvernement de Gaza aient fait de nombreuses déclarations pour se défendre, affirmant qu'un vaste “complot ” est mené contre eux, nombreux sont ceux qui ne semblent pas convaincus. Le blogueur et photographe Khaled Safi a écrit dans un article de blog [en arabe]:

لا أجد الوقت الكافي لأتابع تصريحات هنا واتهامات هناك، أصلاً لا أجد الكهرباء لأسمع وجهة نظركم الكريمة، معظم يومي خارج بيتي إما في انتظار المواصلات أو في معركة الوقود أو مناظرة المخبز الصباحية
Je manque de temps pour regrouper toutes les déclarations et accusations faites à droite et à gauche. En fait, je n'ai pas accès à l'électricité qui me permettrait de vous entendre [à la télévision]. Je passe le plus clair de mon temps hors de chez moi, à attendre un moyen de transport ou une bagarre pour du carburant (dans les stations service), ou à débattre au petit matin dans une boulangerie.

Cet article a été rédigé conjointement par Ola Anan et Yasmeen El Khoudary

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site