Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Syrie : Un an plus tard, salutations de Beyrouth

Ce billet fait partie de notre dossier sur le soulèvement en Syrie 2011-2012

Le 15 mars 2012, la révolution syrienne a marqué son premier anniversaire avec la même détermination qui avait accompagné son début. De nombreux activistes, tout autour du monde, se sont réunis pour une marche internationale contre le “dictateur syrien” tandis que des manifestations étaient organisées dans de nombreuses villes autour du monde en soutien à la cause syrienne.

En dépit de récentes limitations à la liberté d'expression, le Liban et sa capitale, Beyrouth, voisins de la Syrie, ne sont pas restés à l'écart. Des activistes ont fait face aux obstacles et décidé de faire quelque chose de différent. Beirut Walls (les Murs de Beyrouth) [en arabe] explique la position des activistes du Liban dans un billet intitulé ” La révolution syrienne, un an plus tard, salutations de Beyrouth”:

منذ عام والشعب السوري يصرخ “الموت ولا المذلة”، “حرية حرية حرية”. قتل منهم ما يفوق الثمانية ألف شهيد واعتقل الآلاف ودمرت البيوت واغتصبت النساء… منذ عام ونحن في بيروت نحترق أمام المشاهد ونتخبط في حيرتنا عمّا بوسعنا ان نفعله. كيف نتضامن مع شعب يقتل لأنه يريد اسقاط نظام قمعه لمدة عقود؟ كيف نعبر عن تأييدنا وبيروت يملؤها شبيحة من الطراز البعثي والقومي والميليشيوي؟

منذ عام وبعضنا من أفراد وناشطين مستقلين نحاول ان نشارك من بيروت في ثورة سوريا. نعتصم هنا، نكتب هناك، نعرض أفلاماً، نيأس ثم نعود نرفض ان يطالنا القمع فنهرع الى جدران المدينة. كانت الجدران الحيز الحر الذي وجدنا فيه مكاننا للتعبير

Pendant un an, les Syriens ont chanté “Plutôt mourir que vivre dans l'humiliation” et “Liberté, liberté, liberté”.  Plus de 8 000 personnes ont été assassinées et des milliers ont été emprisonnées, des foyers ont été détruits et des femmes violées.  Cela fait un an que cela dure et Beyrouth est sous tension et regarde ce qui se passe avec confusion, sans savoir que faire.  Comment pouvons-nous être solidaires alors que des gens sont assassinés et que leur seul crime est leur détermination à mettre fin à un régime qui les a opprimés pendant des décennies ?  Comment pouvons-nous exprimer notre soutien alors que des militants de l'Ultra-National, du Baas et autres se pressent à Beyrouth ?
Beirut Walls: To the Syrian revolution with love, used under CC.

Beirut Walls: Salutations à la révolution syrienne, utilisé sous licence CC.

Les internautes et les activistes de Twitter expriment cependant leur soutien à la révolution syrienne. @abirsasso [en arabe], de Beyrouth, a twitté :

عام والسوريون يبدعون بشعاراتهم. “الممانعة مو مانعة غير حريتنا” من المفضلات لدي، مكتوبة على جدران بيروت ‎‬#1YearAgo‪
Cela fait un an et les révolutionnaires syriens ont prouvé leur créativité par leurs chansons.  Ma préférée est “La résistance (contre les USA/l'Ouest) va seulement à l'encontre de notre liberté”.  C'est écrit sur les murs de Beyrouth.  #1YearAgo

Tandis que @taniaelk dit :

Tôt ce matin, le jour anniversaire de la révolution en #Syria les activistes de Beyrouth ont envoyé un message de solidarité.

@NadineBek [en arabe] a aussi affirmé la solidarité libanaise avec la révolution syrienne en disant :

رسائل من بيروت الى أحرار سوريا good morning Syria #Syria‪‏ ‎‬#banner‪‏ ‎‬#beirut‪‏ ‎‬#March15‪‏ صباح الثورة
Messages de Beyrouth au peuple libre de Syrie.  Bonjour Syrie, bonjour révolution !

Les activistes de Beyrouth ont trouvé un autre moyen d'exprimer leur solidarité avec le peuple syrien en taguant des graffitis et en mettant des posters sur les murs et sur les ponts. Ils ont aussi écrit et propagé des slogans en mémoire de la révolution syrienne.

Beirut Walls a aussi écrit sur le matin de la révolution [en arabe] en joignant une vidéo intitulée : “De Beyrouth, avec amour” :

لأن تضامن الشعوب والأفراد أقوى وأهم من تصريحات ومواقف الأنظمة وزعماء الطوائف والأحزاب، أردنا ان نعبّر عن تأييدنا لثورة الشعب السوري. في أولى ساعات الصباح في يوم 15 آذار وبعيداً عن أعين السلطات اللبنانية المختلفة، قمنا بعملية نشر هذه “الرسائل” من بيروت الى أحرار سوريا.
Parce que la solidarité entre les peuples et les individus est plus forte et plus importante que les déclarations officielles et les prises de position des politiciens, fractions religieuses et chefs de partis, nous avons voulu exprimer notre soutien à la révolution syrienne.  A l'aube du 15 mars, et loin des yeux des officiels libanais, nous voulons diffuser ces “messages” de Beyrouth au peuple syrien libre.

Ce billet fait partie de notre dossier sur le soulèvement en Syrie 2011-2012

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site