Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Malawi : La délicate succession du Président Mutharika

[Liens en anglais] Les médias du Malawi et du reste du monde ont informé de la mort du président Bingu wa Mutharika. En l'absence de communiqué officiel du gouvernement au moment de l'écriture de ce billet, le retard dans l'annonce a créé des appréhensions [*Voir mises à jour plus bas].

La Société de Radiodiffusion d'Etat du Malawi a annoncé jeudi soir que M. Mutharika [fr] (78 ans, à ce qu'on dit) a été emmené en Afrique du Sud suite à un arrêt cardiaque jeudi matin.

Le président Mutharika était sous forte pression, intérieure et internationale pour remédier à la situation politique et socio-économique du Malawi.

Tandis que chacun continuait à vaquer à ses affaires dans les villes du pays, blogueurs et autres internautes des sites de médias sociaux ont accueilli la nouvelle avec des sentiments mêlés.

Sur le groupe Facebook Malawi Fuel Watch (‘Malawi Veille Carburants’), un internaute a écrit :

lol le président n'est plus et maintenant on a trouvé du pétrole !

Depuis 2010, les Malawiens font la queue pendant des heures pour l'essence.

Et un autre commente :

Peter Mutharika [frère du Président], laisse Joyce [Vice-Présidente] prendre les rênes si le statu quo demeure, il nous faut de l'essence maintenant…

Bingu wa Mutharika au Metropolitan Museum de New York. Photo officielle Maison Blanche de Lawrence Jackson dans le domaine public.

La journaliste et blogueuse malawienne Rebekka Chimjeka rapporte que la dépouille de Bingu devrait revenir prochainement au Malawi. Elle indique que le Malawi attend le discours à la presse de la Vice-Présidente Joyce Banda. Elle a fait figurer sur son blog les informations relatives à la mort de M. Mutharika.

Un autre journaliste, Kondwani Munthali a réfuté que M. Mutharika ait été admis au Milpark Hospital en Afrique du Sud :

Le Malawi est à la croisée des chemins. Le Président Bingu wa Mutharika n'a jamais été admis au Milpark Hospital comme dit par le gouvernement tel que cela s'est avéré.
Toutes les indications, médicales, DPP (NdT le Parti Démocratique du Progrès, au pouvoir au Malawi), famille et autres sources indiquent que le Président est hélas décédé hier et il se trouve dans un salon funéraire en Afrique du Sud.
Les registres médicaux de Milpark Hospital font apparaître que 16 personnes y étaient en soins intensifs ce matin et aucune mention du Président.

Il a prié pour le Malawi en espérant que la constitution prévaudra :

On dit que certains dans le parti au pouvoir tentent de forcer le Parlement à siéger et modifier la constitution pour ne pas permettre à la Vice-Présidente de prendre ses fonctions.
C'est la prière de ce blog, que l'ordre constitutionnel prévale et que le legs, l'honneur et la dignité du Président seront respectés en permettant à la paix et à l'ordre constitutionnel de prévaloir.

La prophétie du Nigérian TB Joshua en février sur la mort d'un président africain a créé des craintes pour le Malawi et de nombreux croyants semblent fermement convaincus de l'intervention divine.

*Mise à jour 1 : La Vice-Présidente du Malawi Joyce Banda a confirmé le décès du Président Bingu wa Mutharika et a décrété un deuil de 10 jours. Selon la constitution, la Vice-Présidente Joyce Banda assure le pouvoir. Néanmois, un porte-parole du gouvernement affirme qu'elle ne peut pas succéder à Mutharika parce qu'elle n'est pas membre du parti au pouvoir. Elle en avait été exclue en 2010 après un conflit sur la tentative de M. Mutharika de nommer son frère à sa succession.

Malawi Voices rapporte que les chefs de l'armée ont consenti à suivre la constitution en soutenant Joyce Banda :

La Défense du Malawi a joué un rôle clé, le général Odillo a présidé une réunion des chefs militaires qui est tombée d'accord à l'unanimité de suivre la constitution. Le général a informé Joyce banda, Peter Mutharika et Goodall Gondwe que l'armée fera respecter la constitution toute autre chose que cela ne sera pas entretenue. Un détachement de soldats était en alerte à la caserne de Kamuzu et quelques autres sont allés garder la résidence de la Vice-Présidente. Cela, plus la pression directe des Américains sur Peter Mutharika a dégonflé les “plans de Peter et Goodall”

Un groupe de ministres du Cabinet est apparu à une conférence de presse vendredi soir pour déclarer que la Vice-Présidente Joyce Banda ne pouvait pas succéder au Président Bingu wa Mutharika.

C'est la première fois que le Malawi enterre un président en exercice.

*Mise à jour 2 : Après la mort du Président Bingu wa Mutharika jeudi dernier, le Malawi a intronisé la Vice-Présidente Joyce Banda Présidente, qui a prêté serment devant le Parlement à Lilongwe samedi 7 avril 2012. Elle est la 4ème à ce poste, mais la première femme, et restera à la tête du Malawi jusqu'au terme du mandat de M. Mutharika en mai 2014.

La nouvelle présidente du Malawi

La cérémonie de prestation de serment samedi met en sommeil l'apparente lutte de pouvoir au sein du Parti Démocratique du Progrès de Mutharika qui avait expulsé Mme Banda en 2010.

Les Malawiens à travers le monde se sont réjouis de la transition sans heurt au milieu des craintes que Peter Mutharika soit intronisé président contrairement à la constitution.

La Présidente Joyce Banda est la deuxième femme présidente en Afrique après Ellen Johnson Sirleaf au Libéria.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site