Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Inde : Des usines d’asphalte illégales à l’origine d’une vague de cancers dans un village

[Liens en anglais] Un projet de Video Volunteers’ India Unheard (l'Inde méconnue des vidéastes bénévoles) présente les problèmes auxquels se retrouve confrontée une communauté au Rajasthan, où plusieurs usines d’asphalte illégales sont en train de polluer la zone provoquant d’une part, des problèmes respiratoires chez 10 % de la population et d’autre part, affectant la production agricole.

Sunita Kasera habite un village voisin, elle explique en quoi consistent les plaintes des villageois contre la pollution se dégageant de ces usines, et qui a déjà provoqué des cancers et autres problèmes respiratoires au sein de la communauté.

Les personnes malades ont besoin d’argent pour se soigner mais parallèlement, leurs champs, également affectés par la pollution, tendent à moins produire. Pendant ce temps, les propriétaires des usines affirment que les habitants bénéficient des emplois créés et des salaires et qu'aucune réclamation ne leur est parvenue.

Extrait du commentaire de la vidéo :

L’air pur du village d’Asthal dans la province de Karuali, au Rajasthan s’est retourné contre les habitants. Les cultures dépérissent avant la récolte, les arbres ont arrêté de donner des fruits. Un villageois sur dix est atteint de cancer ou devient victime d’une souche virulente de tuberculose. Tous les doigts sont pointés vers les cinq usines d’asphalte, qui répandent des fumées toxiques et de la poussière noire tous les jours depuis les dix dernières années.

La communauté consacre tous ses efforts à prouver l’illégalité de ces usines et à les éloigner du village.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site