Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Algérie : L'adieu à Ahmed Ben Bella

Après le décès d'Ahmed Ben Bella, les internautes arabes se souviennent de celui qui a été le premier président de l'Algérie.

Ben Bella est mort le 11 avril des suites d'une maladie. Il a été l'un des symboles de la guerre d'indépendance algérienne et est devenu le président de l'Algérie en 1963. Alors que ses compatriotes affluent à Alger pour lui rendre hommage, les internautes se recueillent.

Ahmed Ben Bella. Photo : Wikimedia Commons (CC BY-SA 3.0)

Mahmoud Siyoucef écrit :

@mahmoudsiyoucef: ALGER VENDREDI 13 AVRIL…IL PLEUT SUR LA VILLE COMME IL PLEUT SUR MON COEUR…

Cette vidéo de Doualia.com montre les funérailles officielles d'Ahmed Ben Bella :

FreeTunis cite le président tunisien Moncef Marzouki qui a assisté à la cérémonie :

@FreeTunis: #Marzouki: L’#Algérie n'est pas la seule à avoir perdu #BenBella. Le Grand #Maghreb l'a perdu aussi, tout comme la nation arabe.

Le journaliste libanais Hisham Melhem [en anglais] crédite Ben Bella d'avoir contribué à l'indépendance de l'Algérie tout en critiquant son héritage :

@hisham_melhem: C'est vrai, Ben Bella, Nasser & les autres ‘révolutionnaires arabes’ ont gagné l'indépendance, mais ils ont planté les graines d'une cruelle autocratie.

Le blogueur Issandr El Amrani écrit [en anglais] :

L'une après l'autre, les figures de l'ère de la libération dans la politique algérienne meurent — la question, leurs successeurs feront-ils en sorte que survive le même système politique claustrophobe.

Le blogueur palestinien Hisham Shafiq Skalla rend hommage à Ben Bella :

وبن بلة الثائر غير بن بلة السلطوي وكلاهما غير بن بلة المعارض، ومهما قيل ويقال عن بن بلة ومرحلة حكمه يبقى الرجل رمز من رموز الرجال الذين ساهموا في تحرير الجزائر من ربقة الاستعمار الفرنسي
Ben Bella le révolutionnaire n'est pas Ben Bella l'autocrate et ils diffèrent tous deux de Ben Bella la figure d'opposition. Et quoi qu'on ait dit ou dise encore sur Ben Bella et son règne, l'homme reste un symbole pour ceux qui ont contribué à libérer l'Algérie de l'emprise du colonialisme français.

Tout le monde n'est pas pour autant d'humeur à penser à Ben Bella. La journaliste Leïla Beratto cite un jeune homme parlant devant la télévision nationale algérienne :

@LeilaBeratto: Obsèques de #benbella (devant la tv): commentaire d'un algérien de 26 ans : “Même mort il continue de nous emmerder” #algeriensEtPolitique

Sur cette vidéo [en arabe et français] de Doualia.com des Algériens évoquent en guise d'adieu Ahmed Ben Bella :

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site