Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Suède : Rinkeby, le ghetto immigrant de Stockholm

[liens en anglais] Rinkeby est un quartier de Stockholm, la capitale de la Suède, célèbre pour sa forte densité d'immigrés. Des curieux ont raconté leur visite.

La journaliste et blogueuse yéménite Afrah Nasser habite Stockholm. Elle raconte sa première visite à Rinkeby dans un billet de blog du 6 avril 2012 :

J'ai toujours entendu des gens de Stockholm dire qu'il y a un quartier appelé Rinkeby qui est si plein d'immigrés que c'est à peine si on y voit des Suédois. J'ai donc décidé d'y aller hier. Je voulais découvrir cette enclave non suédoise.

Rinkeby

Plaque de rue à Rinkeby. Photo Afrah Nasser (avec sa permission)

Afrah a remarqué la différence en arrivant à la station de métro Rinkeby [fr] : elle était plus moche que la plupart des stations du centre de Stockholm, comme par exemple, T-Centralen. Elle compare les photos de ces deux stations :

Ma première impression en arrivant dans le souterrain du métro, c'était : “Oh là là, que le métro souterrain a l'air sinistre ! pourquoi il n'y a aucune décoration !! Comme, par exemple, à Karlaplan (où les Suédois(es) sont habillés/marchent comme dans un défilé de mode) ! Pas de pubs, ni de jolies photos sur les murs comme c'est le cas sur les murs de n'importe quel métro de la ville.

T-Centralen Station

La station de métro T-Centralen. Photo Afrah Nasser (avec sa permission)

Rinkeby Station

Station de métro Rinkeby. Photo Afrah Nasser (avec sa permission)

Beaucoup d'habitants de Rinkeby ne trouvent pas de bon emploi en-dehors du quartier parce qu'il leur manque la pratique de base de la langue suédoise. Selon Tricia Wang, une blogueuse et sociologue culturelle américaine qui s'est rendue à Rinkeby en 2008, la femme de la photo ci-après craint que ses enfants n'aient pas de bonnes perspectives à cause du niveau d'anglais et de suédois parlé dans leur école.

Hatice Erkal working in the bread shop of her family in Rinkeby

Boulangerie à Rinkeby. Photo Tricia Wang sur flickr (CC BY-NC-SA 2.0)

Vegetable market in Rinkeby

Marché de légumes à Rinkeby. Photo Tricia Wang sur flickr (CC BY-NC-SA 2.0)

 

A la fin de sa visite, Afrah écrit :

Je dis au-revoir à Rinkeby avec le sentiment que Stockholm connaît la ségrégation. Sana'a, ma ville d'origine, l'a toujours connue aussi. Les riches vivaient d'un côté, et les pauvres du leur. Les Yéménites vivaient d'un côté, et les immigrants de l'autre. Je sais donc ce que c'est que la ségrégation sociale. Il y a un quartier de Sana'a appelé Safia fortement peuplée de Somalis. On l'appelait Maqadishu. Je parie que Rinkeby est le Safia de Stockholm. Ça n'avait rien de nouveau pour moi mais c'était intéressant de découvrir cet aspect de Stockholm.

Poster in Rinkeby advertising international money transfers to Africa

Affiche publicitaire à Rinkeby pour des transferts monétaires internationaux vers l'Afrique. Photo Tricia Wang sur flickr (CC BY-NC-SA 2.0)

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site