Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Sénégal : #Sunu2012, une innovation africaine de veille sur les élections

Au soir du second tour des élections présidentielles sénégalaises le journaliste Pape Alé Niang de la chaine 2stv a pu donner des 21 heures « les tendances lourdes des résultats que le président sortant Abdoulaye Wade pouvait difficilement contre dire ».

Ce sont les résultats et les projections de #Sunu2012 que la télévision sénégalaise publiait et c’est grâce à eux que certainement pour la première fois en Afrique des résultats ont pu être donnés dès 21 heures.

Quelques jours plus tard, Pape Alé Niang dans son émission CA ME DIT MAG disait que cette première avait été rendu possible grâce au travail de Sunu2012 et recevait sur son plateau deux membres de l'équipe: Pape Ousmane Ngom (@Paouz sur Twitter) et AmyJane Diop (@aamyjane sur Twitter) afin de leur rendre publiquement hommage car insista-t’il: “comme cela se passe dans les démocraties des pays développés il avait pu annoncer la victoire de Macky Sall des 21H00.”

Le Sénégal a une population de 12,6 millions d’habitants et compte près de 2 millions d’internautes : 620.000 comptes Facebook, selon le site de référence Internetworldstats.

Sunu2012 est un projet pensé et conçu par Cheikh Fall (30 ans, chef de projet web, blogueur et @cypher007 sur Twitter) en 2008 et qu'il a présenté pour la première fois au public au Barcamp Gorée (Sénégal) en 2010.

L'équipe de SUNU2012. Photo transmise par l'association avec permission

Cheik Fall présente le projet dans une interview donnée au CESTI (Ecole de Formation de Journalistes, rattachée à l'Université de Dakar).

Monsieur Fall, c’est quoi sunu2012 ?

Comme son nom l’indique, sunu signifie « notre » [en Wolof]. C’est-à-dire « notre 2012 », pour montrer comment cette année est si importante pour les Sénégalais. … Nous avons eu cette année pour la première fois un lot de treize (13) candidats et qui disent tous : non à la candidature du président sortant, en l’occurrence, Abdoulaye Wade. … Sunu2012 permet à tout Sénégalais d’informer et de recevoir des informations.

Yves Monteil écrit dans « La leçon de démocratie de la blogosphère sénégalaise » :

Une nouvelle manière de faire de la politique face aux partis… Une nouvelle preuve aussi pour désavouer radicalement les politiques. La naissance de ces mouvements citoyens sur Facebook risque bien de donner un nouveau souffle de maturité décisionnelle à cette jeunesse sénégalaise. … #Sunu2012 incarne une veille permanente aux multiples branches ; sur Twitter, Facebook, mais aussi avec un blog à vocation 100 % participative et citoyenne qui assure une couverture médiatique sans précédent. #sunu2012 c'est aussi une chaîne vidéo sur YouTube, des ramifications sur des plateformes médias et sur les blogs de journalistes.

Toute l'actualité présidentielle se trouve sur ce nouveau fil que ce soit le livetweet des manifs, les commentaires sur le programme des candidats …

… Nous avons pu constater lors de la validation de la candidature de Wade que certains medias sociaux relayaient mal l'information en expliquant  que les manifs étaient dues à l'invalidation de la candidature de Youssou N'Dour. C'est sur le fil sunu2012 que cette mauvaise info a été corrigée. Un autre exemple avec Cheick Fall qui a décelé une faille sur le site election2012.sn et qui en postant un billet sur le fil sunu2012 permettra plus tard la correction de cette erreur.

Cheikh Fall raconte comment s’est déroulé le jour du scrutin :

On s’est rendu très tôt dans les bureaux de vote pour être les premiers à voter et recueillir le maximum d'informations possible avant qu'il y ait affluence. On est armé d'un téléphone portable ou d'un appareil photo afin de diffuser les infos en temps réel, vérifier si tous les candidats ont un bulletin de vote à leur nom dans les bureaux, vérifier si le matériel de vote est bien présent (l'isoloir, l'urne, l'encre indélébile), tweeter et informer avec le hashtag #sunu2012, s'intéresser aux bureaux de vote environnants et enfin, le plus important, se géolocaliser afin que l'on puisse tous se déplacer s'il y a des soucis.

L'équipe de #sunu2012 a su compter sur la mobilisation d'une centaine de “E-observateurs” qui se sont volontairement proposés afin de servir de relais à partir des bureaux de votes et surtout des différents bureaux de votes témoins. Ces derniers ont permis à l'équipe de sunu2012 dès 20h30 de pouvoir publier les tendances lourdes qui ont motivé l'appel téléphonique du candidat président sortant a son adversaire placé vainqueur.

VIDEO au QG de Sunu 2012 le soir du second tour de la présidentielle.

Il y a eu d’autres projets de cyber-activisme que Cheikh Fall décrit dans La « Soft révolution » sénégalaise définitivement réussie, tels que senrevolution ou Samabaat (ma voix en Wolof).

La blogueuse Dom B. écrit :

Désormais, il faudra compter avec Twitter, et Facebook dans les élections, au Sénégal comme partout en Afrique, et ailleurs. Les trop vieux présidents qui ne veulent pas quitter le pouvoir, ont dorénavant beaucoup de souci à se faire.

Comme un écho à Cheikh Fall qui disait récemment ( transmis par email):

C'est ce qui me motive le plus à me lancer pour rédiger le livre pour mieux recadrer l'idée et le projet pour les autres pays.

5 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site