Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Italie: Tragédie dans le calcio avec la mort de Piermario Morosini

[Tous les liens conduisent à des sites en français, sauf indication contraire]

Les discussions sur les radios italiennes, les messages sur twitter, Facebook ou sur les blogs des internautes du monde entier parlent  de la mort d’un joueur âgé de 25 ans d’une équipe de la série B du championnat italien, Piermario Morosini. Le site seneweb.com explique le film de cet évènement tragique :

 Piermario Morosini, joueur de Livourne, est mort samedi [14 avril]. Durant la rencontre de Serie B entre Pescara et Livourne, le milieu de terrain s'est écroulé sur le terrain à la 31e minute de jeu, victime d'un arrêt cardiaque. Les secours se sont pressés autour de lui et ont tenté de le ranimer en lui prodiguant de nombreux massages cardiaques avec un défibrillateur. Mais rien n'y a fait, le footballeur âgé de 25 ans a succombé. Il est arrivé mort à l'hôpital.

"Repose en paix Piermario Morosini " par @RealEsparta sur Twitter

Au cours de sa vie trop brève, Piermario Morosini a subi de dures épreuves. Le site meltybuzz.fr rappelle que :

avait évolué dans plusieurs clubs de Série B (Bologne, Vicenza, Reggina, Padoue et Livourne). Mais il avait surtout vécu plusieurs drames personnels. Il avait ainsi perdu sa mère à l’âge de 15 ans. Son père est décédé deux ans plus tard tandis que son frère mourrait également quelques temps après.

Cameroun24.net a rapproché cette tragédie de celle d’un joueur de l’équipe nationale du Cameroun Marc –Vivien Foé,  décédé en 2003 au cours d'un match officiel lors de la Coupe des Confédérations:

Cet après-midi du Samedi 14 Avril 2012, les Italiens ont vécu le remake  du drame Camerounais du 23 Juin 2003 à Gerland où Marc –vivien Foé s’écroulait en plein match et décédait des instants après de suite d’arrêt cardiaque.

Alors que maroc.senego.com rappelait d’autres cas de sportifs de haut niveau victimes de mort subite ces dernières années:

Les images du joueur italien nous rappellent, tristement, celles du joueur du WAC Youssef Belkhouja, décédé lors d’un match de son équipe. D’autres joueurs ont subi le même sort sur le terrain, comme l’Espagnol Antonio Puerta (FC Séville, 2008), le Hongrois Mikos Feher (Benfica Lisbonne, en 2004) ou Marc-Vivien Foé lors d’un match avec le Cameroun (2003). (note de l'éditeur : le nom exact du footballeur hongrois est Miklos Feher, et Antonio Puerta est mort en 2007).

Bien que la douleur soit ressentie par toute l'Italie en raison de ses challenges personnels et de son jeune âge, plusieurs polémiques subsistent. Ainsi,  Valentin Pauluzzi a écrit sur le site calciomio.fr:

Deux enquêtes ont été ouvertes à Pescara pour savoir si les secours se sont déroulés normalement. Première polémique, le non usage du défibrillateur malgré sa présence. … Autre trame judiciaire, le timing de l’ambulance, on sait que 6 minutes et 24 secondes sont passées entre le malaise de Morosini et le départ de l’ambulance….

Matthias Bertoncelli explique ce retard par la présence d'une voiture qui bloquait l'accès de l'ambulance au terrain de jeu:

La voiture en question serait un véhicule de police stationné devant l’entrée où transitent en cas de besoins les véhicules de secours et ceux des pompiers.

Tout en reconnaissant que ce retard n'a eu aucun rôle dans le décès du joueur, le maire de Pescara a reconnu que le véhicule appartenait à la police locale et que le policier qui la conduisait a été suspendu dans l'attente d'une enquête. Un autre motif de polémique a été le fait d'avoir obligé la fiancée de Piermario Morosini à identifier [it] le corps à la morgue. La vue de Anna V, joueuse de volleyball d'à peine 20 ans, en pleurs,  a ému toute l'Italie. L'autopsie n'a encore rien mis au clair sur les causes du décès. A ce propos alex54.blogspot.it a écrit:

L'autopsie pratiquée sur le corps de Piermario Morosini, le joueur de Livourne foudroyé samedi en plein match, n'a pas révélé la cause exacte de son décès. “Il n'y a aucun signe évident qui nous permette de déterminer les raisons de la mort de ce garçon”, a déclaré Christian D'Ovidio, un responsable des services de santé. Des examens toxicologiques devraient être menés dans les jours à venir.

Funérailles par Sol Acik sur twitter

Pour marquer le deuil toutes les manifestations sportives ont observé une minute de silence. Les clubs de foot qui se partageaient les services du malheureux joueur ont aussi pris des initiatives concrètes. Le site sport-maroc.com a révélé que:

Le club de Livourne a annoncé que le maillot N.25, porté par Morosini, sera retiré. Udinese, qui a prêté en janvier le joueur au club toscan, a de son côté assuré qu’il s’occupera à l’avenir de la sœur du défunt.

Remi Lestang a écrit sur le blog lestontonsdusport.fr:

Une situation qui a ému le club de l’Udinese, et plus particulièrement Antonio Di Natale. Ils ont promis de prendre soin d’elle. « Nous connaissons la situation de sa sœur et l’équipe, le club et Udinese for Life [l’association caritative du club] avons décidé de l’aider car elle est vraiment dans le besoin. …. Elle a déjà tout perdu, c’est essentiel de rester au côté de la sœur de Piermario pour le reste de sa vie. Elle a besoin de nous et nous voulons l’aider. Pour elle et pour Mario. », a déclaré le joueur.

De son coté, le Président du club Atalanta, Antonio Percassi a déclaré [it] à la presse qu'il considère comme son devoir de  prendre pour toujours soin de la soeur du joueur, Carla Maria Morosini, comme l'aurait fait Piermario si son existence n'avait pas été tragiquement écourtée. Des voix se sont élevées pour savoir si les rythmes auxquels les joueurs sont soumis n'expliqueraient pas ces morts subites. Cesare Prandelli, commissaire technique de l'équipe nationale italienne de football a déclaré [it] lors des funérailles de Piermario Morosini à Bergame:

“Di fronte a questa tragedia il calcio deve porsi degli interrogativi. Medicina sportiva e prevenzione in Italia sono all’avanguardia, ma si può migliorare’’. “Face à cette tragédie du football on doit se poser des questions. La médecine du sport et a prévention en Italie sont à l'avant-garde, mais on peut améliorer.”

Ce ne fut pas hélàs la fin de son calvaire.  Le corps du joueur a dû être  transporté dans plusieurs villes: de Pescara, où son équipe jouait orsqu'il a perdu la vie, à Chieti où l'autopsie a été effectuée, à Livourne ville de l'équipe dans laquelle il évoluait où une foule estimée à plus de 8000 tifosi lui ont rendu hommage, d'où il a été enfin transporté à Bergame où il reposera pour toujours.

La veillée funèbre [it] a eu lieu au stade de Livourne en présence d'un grand nombre de supporters, alors que le 19 avril les funérailles dans l'église de San Gregorio Barbarigo [it] ont été retransmises par les 5 chaines de TV locales et nationales suivantes [it]: Bergamotv.it, Sky tg 24, Tgcom24, Rai Sport Eco di Bergamo. Plusieurs milliers de personnes, des simples sympathisants aux représentants des organes du sport italien se sont amassées dans l'église et le long de la route sur plusieurs centaines de mètres.

Selon un reportage dans l'émission “La vita in diretta” (La vie en direct) sur la première chaine de TV italienne RAI UNO, pour se rendre compte de la personnalité de “Moro” comme on l'appelait affectueusement, lors de l’homélie, le prêtre, un des ses amis a rappelé une phrase touchante qu'il aimait répétée: “Moi, j'ai plus de raisons de remercier que de me plaindre”, malgré toutes les vicissitudes que la vie lui a réservées.

Désormais, les gradins de la courbe sud du stade de Bergame porteront le nom [it] de Piermario Morosini, ainsi en a décidé le conseil communal.

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site