Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Guinée-Bissau : Projet “Jeunes voix”, la découverte de la photo numérique

La photographie numérique, permise par une bourse  Rising Voices à un projet en Guinée-Bissau, joue un rôle important dans “Jovens Vozes de Bandim e Enterramento” (Les jeunes voix de Bandim et Enterramento) : manipuler pour la première fois un appareil photo peut-être une expérience merveilleuse pour certaines personnes.

Cette photo ci-dessous de Ampote Mango,une des personnes participant au projet, a attiré l'attention d'une ONG locale. Elle a estimé que ce cliché traduisait  bien la possibilité d'utiliser un outil numérique et les médias personnels pour aider des habitants à raconter leur histoire.

 

Ampote Mango utilisait pour la première fois un appareil photo pendant une promenade dans les environs du quartier d'Enterramento en 2011. Cette  image illustre bien les photos faites ce jour-là avec ses amis au marché. Elle figure dans une exposition réalisée dans la” Maison des Droits” inaugurée officiellement à la fin du mois de février 2012. Les photographies illustrent les droits des femme à Bissau et sont affichées dans ce local.

Ce nouveau projet est le fruit de la collaboration entre plusieurs ONG de Guinée-Bissau dont AMIC (le bénéficiaire de la bourse Rising Voices) et des ONG portuguaises comme ACEP, une institution proche de Rising Voices qui se consacre  aux droits de l'homme dans tous les secteurs de la société.

Un des principaux objectifs de cette collaboration est d'utiliser cet espace (la Maison des droits) pour encourager la formation aux médias citoyens destinés pour aider diverses organisations à informer sur les objectifs des droits de l'homme. Des photos d’ateliers de vidéo et d’ateliers de blogeurs sont disponibles sur la page Flickr de la Maison des droits.

Ironie : le local où s'est installé la Maison des droits de l'homme a servi de prison pendant la dictature et est utilisée  maintenant pour la promotion des droits de l'homme dans la société guinéenne. On peut voir via ce lien les modifications du bâtiment avant qu'il n'arrive au stade de la photographie ci-dessous.

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site