Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Iran : Un balayeur de rue trouve… et rend 500 000 dollars

Les affaires de corruption de plusieurs millions de dollars font souvent la Une des journaux iraniens. Il y a par exemple actuellement dans les médias des nouvelles sur la plus grosse fraude bancaire commise en Iran, supposément par des personnes ayant des liens avec le gouvernement.

Mais tout à coup, un nouvelle extraordinaire a été annoncée en Iran et en dehors du pays : un balayeur de rue nommé Ahmad Rabani de Bojnourd, à 700km de Téhéran, a trouvé un milliard de Toman (environ 570 000 dollars américains) et les a restitués à leur propriétaire.

Comme récompense, il a reçut la somme de 200 000 Toman (120 dollars américains)….

Le blogueur iranien Unirani loue le balayeur de rue et affirme que ses actions sont une leçon pour les personnages officiels de la République islamique compromis dans la corruption. Le blogueur écrit [farsi]:

… un homme de la classe ouvrière et un membre de la municipalité a trouvé 1 milliard de Tomans dans un sac et a retourné l'argent à son propriétaire. Nous réalisons la grandeur de son action quand nous apprenons qu'il vit dans la pauvreté à cause de la terrible situation économique du pays. Bien sûr, il aurait pu garder l'argent, démissioner de son emploi, et devenir un de ces millionaires. Mais il ne l'a pas fait. Que cela soit une leçon à ces voleurs et corrompus qui volent tout dans le pays et avec leurs politiques immorales qui créent des difficultés économiques sans fins.

Un autre blogueur, Pesarirouni écrit [farsi] :

La dignité existe toujours… à une époque où personne n'a de pitié pour son frère… je suis né dans une famille de la classe ouvrière et je peux sympathiser avec toutes les difficutés auxquelles ces gens font face… je loue sa dignité, et pense qu'il devrait recevoir une médaille.

Del2del écrit [farsi] que Rabani doit avoir résisté à la tentation de garder l'argent, puisqu'il estime que la somme équivaut aux salaires accumulés pendant 166 ans d'un balayeur de rue iranien.

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site