Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Martinique, Guadeloupe, Guyane Française : Pour ou contre une ‘Miss France Noire'?

Alors que les Français sont encore en plein dans l’élection présidentielle avec le second tour prévu les 5 et 6 mai 2012, une autre élection a fait le buzz la semaine dernière: le concours “Miss France Black” ou Miss France Noire.

La page d’accueil du site web de l’événement qui a eu lieu le samedi 28 avril 2012 dit:

Célébrons la Beauté Noire!

The Official Poster of Miss Black France

Le poster officiel de Miss Black France

Sur la page Facebook de l’événement, plus d'informations sont fournies sur la nature de la compétition:

Les jeunes femmes noires vont enfin avoir leur élection. Jusqu’à aujourd’hui très peu représentée en France – et en tout cas pas dans les concours de « Miss » que l’on connaît –, la beauté noire va pouvoir être mise en avant à sa juste valeur.

L’élection Miss Black France est ouverte à toutes les jeunes femmes françaises ou étrangères vivant en France, de métropole, des DOM-TOM ou d'Afrique, âgées d’au moins 16 ans, sans autre critère que l’élégance et le charme.

Cette introduction à une compétition première en son genre a soulevé de nombreuses questions chez les blogueurs et le public français, parmi lesquels Bondamanjak de la Martinique qui se demande:

Dérive communautariste ? Acte militant ? Impérialisme yankee ? Bizness ?

Ces questions sont justifiées par la devise fondatrice de la nation française, selon laquelle tous les citoyens sont égaux et ne peuvent être distingués en raison de leur appartenance ethnique ou religieuse. Dans cette perspective, un concours national fondé sur l'appartenance ethnique des participants semble hérétique a de nombreux internautes.

Dans un article publié sur un blog martiniquais, People Bo Kay explique les deux points de vue et la ligne de fracture.

Les supporteurs du concours défendent la nécessité d'une plus grande visibilité pour les femmes noires:

mettre la lumière sur ces femmes noires extrêmement nombreuses que l'on voit peu dans les médias.

En France, les seules miss noires que nous avons connues étaient soit métissées ou originaires d'outre-mer. Il n'y a jamais eu de filles issues de parents sénégalais ou algériens. Ces filles là ne se reconnaissent pas encore dans le concours de Miss France. Elles pensent qu'il n'est pas pour elles et donc s'auto-censurent.

Cette dernière remarque a été faite par l'historien et spécialiste des questions de diversité culturelle, François Durpaire lors d'une interview sur la chaîne nationale française France 2.

Un des inconvénients de ce concours c'est que pour certains, il symbolise la discrimination à rebours – la question la plus récurrente étant: “Que faire si un juste femme française blonde veut y participer?”.

Un commentaire publié à la suite le poste de Bondamanjak dit:

La couleur noire n'est ni une identité, ni une classe cela est ridicule de faire une quelconque différence face à une miss blanche. Le combat qu'on doit mener n'est pas à ce niveau. Contruisons avant une communauté unie , solidaire défendant notre mémoire pour contruire une vraie identité.

Bien que ce concours de beauté ait été très controversé et ait déclenché beaucoup de divisions sur sa légitimité, une chose unit le public : pourquoi utiliser l'anglicisme “Black” en français, au lieu de “Noire”.
La réponse est que “Black” a un plus grand succès commercial que “Noire”.

Les résultats du concours sont publiés ainsi que les photos des gagnantes dans cet article sur People Bo Kay:

Une étudiante Sénégalaise en marketing de 21 ans, Tiah Beye a été couronnée «Miss Black France 2012» avec ses deux finalistes, Romy Niaba, 22 ans d'origine ivoirienne et la guinéenne Aissata Soumah, 23 ans.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site