Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Bahamas : Dernières réflexions avant les élections.

[Liens en anglais]

Les Bahaméens se rendront aux urnes ce lundi pour les élections nationales. A moins d’une semaine du grand jour, les blogueurs publient leurs réflexions au sujet de leurs choix politiques.

Rick Lowe, sur Weblog Bahamas, parle d’un « moment captivant dans la politique bahaméenne », tout en analysant point par point les allégations du ministre sortant, membre du Free National Movement, selon lesquelles le Premier Ministre Hubert Ingraham ne serait pas « digne de confiance » :

Est-ce la être indigne ou est-ce la façon dont le principe de majorité fonctionne ? Plus de 51 % du FNM a soutenu M. Ingraham, et pas nous. Mais devrions-nous entretenir le ressentiment ou panser nos plaies et aller de l’avant ?
Tout ceci amène à une question. M. Ingraham et ses sympathisants ont-ils pressenti qu’ils ne pouvaient pas faire confiance à l’équipe de Dupuch ? En y repensant, cela semble fort possible.
Les circonstances et les informations font évoluer les points de vue. Je sais que mon point de vue a changé au fil des ans et j’ai eu une révélation en réalisant que plus le gouvernement est important, plus la situation des citoyens est désespérée.
Mais, lorsque l’on est renversé, on doit se relever, se raviver et tout recommencer. J’ai pansé mes blessures politiques, si je puis dire, et préfère occuper mon temps libre à apprendre, à réfléchir à la politique générale et à en faire la critique et offrir des alternatives qui puissent améliorer notre pays, pour nous, et pour les générations futures.

Au même moment, Political Bahamas Blog signale que le nouveau parti politique établi, le Democratic National Alliance, appelle à la démission du leader de l’opposition, dirigeant du Progressive Liberal Party, Perceval « Perry » Christie, en raison de relations présumées avec la compagnie pétrolière Bahamas Petroleum.

Alors qu’Edward Hutcheson, de Weblog Bahamas, se demande « à quoi ressemblerait le pays aujourd’hui si, en 1984, un autre choix avait été fait », Bahama Republic juge bon de donner « une dernière prédiction » au sujet des prochaines élections :

Les Bahamas auront le même gouvernement après les élections qu’actuellement. Rien ne changera. C’est vrai, je vous aurai prévenus. Mais : Cela ne veut pas dire que je crois que le FNM va gagner, et que Hubert Ingraham sera Premier Ministre à nouveau. Cela veut dire que quelque soit le parti qui enverra le plus de MP (membres du parlement, ndlt) à l’Assemblée, et quelque soit le nouveau Premier Ministre, Hubert Ingraham, Perry Christie ou Branville McCartney, les décisions qui nous seront imposées et le modèle de gouvernement ne changeront pas de façon significative.
Bahamas, tu mérites mieux. Mais si tu n’exiges pas mieux, tu n’auras rien de plus que ce que tu as déjà.

La vignette utilisée dans ce post, « Voting », est de KCIvey, utilisée sous une license Attribution-NonCommercial 2.0 Generic (CC BY-NC 2.0) Creative Commons. Rendez-vous sur l’album flickr de KCIvey.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site