Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Taïwan : Les aborigènes Tao veulent mettre fin à 30 ans de cauchemar nucléaire

Suite à l'accident nucléaire survenu l'an dernier à Fukushima, au Japon, les Taïwanais sont de plus en plus nombreux à prendre conscience des problèmes que peuvent engendrer les centrales nucléaires. L'un des plus graves étant le stockage de déchets nucléaires sur l'île des Orchidées, où vivent les aborigènes Tao [en anglais] depuis plusieurs générations.

Le 30 décembre 2011, un groupe d'aborigènes est venu manifester devant le Palais présidentiel, à Taipei, contre la présence du centre de stockage de déchets nucléaires sur l'île des Orchidées. Le président n'a pas réagi à leur action.

Le 20 février 2012, une autre manifestation a rassemblé quelque 500 aborigènes devant le centre de stockage sur l'île elle-même.  Ils exprimaient leur inquiétude après que des isotopes radioactifs ont été détectés dans ses environs et leur colère à l'égard de la société propriétaire du site Taiwan Power qui n'a pas tenu son engagement de trouver un autre endroit pour stocker ses déchets nucléaires.

Selon Jessie Tai [en chinois], qui travaille pour l'édition taïwanaise du magazine Wired, voici pourquoi Taiwan Power n'a pas réussi à tenir sa promesse et vider l'île des Orchidées de ses déchets nucéaires :

因為核廢料處理最終場址的選定程序過於漫長,以及把核廢料運往國外處理的計畫失敗。

Il faut du temps pour trouver un autre emplacement susceptible d'accueillir des déchets nucléaires, et le projet initial de les envoyer à l'étranger a échoué.

De son côté, un journaliste du site Taiwan New Talk [en chinois] a dressé la liste des revendications des aborigènes Tao :

首先,已經完成核廢桶檢整的貯存場應立即遷出蘭嶼;其次,蘭嶼將不續租土地給台電放置核廢料,已造成污染之土地必須進行除污與活化;第3,政府部門與台電應對核廢料貯存在蘭嶼的錯誤政策進行檢討,並重新與達悟族人談判後續賠償事宜,以彌補多年來達悟民族因核廢料所損失的健康。

Premièrement, l'ensemble des déchets nucléaires doivent être évacués de l'île des Orchidées immédiatement ; deuxièmement, l'île des Orchidées ne devra plus jamais être louée à Taiwan Power dans le cadre de son programme de stockage de déchets nucléaires et ses terrains contaminés doivent être dépollués et réhabilités ; enfin, le gouvernement taïwanais et la société Taiwan Power sont appelés à réviser la mauvaise politique qui a consisté à se servir de l'île des Orchidées pour y déposer des déchets nucléaires et à réfléchir, en concertation avec le peuple Tao, à des compensations destinées aux gens ayant été victimes de problèmes de santé liés à la proximité du centre de stockage.

Jessie Tai, du magazine Wired, rapporte également que plusieurs aborigènes Tao ont rejoint les rangs du parti écologiste et font par ce biais pression [en chinois] sur le gouvernement :

在農曆年前的大選中,提倡環保的綠黨為了強調其反核立場,將長期推動反核運動的達悟族單親媽媽希婻瑪飛洑列為該黨不分區立委名單第一人,綠黨雖然後來並未達到政黨票5%的國會門檻,但在蘭嶼卻創紀錄地拿下35.7%的政黨票,突顯出蘭嶼人長久以來的不滿,以及對自身家園環境的隱憂。

Lors des élections législatives de janvier 2011, les Verts – qui prônent le respect de l'environnement – ont fait de Sinan Mavivo, une mère célibataire aborigène, leur tête de liste afin d'insister sur leur positionnement anti-nucléaire. Bien qu'il n'aient pas remporté les 5 % des suffrages nécessaires pour obtenir un siège à l'Assemblée nationale, les Verts ont recueilli 35,7 % des votes sur l'île des Orchidées. Ce nouveau record témoigne de la colère qui habite depuis longtemps le peuple Tao et de son inquiétude pour sa terre natale.

Voici un documentaire produit par la chaîne de télévision aborigène taïwanaise qui reprend l'histoire du problème des déchets nucléaires sur l'île des Orchidées :

Ci-dessous, quelques extraits traduits des commentaires énoncés dans le documentaire :

0'18″: Pour les aborigènes Tao, l'arrivée du premier chargement de déchets nucléaires dans le port de l'île des Orchidées, en 1982, a signé le début de 30 ans de cauchemar.

4'24″: Le 20 février 1988, des aborigènes Tao manifestaient contre le centre de stockage de déchets nucléaires. Il y a 24 ans, les habitants en colère de l'île des Orchidées se sont rassemblés devant le centre de stockage. Ils ont crié avec force leur slogan : “J'aime l'île des Orchidées, je ne veux pas des déchets nucléaires”. Cette manifestation a marqué le début de leur campagne contre les déchets nucléaires.

4'53″: Le 1er juin 1995, les aborigènes Tao s'élèvent avec colère contre le projet de la société Taiwan Power d'aménager six nouvelles fosses de stockage de déchets nucléaires. Ils manifestent en même temps sur l'île des Orchidées et à Taipei.

5'19″: (L'ancien président taïwanais Chen Shui-Bian déclare à la télévision) : Notre politique relative à la question des déchets nucléaires sur l'île des Orchidées est très claire. Nous retirerons tous les déchets qui y sont stockés d'ici à fin 2002. Nous rendrons au peuple Tao son île magnifique.

5'40″: Le représentant administratif de l'île des Orchidées lance : “Est-ce la population de l'île des Orchidées qui a fabriqué ces déchets nucléaires ? Qui les a fabriqués ?” “Taïwan”, répond la foule. Le représentant administratif de l'île des Orchidées demande : “Est-ce que nous consommons l'électricité produite par les centrales nucléaires ?” “Non”, répond la foule. “Ne donne pas à autrui ce dont tu ne veux pas”, dit le responsable local, “Chen Shui-Bian n'a qu'à les avaler (ces déchets nucléaires).”

6'44″: En 1996, le centre de stockage de déchets nucléaires est rempli à 100 % de ses capacités. Il contient plus de 97 000 barils de déchets. Cela n'empêche pas Taiwan Power de vouloir continuer d'en envoyer sur l'île des Orchidées. Les abogigènes Tao se mobilisent alors pour encercler le port. Le bateau contenant les déchets nucléaires restera finalement bloqué dans les eaux de la petite île. Il retournera à Taïwan. Depuis, plus aucun chargement n'a été envoyé vers l'île des Orchidées.

7'36″: Dernière heure : Du Cobalt-60 et du Césium-137, des isotopes radioactifs, ont été détectés à l'extérieur du centre de stockage de l'île des Orchidées. Bien que le Conseil à l'énergie atomique ait affirmé que le taux d'isotopes radioactifs était bien en dessous des normes, les chercheurs ont démontré qu'ils provenaient directement du centre de stockage.

8'28″: Cette photo montre ce que sont devenues les fosses du centre de stockage au fil de ses 30 ans d'existence. C'est effroyable. En tant que mère, lorsque je regarde cette photo, je ne peux m'empêcher de penser que notre santé est peut-être sérieusement menacée. Je ne peux cesser de crier. Depuis 30 ans, tout au long de cette dernière année, nous, aborigènes Tao, n'avons pas cessé de crier. Nous hurlons notre appel à l'aide.

9'09″: Ce que vous jetez devant nos maisons est mortel pour les aborigènes Tao et peut conduire à l'extinction de notre peuple. Vous parlez d'augmenter les dédommagements. Je suis désolé, mais pourriez-vous répéter à Mr Ma Ying-Jeou (président actuel de Taïwan) ce que vous venez de dire ? Tout ce que nous demandons est le retrait des déchets nucléaires de l'île des Orchidées.

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site