Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Argentine : Les législateurs approuvent la loi sur l'identité de genre

[Tous les liens sont en espagnol sauf mention contraire]

Le 9 mai 2012, après deux heures de débat, le Sénat argentin à approuvé la loi sur l'identité de genre avec 35 votes favorables et une abstention.  Cette loi reconnait le droit des personnes transsexuelles d'avoir une identité correspondant à leur ressenti de leur identité sexuelle.

Le magazine AG Magazine raconte l'histoire derrière cette loi :

El proyecto de ley de Identidad de Género ingresó por primera vez al Parlamento argentino de la mano de la Federación Argentina LGBT y la Asociación de Travestis, transexuales y transgéneros de Argentina (ATTTA) en el año 2007. El texto aprobado, que es el mismo que obtuviera media sanción en Diputados en noviembre de 2011, contempla el reconocimiento de la identidad de las personas trans en su documentación personal, así como el acceso a la atención sanitaria integral en el sistema de Salud.

La première proposition de loi sur l'identité de genre a été déposée devant le parlement argentin par la fédération LGBT et l'association des personnes travestis, transsexuels et transgenres d'Argentine (ATTA) en 2007.  Le texte qui vient d'être accepté, identique à celui approuvé par la chambre basse du Congrès en novembre 2011, permet la reconnaissance de l'identité des personnes transgenres et leur donne un large accès aux soins du système de santé.

Le National Front for the Gender Identity Law (FNLIG), créé en 2010 pour faciliter le vote de cette loi, explique son importance sur son site :

photo : Laura Schneider

Con este paso, Argentina inicia el proceso de reparación histórica y democrática con toda la población trans del país, cuyos derechos más elementales, como el derecho a la identidad y a la salud integral, han sido sistemáticamente vulnerados. El proyecto prevé tanto el acceso a los cambios registrales como el acceso integral a la salud. Este tratamiento no diferido de todos los derechos enunciados fue el logro más importante que sostenemos desde el Frente Nacional por la Ley de Identidad de Género (FNLIG), que elaboró el proyecto en el que fue basado el dictamen firmado tanto por las comisiones de diputadxs como de senadorxs.

Avec cette loi, l'Argentine commence un processus de réparation historique et démocratique avec toute la population trans du pays dont les droits les plus essentiels tels que le droit à une identité et à l'accès aux soins ont toujours été vulnérables. La loi garantit l'accès au changement des registres d'identité et aux soins de santé. Obtenir l'égal accès aux soins faisait parti du mandat du National Front for the Gender Identity Law (FNLIG) et c'est notre plus grand succès , ce qui nous garde motivés, nous qui avons élaboré la loi qui a été signée par les commissions de la chambre basse et les sénateurs.

Accès aux soins de santé

L'un des éléments de la nouvelle législation à considérer est l'accès aux soins de santé, qui comprend l'accès à des interventions chirurgicales de réattribution totale ou partielle et/ou les traitements hormonaux pour modifier le corps, dont les organes sexuels, pour toute personne âgée de plus de 18 ans, sans le besoin d'obtenir une autorisation judiciaire ou administrative.

La page internet du ministère de la Santé de la province de Buenos Aires, dont la province est pionnière dans la chirurgie de réattribution [fr], a publié cette entretien avec le ministre de la Santé de la province, Alejandro Collia :

“La Provincia es pionera en garantizar, a través del acceso a la salud pública, el derecho de las personas a su identidad de género. La adecuación genital a la identidad de género percibida por cada persona es un derecho que venimos garantizando desde el hospital Gutiérrez”, afirma el ministro de Salud provincial, Alejandro Collia.

El Hospital Gutiérrez de la Provincia es el único efector público, junto con el Hospital Duran en la ciudad de Buenos Aires, en realizar cirugías de reasignación genital.

La province est pionnière sur la question de garantir, par le biais de l'accès aux soins de santé publique, le droit des personnes de choisir leur identité de genre. Mettre en adéquation les organes sexuels avec l'identité de genre perçue personnellement par chaque personne, est un droit que nous continuons à garantir à l'hôpital Gutiérrez,” affirme le ministre de la Santé de la province, Alejandro Collia.

L'hôpital provincial Gutiérrez est le seul établissement public, avec l'hôpital Duran de la ville de Buenos Aires, à pratiquer les opérations de réattribution sexuelle.

Une des premières critiques, avant que la loi ne soit votée, venait de Daniel Fernández, l'évêque du Diocèse de Jujuy, en Argentine :

“La iglesia desde un principio hizo conocer su opinión, creemos que el ser humano es creado por Dios, varón o mujer, que viene constituido con nuestra naturaleza humana y a partir de ahí queremos empezar a dialogar, con respeto, sin ningún tipo de intolerancia, manifestando nuestra opinión, que en este caso, es contraria a la de tantos”, ha manifestado el religioso.

“La identidad viene dada por el sexo que recibimos y por la identidad que traemos desde el seno de nuestra madre”, defendió el obispo argentino, condenando el avance de la Ley de Identidad de Género.

“L'Église a clairement fait connaître son opinion depuis le début, nous croyons que l'humain a été créé par Dieu, homme ou femme, et nait avec une nature humaine déterminée et à partir de là nous voulons commencer à dialoguer, avec respect, sans aucune intolérance et exprimer notre opinion, qui, dans ce cas, est contraire à celle de la majorité”, a déclaré l'évêque.

L'identité est donnée par le sexe que nous recevons et par l'identité qui nous vient de nos mères”, disait l'évêque argentin, condamnant l'avancée de loi sur l'identité des genres.

De l'autre côté, le blog Unificacionistas, dans son billet  “Equality for few” (l'égalité pour quelques uns) a écrit sur les droits des minorités en Argentine :

de seguro las minorías irían rápidamente por más y más derechos, ya que se ve hoy día un terreno más que fértil para conseguir esas leyes que durmieron en oscuros cajones por décadas. A pesar de criticar las formas, en mi caso y en el de muchos, avalamos en principio que todo ciudadano tenga derechos y sea contemplado como un igual por otros ciudadanos ante la ley. El problema es que, me temo, esa igualdad no pareciera ser aplicable en todos los casos.

bien sûr les minorités suivraient rapidement pour obtenir plus de droits et le moment est propice pour faire passer ces lois qui attendent dans des cartons depuis des décennies.  Bien que nous critiquions la forme, nous sommes nombreux à endosser le principe que chaque citoyen a des droits et est considéré comme égal aux autres citoyens par la loi.  Le problème, j'en ai peur, est que l'égalité n'est pas applicable partout.

Réactions sur les réseaux sociaux

Quand la nouvelle du vote de la loi s'est répandue, les internautes se sont fait l'écho des citoyens sur les réseaux sociaux.  Certains, comme Juancho (@Juanx1984), veulent plus de droits, tandis que Jose Castiglione (@JoseCastiglione) écrit :

Me parece una aberración la Ley de#IdentidadDeGenero. Que me disculpen los q resulten ofendidos por el comentario, pero esto es INADMISIBLE

La loi sur #IdentidadDeGenero [l'identité de genre] me semble une aberration. Pardon à ceux que j'offense, mais c'est INADMISSIBLE.

Au même moment, Paulo Yudewitz (@Pauloyudewitz) célèbrait le vote de la loi :

#IdentidadDeGenero Felicidades para todos! Otro día histórico!

#IdentidadDeGenero [l'identité de genre] Félicitations tout le monde !  Une autre journée historique !

Enfin, sur la page Facebook “I am in favor of the law of gender identity” , (Je soutiens la loi sur l'identité de genre) on célébrait :

Amig@s, es imposible transmitir toda la alegría que sentimos por esta conquista!

Les amis, il est impossible de décrire à quel point nous sommes heureux de cette victoire !

4 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site