Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Vidéo : Petits et grands arrangements peu conventionnels avec la réalité

[Liens en anglais] Le VJ Movement en association avec la London School of Economics nous présente des vidéos et des récits qui nous éclairent sur la façon dont les sociétés touchées par un conflit ou situées dans des régions du monde affectées par des crises, prennent leur futur en main.

Dans des pays comme l’Afghanistan ou encore le Zimbabwe, malgré le manque évident d’une structure gouvernementale adéquate, les choses “avancent” tout de même. Ceci grâce à toutes sortes de coutumes locales, de pratiques innovantes, et d’accords complexes entre les groupes au pouvoir. Mieux comprendre ces arrangements quotidiens est essentiel pour déterminer quel genre de politique peut améliorer la vie des peuples vivant dans ces pays, touchés par les conflits et les crises.

Des pays d’Amérique latine, qui sont théâtres de meurtres de journalistes, aux peuples indigènes luttant pour défendre leurs territoires, en passant par ces femmes d’Asie de l’Est qui défendent leur droit d’être mère tout en travaillant, ces vidéos, sous-titrées (en anglais, ndlt) couvrent de nombreux thèmes, et posent toutes un regard sur les difficultés rencontrées ainsi que les actions entreprises pour les surmonter. Voici quelques exemples des sujets traités dans ce projet.
Aux Philippines, des programmes financés par le gouvernement forment les femmes à devenir employées de maison, s’appuyant sur le fait que la majorité du revenu national provient des travailleurs expatriés. Dans cette vidéo, une jeune femme, Mia se rend dans un centre de formation où elle apprend à utiliser certains appareils électroménagers, et à nettoyer des intérieurs avec un matériel très différent de celui qu’elle utilise pour nettoyer sa propre maison. Le but est pour elle de quitter les Philippines et de pouvoir envoyer suffisamment d’argent de l'étranger pour aider sa famille restée sur place.

Les femmes handicapées en Thaïlande doivent faire face aux obstacles et aux préjugés d’une société qui les considère incapables d’être mères, en les jugeant, en les stigmatisant et en les empêchant de se déplacer, dans une ville remplie d’escaliers et de voies de circulation décrépies. Cette vidéo raconte leur histoire, et le message qu’elles veulent envoyer à leur société.

Cette autre vidéo remet en cause des idées préconçues sur les peuples indigènes, avec un exemple au Pérou :

70 familles de la communauté des Shipibo Conibo ont quitté Pucallpa (prés de la frontière brésilienne) pour à la recherche d'un futur meilleur dans la capitale, Lima.

Malgré la réaction violente de certains anthropologues, qui prétendent qu’ils devraient retourner sur leurs terres amazoniennes et défendre leur forêt, ils sont bien déterminés à se faire une place dans cette nouvelle communauté où, tout en conservant leurs racines (les enfants vont dans des écoles bilingues Shipibo-Espagnol), ils aspirent au progrès et à la vie moderne ainsi qu’à l’amélioration de leurs chances en terme de revenus, d’éducation, et de santé.

Enfin, à Karachi, au Pakistan, une professeure retraitée a créé elle même une école gratuite pour les enfants qui ne peuvent accéder aux programmes éducatifs financés par le gouvernement. Grâce à des fonds obtenus aux USA pendant la moitié de l’année, ainsi qu’à ses fonds personnels, Rafat Ishaq donne à ses écoliers un coup de pouce auquel même leurs parents ne pouvaient rêver.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site