Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Egypte : La résurrection de Ahmed Shafiq, l'homme de Moubarak

Ce billet fait partie de notre dossier central en anglais sur les élections en Egypte en 2011/2012.

Les résultats préliminaires du premier tour de l'élection présidentielle égyptienne indiquent que le candidat des Frères Musulmans Mohamed Morsi et l'ancien premier ministre Ahmed Shafiq s'affronteront au second tour, les 16 et 17 juin prochains.

Le choc a été très grand devant la réapparition de Shafiq,  un des “feloul”, ou “reliquats” du régime de Moubarak. Il semble qu'une majorité de Coptes, ainsi que beaucoup d'autres électeurs, aient choisi de voter pour Shafiq par crainte de l'islamicisation du pays, et par désir de stabilité.

Les internautes égyptiens sont très partagés sur la présence de Ahmed Shafiq au second tour.

Conférence de presse de Ahmed Shafiq, 14/5/2012. Photo Virginie Nguyen (CC BY-NC-ND 3.0).

Dans un billet de blog titré  “C'est le temps du silence”, Zeinab Mohamed a écrit :

Ma seule consolation est que sur 90 millions d'Egyptiens seuls 50% des électeurs inscrits du pays  (50 millions) ont voté durant cette élection, donc on parle de 25 millions d'électeurs seulement, des élections historiques qui me rappellent la défaite de la Guerre des six jours.
Je n'ai pas de mots, c'est comme choisir entre deux enfers : les Frères Musulmans ou Shafiq !!!
Nous sommes tous à blâmer, surtout les révolutionnaires du  #Jan25 (25 janvier 2011), qui se sont reposés dans ce Caire turbulent “qui a voté pour Shafiq” et dans les mondes clos de leurs réseaux sociaux. Je ne veux pas en parler maintenant, mais une chose est sûre, je pense que ma génération éprouve le même sentiment que la génération de  1967 et j'ai peur de ce sentiment.

Affiche de campagne de Shafiq sur lequel a été écrit au spray le mot "feloul". Photo du blog d'Al Jazeera (CC BY-NC-ND 3.0).

Hafsa Halawa a tweeté avec rage  :

@Hhafoos: #moubarak pisse de rire dans son pantalon à l'heure qu'il est …

Le caricaturiste Ahmed El Massry  a exprimé sa déception :

@AElMassry: بعد النتيجه دى يبقى بقى ‎‫#احنا_اسفين_يا_شهداء‬‏
Après ce résultat, nous sommes navrés pour nos martyrs

Le journaliste egypto-americainReem Abdellatif avertit :

@Reem_Abdellatif : Des experts politiques auxquels j'ai parlé s'attendent à un choc frontal avec “manifs, violence, allégations de fraudes” si #Shafiq gagne.

D'autres soutiennent Ahmed Shafiq et célèbre sa victoire. L'homme d'affaires expatrié Ashraf Ismail explique pourquoi il soutient Shafiq :

Monsieur Shafiq a une façon de penser tout à la fois conservatrice et libérale et est connu pour être une personne très pragmatique qui souhaite ramener la stabilité et des investissements solides. Alors que Monsieur Morsi est un islamiste radical affilié à un mouvement qui a malgré les apparences une histoire pleine de violences.
En termes d'investissements futurs et de programmes de développement socio-économiques, il est en couramment admis que l'économie égyptienne prospèrerait rapidement avec le programme de développement de Monsieur Shafiq. D'autres émettent des réserves, mais craignent l'état des choses que l'Egypte traversera si Monsieur Morsi gagne cette élection.

Ranya Khalifa rappelle :

@RanyaKhalifa: Arrêtez de blâmer les Coptes pour la victoire de #Shafiq !! Si vous voulez une “démocratie” alors, ne la prenez pas à la légère…les Égyptiens sont libres de choisir qui ils veulent !

La journaliste Rawya Rageh cite Shafiq :

@RawyaRageh: #Shafiq: Ce n'est pas vrai que je suis affilié à l'ancien régime, si nous disons cela, alors, l'Egypte toute entière l'est. Nous devons grandir et arrêter de parler de ça.

Certaines factions révolutionnaires ont averti qu'elles descendraient dans la rue si Ahmed Shafiq gagnait. De son côté, le leader du parti Al Nour, le plus important parti salafiste égyptien, a déclaré qu'il ne manifesterait pas.

Ce billet fait partie de notre dossier central en anglais sur les élections en Egypte en 2011/2012.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site