Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Qatar : Incendie meurtrier dans un centre commercial

[liens en anglais]

Le 28 mai, un incendie s'est déclaré au Villaggio Mall de Doha, faisant dix-neuf morts, dont treize enfants. Dix-sept autres personnes ont été blessées.

Les enfants se sont retrouvés bloqués dans une crèche à l'intérieur du centre commercial, et ont péri avec leurs quatre animateurs, intoxiqués par la fumée. Deux pompiers ont trouvé la mort en tentant de les sauver.

Les victimes sont d'origines diverses :  la France, la Nouvelle-Zélande, les Philippines, l'Afrique du Sud et l'Espagne.

Que s'est-il passé ?

Le Ministre de l'Intérieur du Qatar rapporte :

@MOI_QatarEn: Le Ministre a déclaré que les équipes de secours de la police étaient arrivées sur place en une minute et la Défense Civile en deux minutes.

@MOI_QatarEn: Mais l'absence de plan des étages, la fumée épaisse, la chaleur et le dysfonctionnement du système d'extinction ont entravé la progression des secours dans le Villaggio.

@MOI_QatarEn: La présence d'enfants à l'intérieur du bâtiment ne fut signalée que tardivement, les pompiers ont donc finalement dû s'y introduire par le toit.

Fumée provenant du Villaggio Mall. Image postée par @LivinginDoha.

Kirsty Rice, qui réside à Doha, nous donne plus de détails sur son blog :

Ce jour pourrait rester dans les mémoires comme l'un des plus sombres de Doha. Pour ceux qui ont annoncé à leurs amis et leur famille que Doha était un endroit parfaitement sûr pour élever des enfants, aujourd'hui pourrait rester dans les mémoires comme le jour où l'innocence fut perdue. En tant que communauté, nous sommes, comme l'a dit ce soir mon amie Erika, “paralysés par le chagrin”. […] Treize enfants se sont retrouvés piégés dans une crèche ; on suppose que leur escalier de sortie s'est effondré à cause de la chaleur dégagée par les flammes. Le foyer exact de l'incendie reste encore à déterminer. La crèche se trouvait à l'intérieur du centre commercial, ce qui veut dire qu'il fallait traverser un véritable labyrinthe de couloirs pour y accéder. D'après ce que j'ai compris, les pompiers, une fois arrivés dans ces couloirs jugés impénétrables et trop dangereux, décidèrent que le seul moyen d'y pénétrer était de passer par le plafond. Le temps d'y percer une ouverture, et c'était trop tard, ils étaient partis. Treize beaux enfants, quatre instituteurs et deux pompiers. A cause des inhalations de fumées, ce sont des petits corps sans vie qui furent sortis du bâtiment.

Dans cette vidéo, l'étudiant en journalisme Usama Alony (usamaah2290) interviewe des témoins et filme les efforts des secours (il avertit que la vidéo peut heurter la sensibilité de certains):

Qu'en est-il des exigences en matière de sécurité ?

Des témoins ont rapporté que ni les alarmes ni les extincteurs du Villaggio Mall ne fonctionnaient.

Nano exprime sa surprise:

@fermoreno: Il est incroyable que le Villaggio, avec ses magasins plus luxueux les uns que les autres, ait un système de sécurité incendie défaillant #Villagio #Qatar

Raed Al Emadi, en colère, tweete :

@Ra_ed: Je suis Qatari, et une entreprise individualiste qui ne prend pas en compte la sécurité de ses clients ne me représente pas ! #Qatar #villagio

La vidéo suivante, postée par TheVanishforever, est l'interview d'une employée de restaurant, qui affirme qu'en quatre ans elle ne se rappelle d'aucun exercice d'alerte incendie ni d'aucune formation au Villaggio :

http://www.youtube.com/watch?v=8kRQ2bLtsTg

Que font les médias locaux ?

Les habitants de Doha ont exprimé leur colère face aux médias locaux qui ont semblé ignorer l'incendie et n'ont pas rendu compte des évènements en temps réel.

Le Sud-africain Bilal Randeree a critiqué l'absence de couverture par la radio locale :

@halalcomedy: Coincé dans les bouchons à cause du #Villagio fire et obligé d'écouter #QBSradio déblatérer sur les maris infidèles et leurs maîtresses ! #occupyqbs

De Libye, Hamid remet en question la chaîne qatarie Al Jazeera :

@2011feb17: Oh là là, avec les milliers de reporters qu'Al Jazeera a dans le monde, ils ont oublié d'en dépêcher un à Doha ? Silence radio sur le #VillaggioFire !

Le producteur d'Al Jazeera English en ligne a félicité, comme beaucoup d'autres, le blog Doha News pour sa couverture des évènements :

@benpiven: @dohanews seule source d'infos exactes sur le #VillaggioFire. Gros manque de couverture médiatique locale sur l'incendie du centre commercial dû à une défaillance de sécurité.

Le journal qatari The Peninsula reconnaît le rôle qu'ont joué les médias citoyens dans un article intitulé “Les nouveaux médias l'emportent sur les traditionnels” (“New media trumps the traditional”).

Une communauté unie qui pleure ses morts (#OneCommunityDoha)‬

Certains prévoient un rassemblement public le 29 mai dans le parc Aspire à Doha, en soutien aux familles ayant perdu un proche dans l'incendie du Villaggio. Toutes les victimes étaient des étrangers résidant au Qatar, mais les Qataris n'ont pas attendu pour offrir leur soutien.

L'utilisateur Twitter Qataria78 tweete :

@Qataria78: Bonjour, un jour est passé mais nous pensons toujours à vous ; mères, nous partageons la douleur que vous ressentez :( ‪#villaggio‬ #‪#VillaggioFire

Abdulla Ali Almannai demande :

@abdullaalmannai: Si vous savez comment joindre les familles des victimes merci de faire passer // les Qataris veulent aller voir ces familles ‫#حريق_فلاجيو‬ ‪#VillagioFire‬

Et Fatima Al Kuwari tweete :

@fkuwari: Chaque âme vivant ici est l'une des nôtres, Qatari ou non, nous formons une seule société. Reposez en paix, victimes du #VillagioFire‬

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site