Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Taïwan : La saison des poissons volants sur l’Île de l'orchidée

Chaque printemps, les pêcheurs de Taïwan attendant l'arrivée des poissons volants portés par le courant de Kuroshio. La plus célèbre des pêches traditionnelles de poissons volants a alors lieu sur l’île de l'orchidée, où vivent depuis des générations les Da'o [ces liens sont en français].

L'importance du poisson volant dans la culture Da'o est immense. Les Da'o appellent leur île “la maison du poisson volant” (“ali bang bang” en langue Da'o), et même leur calendrier est intimement lié à la saison du poisson volant : le printemps se dit “rajun” (saison du poisson volant), l'été et l'automne “teteka” (quand la saison du poisson volant finit) et l'hiver “animon” (quand il n'y pas de poissons volants).

La saison du poisson volant sur l'ile de l'orchidée [chinois] commence en mars. Quand le Cheilopogon unicolor (‘sosowon’ en Da'o) arrive, les Da'o le pêchent la nuit en l'attirant avec de la lumière. Les chercheurs du Musée national de biologie marine et de l'Aquarium de Taïwan ont relevé [chinois] que seuls quelques autres îles d'Asie pratiquent cette technique de pêche des Da'o de l'île de l'orchidée .

以火把誘引飛魚的捕撈法,除蘭嶼外僅見於菲律賓巴丹諸島及日本;以上島嶼均屬於黑潮海域,因此日本黑潮文化學者國分直一曾提議將這些島嶼列為「火把捕撈飛魚法的文化小國」。

Outre sur l’Île de l'orchidée, capturer les poissons en les attirant avec la lumière de torches enflammées se pratique uniquement dans l’Île Batan aux Philippines et au Japon. Ces îles sont situées sur le parcours du courant de Kuroshio. Par conséquent, le chercheur japonais Kokubu Naoichi, qui étudie la culture Kuroshio, a proposé à une occasion de regrouper ces îles comme faisant partie de la “culture de la pêche au poisson volant avec des torches enflammées.”
Flying fish hung up to dry on Orchid Island. Photo by Grillmagic.

Le séchage des poissons volants sur l’île de l'orchidée. Photo Grillmagic. CC: BY-NC-SA)

En avril et en mai, l'espèce la plus courante de poissons volants est le Cheilopogon spilonotopterus (‘papatawan’ en Da'o). De tous les poissons volants que l'on trouve à Taiwan, les Da'o considèrent le Cheilopogon cyanopterus (“mayaeng” en Da'o) comme le plus “respectable”, car pour eux le “mayaeng” est l'âme et le chef de toutes les espèces de poissons volants.

Les pêcheurs conservent les poissons en les séchant d'abord au soleil. Grillmagic a téléchargé sur Flickr des photos du séchage des poissons sur l’Île de l'orchidée en mai 2012.

Cette année, paudull a accompagné plusieurs habitants de l'île pour filmer cette pêche et mis en ligne sa vidéo sur YouTube :

Ci-dessous, une brève description du contenu de la vidéo, avec les time codes.

1:12 – Lancer de la corde (d'environ 600 mètres) pour piéger les poissons volants (dans le filet).
1:40 – Les pêcheurs sautent à l'eau.
2:25 – Ils nagent regroupés pour capturer le poisson volant dans le filet.
5:11 – Aucun de nous n'ayant petit-déjeuné, quelqu'un coupe deux poissons et fait du sashimi pour le petit-déjeuner.
5:35 – Une illustration de la technique de pêche.
9:24 – La musique de fond est un peu inquiétante. Écoutons plutôt une chanson de l’île de l'orchidée  (“Chanson d'amour d'un homme Da'o”).
12:29 – Wow, vous avez vu le vol de ce poisson volant ?
15:52 – Au moins, tout le monde est content et ramène du poisson volant à la maison.
16:00 – Nettoyage et préparation du poisson volant qui a été attrapé aujourd'hui avec la famille

Chia-Chi Tseng, une randonneuse sur l’île de l’orchidée, a réalisé un petit film sur la fête du poisson volant, “Libangbang” (Poisson volant sur l’île de l'orchidée), qui a été sélectionné dans le cadre du Prix des films et documentaires Golden Harvest. Voici sa bande-annonce.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site