Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Russie : Ustream.tv piratée via le canal d'un blogueur

[Liens en russe, sauf mention contraire] Le 9 mai 2012 au matin, une attaque par déni de service (ou DDoS, Distributed Denial of Service) est lancée de source inconnue contre le service de vidéotransmission Ustream TV. Selon les déclarations de Victoria Levy (Ustream.tv), elle provenait de plusieurs milliers d'adresses IP uniques réparties sur les territoires de la Russie, du Kazakhstan et de l'Iran. L'attaque était dirigée contre un utilisateur précis, Reggamortis1, qui couvrait depuis quatre jours les manifestations de l'opposition russe à Moscou.

Le site est resté inaccessible pendant dix heures, puis a repris un fonctionnement normal ; en revanche, le canal de reggamortis1 est demeuré indisponible quelques heures de plus. Le président d'Ustream TV, Brad Hunstable, a déclaré dans une interview à Global Voices que c'était l'acte de piratage le plus grave que le site ait jamais connu.

Capture d'écran de la page d'accueil de Ustream.tv montrant la couverture par reggamortis1 des manifestations de Moscou.

Ustream.tv permet de transmettre facilement des vidéos depuis un smartphone, ce qui en fait un fournisseur de contenu gratuit pour les internautes du monde entier. Le site revendique une audience de 55 millions de personnes par mois, et publie 125 heures de contenu par minute. Selon les termes de Mr Hunstable, Ustream se veut une plate-forme permettant l'échange d'informations et la création de communautés d'utilisateurs.

En accord avec cette mission, des journalistes russes tels que Cyril Mikhaïlov, alias reggamortis1, ReggaeMortis1 sur Twitter, également blogueur (reggae-mortis.livejournal.com), ont eu recours à Ustream.tv pour donner une visibilité aux récentes manifestations en Russie, faute d'une couverture par la télévision russe officielle.

L'une de ces vidéos, postée par l'utilisateur vova-moskva, a connu une large diffusion sur Twitter le 5 mars.
Il s'agissait d'un reportage couvrant la manifestation contre la réélection de Poutine place Pouchkine, à Moscou.

Le 29 février, Mikhaïlov, dans son blog, juge indispensables les actions de ce type :

С каждой площади нужно будет вести постоянные репортажи и концентрировать их в одном месте. Но это дело будущего.

Il faudrait couvrir les manifestations depuis toutes les places, puis centraliser les reportages. Ce sera pour plus tard.

Là, Mikhaïlov est en retard sur son temps. Le canal Ustream.tv de Ridus, plate-forme de journalisme citoyen, montre les actions de protestation en direct depuis décembre dernier, et affiche plus de 2 millions de vues.

Ce type de reportage militant est typique de la tendance russe à couvrir l'actualité via Internet. Par exemple, tvrain.ru, une web-télé indépendante, interviewe souvent les leaders de l'opposition et les invite dans ses talk-shows. Une plate-forme (récemment fermée) a été dédiée à la nouvelle star de l'opposition Xenia Sobtchak. Elle avait été créée à la suppression de son émission politique télévisée.

De l'autre côté de la barricade, on trouve le web-show en streaming MinaevLive, animé par Sergueï Minaev, écrivain et blogueur russe réputé proche du Kremlin. Sur YouTube, sa vidéo de la Marche des Millions du 6 mars montrait quatre heures de vues en plongée sur la manifestation et la façon dont elle évoluait. (Voir ici la version courte – 4 minutes.)

Ce piratage d'Ustream.tv est très semblable à d'autres cyber-attaques contre des sites Web d'opposition et des réseaux sociaux. RuNet Echo a déjà relaté des attaques par déni de service contre des médias en ligne de l'opposition ou des blogs pendant les élections législatives, en décembre dernier. Le canal Ustream.tv de Ridus a lui aussi subi ce type d'attaque, les 6 décembre et 6 janvier.

C'est surtout pendant la Marche des Millions que les médias en ligne ont été piratés. “Le site de tvrain.ru est en panne, ceux de Slon [slon.ru] et d'Echo de Moscou [echo.msk.ru] aussi”, tweete @tvrain le 6 mai.

Le même jour, le rédacteur en chef de Kommertsant, Demian Koudriavtsev, annonce sur sa page Facebook que le site du quotidien fait l'objet d'attaques DDoS. Le journaliste de la radio Echo de Moscou Bartholoméev attribue, sur Twitter, l'instabilité de son site aux mêmes causes.

C'est peut-être à cause de tout cela que notre activiste d'Oufa (en Bachkirie), Mikhaïlov, qui s'autosurnomme modestement “le hamster (1) de guerre de Navalny”, décide de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier. Même s'il utilise Ustream.tv depuis le 15 avril, pendant les attaques que subit son canal le 9 mai, il migre sur un compte Bambuser.com (Bambuser est un service de streaming similaire à Ustream) pour poursuivre son reportage. Sur son blog, il met en lien le canal de son petit camarade romanpomych, qui continue à transmettre quand Mikhaïlov ne peut plus le faire.

Avant son projet actuel, Mikhaïlov a couvert la grève de la faim d'Astrakhan (2) (Voir le dossier Global Voices [en anglais], ici et ici ), à laquelle il a lui-même pris part.
Ce qui paraît incroyable, c'est qu'il participe à une autre grève de la faim alors même qu'il parcourt Moscou pour réaliser son reportage. Dans cette intense activité, Mikhaïlov trouve encore le temps d'écrire une lettre à Ustream.tv, où il accuse le gouvernement russe et le mouvement des jeunes pro-Poutine, les Nachi, d'être responsables de ces actes de piratage.

[…] Россия активно следит за развитием событий, благодаря вашему сайту. Это единственный источник связи, благодаря которому мы узнаем, как Путин убивает наших граждан. […] Ваш сайт в настоящее время не работает из-за этих ублюдков: kremlin.ru и nashi.su. Эти люди, следуя приказам Путина, крадут информацию у народа и пытаются скрыть происходящий в столице России бардак, проводя DDoS-атаки против ustream.tv.

[…] Si la Russie peut suivre de près l'évolution des événements, c'est grâce à votre site. C'est le seul moyen de liaison qui nous informe de la façon dont Poutine matraque les citoyens. […] En ce moment, votre site est en panne à cause de ces pourritures : kremlin.ru et nashi.su. Ces gens-là, sur les ordres de Poutine, volent l'information à la population et essaient de cacher le bordel qui a cours dans la capitale en piratant Ustream.tv.

Brad Hunstable trouve lui aussi ces cyber-attaques très inquiétantes. Pour lui, il s'agit d'une volonté de priver les citoyens du droit de parler et d'être entendu, qui attente à la mission même d'Ustream.tv. Actuellement, son équipe étudie des réponses plus appropriées à une situation qui se complexifie. En attendant, en signe d'insoumission, Ustream.tv a ajouté des fonctions en langue russe sur le site :

A la lumière de l'attaque par déni de service d'aujourd'hui contre Ustream et les journalistes citoyens, notre module de traduction fonctionne à présent.

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site